d

14 sept. 2014 - Zaboutine Versus Fighting

3DS : Super Smash Bros Preview !

3DS : Super Smash Bros Preview !

Comme tout un chacun des joueurs de jeux vidéo, il y a des jeux qui m’inspirent plus que d’autres. Il y en a tout un tas qui me laissent totalement indifférent, d’autres que j’espère essayer, et enfin les jeux que j’attends vraiment. Et puis, il y a ceux qui sont au-dessus de tous les autres et qui justifient chez moi la nécessité de les posséder à tout prix, quitte à devoir débourser une somme à trois chiffres afin de m’approprier le système qui les fait tourner. Vous devez vous en douter, si je vous parle de cela, c’est que Smash Bros fait partie de cette catégorie de jeux de plus en plus restreinte dans mon estime vidéoludique.

Une attente de malade

Alors on ne va pas faire dans le détail. J’attends ce nouvel épisode de Smash Bros plus que n’importe quel jeu cet hiver. Oui, plus que Destiny, plus que le prochain Uncharted, plus que Half Life 3 ou encore Red Dead Redemption 2… C’est pour dire l’excitation que je pouvais avoir en attrapant une Nintendo 3DS avec une version du jeu. Mais si un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, une grande attente va de pair avec un niveau d’exigence très élevé.

Dernier mot avant de commencer, histoire qu’on soit bien d’accord, Brawl m’avait aussi déçu, mais sûrement beaucoup moins que vous autres, amis puristes de l’opus Gamecube. Certes, le casting était impressionnant et le mode aventure génial, mais il faut concéder que le jeu avait un peu perdu de sa nervosité, ce qui nous a tous un petit peu rebuté. Il incombait donc à Nintendo de ravir les fans de la série en proposant un contenu au moins équivalent à celui de l’épisode précédent. Et là, j’en finis avec mon introduction fleuve et on va aller se jeter dans le cœur du jeu.

Premier contact avec la bête

Au lancement, on retrouve directement l’ergonomie des menus de la série avec une navigation plutôt évidente. On retrouve plusieurs choix, avec le mode Smash (combats instantanés), le mode solo (All Star, Arcade, défis et tout le tralala déjà connu dans la série), le mode Collection (La collection, nan mais tu suis ou bien ?) et enfin le mode Smash Run. Si les premiers ressemblent beaucoup à l’original, je vais tenter d’expliquer rapidement le dernier mode de jeu cité.

Tout se déroule donc en deux phases : dans la première, l’objectif est de parcourir une sorte de donjon (qui ressemble beaucoup au début du mode aventure de Super Smash Bros Melee sur Gamecube) afin de taper des mobs de toutes sortes. Il faut reconnaître que même si je n’ai eu le temps que pour deux parties, le bestiaire est incroyablement riche et regroupe l’ensemble des ennemis des différentes licences de Big N. Une fois les ennemis sauvagement abattus à coups de smash-meteor, ceux-ci lâchent des petits autocollants qui augmentent tes statistiques. Oui, tu l’as bien compris, la première phase de jeu pourrait être une allégorie de la Guerre froide : on massacre des ennemis bien moins forts que soi, on récupère des ressources sans jamais affronter ses adversaires directs.

Mais contrairement à la guerre bipolaire la plus connue du XXe siècle, vous aurez l’occasion d’utiliser vos compétences durement acquises contre vos adversaires dans un combat titanesque lors de la seconde phase de jeu. Alors autant j’ai pu trouver que le nombre de situations était vraiment intéressant et le challenge plutôt pimenté, autant j’ai trouvé l’équilibrage entre les deux parties du jeu assez maladroit : vous passez quelque chose comme cinq minutes à devenir totalement OP pour finalement en passer une seule à vous foutre sur la gueule. Du coup, ça ne donne pas forcément envie entre potes de se dire « Wouaaah, tu viens de farmer 30 minutes pour six minutes de fight au lieu de passer en mode smash ? ». Toutefois, je n’ai joué que deux parties avec Mandark, et ce serait injuste de jeter la pierre à une nouveauté qui semble véritablement intéressante et complète, surtout avec le fait que cette preview est trop courte pour évoquer tout le système d’items et d’évènements qui risque de rendre les parties haletantes. On va dire « wait and see » pour le test définitif (soon™).

Beaucoup de nouveautés, presque partout !

Voilà pour le nouveau mode de jeu. Mais je sais très bien comment ça se passe dans votre petite tête de gamer :

Gameplay > Persos > Niveaux > Objets > Modes de Jeux > Goodies

Alors vu que je n’ai pas envie de transformer cette preview en test, on va essayer de prendre chaque point en quelques lignes, histoire de maintenir l’attente.

Le gameplay est génial ! Le savant mélange entre la technique pure de Melee et l’accessibilité de Brawl a été trouvé, et c’est là que le jeu devient excellent. À noter que l’on voit sans aucun problème toutes les actions sur un écran de portable sur 3DS XL, bien que sa petite sœur souffre d’un certain manque de lisibilité dans les plus grosses bagarres. Concernant la maniabilité, il est possible de configurer chaque touche pour faire son bonheur, même si le manque de boutons sur la 3DS force à utiliser la gâchette gauche en même temps que le stick, ce qui n’est pas forcément super pratique. Sinon encore une fois, rien à dire : pas le moindre ralentissement, pas de lag dans les inputs, et la sensation chelou de flottement a disparu. C’est précis, accessible et fun, et franchement, je serais super étonné de ne pas voir de compétition apparaître sur le jeu.


C'est vraiment fluide comme ça !

Les persos ? Ben, sur la version que j’ai testée (et je ne parlerai pas des leaks ou autres qui circulent dans le web, et me tiendrai à ce que j’ai pu prendre en main), le roster est celui du site officiel : beaucoup de nouveaux et, contrairement aux opus précédents, très peu de clones. On reviendra là-dessus dans une série d’articles que je vous promets d'écrire ! Je vais bien rigoler quand vous verrez à quel point la tier-list va bouger.


Oui mais ça c'était avant...

Les niveaux étaient en nombre assez limité : si certains d'entre eux sont des recyclages provenant des versions précédentes, Nintendo nous gratifie comme d’habitude d’une grande diversité d’environnements qui impacte vraiment le gameplay et va faire rager les puristes de Destination finale. Reste que le nombre de niveaux cachés doit être important et qu’il serait impétueux d’en parler plus avant d’avoir travaillé la version finale en profondeur !


Dès que la soirée devient chaude, ça se finit ici et sans objets !

Pour ce qui est des objets, tout le monde se rue encore sur les pokéballs et les ultras coups… C’est sûrement le point qui a été le moins innovant, mais que dire quand on part d’un jeu aussi complet que Brawl ? Alors j’ai aperçu quelques nouveautés comme l’épée qui fait des tornades, mais on y reviendra aussi plus en détail dans une série d’articles sympas pour ceux qui n’auraient pas la console.

Enfin, je pourrais encore m’étendre pendant des heures pour vous dire à quel point je trouve comment ce jeu défonce de ouf, mais bon, il faut que j’en garde pour le test.

Après trois heures de jeu, je n’ai pas eu peur de le dire : à mes yeux, Super Smash Bros 3DS devrait être le meilleur jeu de baston jamais sorti sur une console portable… Rien que ça !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.