d

15 oct. 2017 - Zehir StarCraft 2

2017, l'année de la Corée

2017, l'année de la Corée

Encore une saison WCS passionnante du côté des géants Coréens. Si l’on pouvait s’inquiéter d’une baisse de régime suite à l’arrêt de la Proleague, et la fin de la plupart des équipes, les joueurs Coréens ont assuré le spectacle. Si certains ont survolé l’année, d’autres ont dû se battre jusqu’au dernier tournoi pour se qualifier pour la BlizzCon.

L’année de la Corée

Comme tous les ans, finalement, dès lors que l'on parle eSport. De nombreux foreigners ont bien eu l’opportunité de passer une bonne partie de l’année à s’entraîner au pays du matin calme, sans grand succès malheureusement. Malgré une masse de joueurs Coréens toujours plus réduite, aucun foreigner n’aura réussi à passer un tour en GSL. La BlizzCon a de grandes chances de ressembler à ce que l’on a pu voir cette année : des foreigners à un bon niveau mais insuffisant face au top monde. Intéressons-nous pour l’instant au parcours de ces Coréens sans partage cette saison.


Le classement final des WCS Corée (source : Liquipédia) 
 

Les trois Goliaths

INnoVation vs Stats

Ces deux joueurs ont survolé la compétition cette année. Remportant 23 925 points WCS à eux deux, ils ont dominé la scène Coréenne, ne laissant que quelques miettes en chemin. Ils ont tous deux remporté des points WCS à quasiment chaque tournoi, ce qui explique leurs nettes avances au classement final. Dark est le troisième homme en forme de cette saison, et a fini très fort.

Stats

Stats a été très régulier tout au long de l’année, en enchaînant les secondes places dans un premier temps, puis en remportant la première saison de GSL, s’assurant ainsi directement sa place pour la BlizzCon dès le mois de mars. Il termine l’année à la première place du classement, sur un top 4 en GSL et une victoire en Starleague.


Stats, champion de la GSL saison 1 (source : AfreecaTV)

INnoVation

Même s’il termine deuxième de ce classement, INnoVation n’a rien à envier à Stats. En effet, le Terran est incontestablement le meilleur joueur de l’année. Il a tout remporté cette année avec trois tournois WCS incluant un IEM, une Starleague et une GSL. Mais aussi deux tournois Coréens hors système WCS avec le GSL vs The World et une VSL.  Il faut remonter à Mvp pour trouver un joueur proche de réaliser une performance similaire sur StarCraft II.

Dark

Après une année 2016 qu’il a dominée, finissant même second de la BlizzCon, son année 2017 peut sembler quelque peu décevante. En y regardant de plus près, Dark a accédé à cinq podiums cette année, et, même s’il n’a pas réussi à remporter le moindre tournoi, il reste l'un des joueurs les plus réguliers sur la scène, et n’a jamais perdu un match contre un foreigner.


INnoVation, champion de la GSL saison 3 (source : AfreecaTV)

Et les autres

soO, le couronnement d’un roi

Une nouvelle fois, soO a été très bon en GSL cette année, et deux nouvelles fois, soO a perdu en finale. Une telle régularité est impressionnante à ce niveau, mais ce n’est toujours pas cette année que soO remportera sa première GSL après donc six échecs en finale. Il s’attribue tout de même le titre de roi des Kongs, aux dépens de YellOw, et aura encore de nombreuses opportunités pour perdre en finale de GSL la saison prochaine. Qu’importe, avec de tels résultats, soO fera aussi partie des joueurs à suivre à la BlizzCon.

TY, la victoire, enfin !

Il aura fallu attendre onze ans pour enfin assister à la première victoire en tournoi de Baby, devenu TY avec le temps. Onze longues années jusqu’à ce mois de janvier 2017, et le réveil fut brutal. En l’espace de deux mois, il a gagné les deux tournois ayant le plus d’argent en jeu hors BlizzCon cette année. Les WESG dans un premier temps pour 200 000$, puis les IEM World Championship pour 100 000$. Ce dernier tournoi bénéficiant d’une place directe pour la BlizzCon, l’important était déjà assuré et le reste de son année plus calme.


TY, champion des WESG 2016 (source : WESG)

GuMiho et herO, au bon moment au bon endroit.

Mis à part quelques coups d’éclat, l’année de ces deux-là fut assez calme, mais ils ont parfaitement exploité leurs pics de forme pour récupérer une place pour la BlizzCon. Cela s’est joué sur une victoire surprise en GSL pour GuMiho, qui lui a suffi pour composter son ticket. HerO, lui, a dû finir premier, puis second des deux GSL Super Tournament et aller en finale des IEM Shangaï pour assurer sa place in-extremis.

Le réveil de Rogue

Rogue a bien failli se réveiller trop tard pour être à la BlizzCon. Fort heureusement, un très haut niveau et beaucoup de chance lui ont suffi pour en être. Il a fallu dans un premier temps remporter l’IEM Shangai pour rester dans la course mais c’était loin d’être suffisant. En situation désespérée avant le dernier tournoi de la saison (cinq joueurs pour une place, les quatre autres joueurs étaient tous mieux classés que lui), Rogue était condamné à l’exploit, et devait espérer un faux pas des quatre autres joueurs toujours en course. L’exploit s’est produit, Rogue a remporté le tournoi et ses adversaires directs n’ont rien pu faire. Il condamne dans le même temps ByuN, champion de la BlizzCon en titre, et sOs, double champion de la BlizzCon à regarder cette édition 2017 depuis chez eux.


Rogue, champion du GSL Super Tournament 2 (source : AfreecaTV)

Les joueurs Coréens s’annoncent encore cette année bien trop forts pour cette BlizzCon qu’ils devraient dominer et, sauf énorme surprise, remporter. Reste à savoir lequel de ces huit joueurs prendra l’ascendant sur les autres.

Rendez-vous fin octobre pour la phase de groupes de cette BlizzCon et début novembre pour l'arbre final. Où ça ? Sur notre chaîne O'Gaming StarCraft pardi !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.