d

02 mai 2018 - Biggy League of Legends

À la conquête des Play-in

À la conquête des Play-in

Albus NoX LunA et GYGABITE Marines : deux équipes qui ont fait passer le statut des WildCards de simples faire-valoir à véritables challengers. Séduisantes par leur jeu agressif et leurs stratégies surprenantes, ces deux équipes ont conquis le cœur de millier de fans durant les dernières compétitions internationales. Avec ce MSI de nouvelles WildCards vont tenter de marcher dans leur trace : focus sur les équipes ayant le plus de chances d’atteindre le « main event ».

Groupe A : mère Patrie et arc-en-ciel

Gambit Gaming

Par quelle autre équipe pouvions-nous commencer que Gambit Gaming ? Héritière des grands Moscow Five, l’équipe russe ne rêve que d’une chose, revenir sur le devant de la scène. Pour cela, elle pourra compter sur deux de ses joueurs emblématiques : Diamondprox et Edward ainsi que deux anciens joueurs des Albus Nox Luna : PvP Stejos et Kira. Le roster est complété par le jeune Lodik, seul changement depuis les championnats du monde 2017.


Source : lolesport


Durant ces derniers Worlds, Gambit avait déçu en perdant tous ses matchs face à Team WE mais aussi Lyon Gaming. Les Russes auront l’occasion de se venger puisqu’ils retrouveront l’équipe mexicaine sous son nouveau nom : Rainbow7. Loin d’être favoris, les Gambit Gaming devront batailler dur pour espérer affronter EVOS Esports ou Flash Wolves au deuxième tour. Mais après la victoire d’Origen et son retour sur le (petit) toit de l’Europe, les espoirs les plus fous sont permis.

 

 

Rainbow7

L’année dernière Lyon Gaming a échoué deux fois au pied du mur des Play-In : au MSI et aux Worlds. L’écurie mexicaine compte bien remédier à cela et jouer les troubles-fêtes, et pourquoi pas prendre sa revanche contre le Viêtnam qui lui avait barré la route lors de la dernière édition. Rainbow7 a la particularité d’avoir alterné entre deux ADC durant toute la saison, alors même que son ADC titulaire, WhiteLotus, a été banni de toute compétition officielle pour toxicité.


Source : lolesport


Le management va devoir faire des choix, puisque ce dernier a fini de purger sa suspension depuis ce mercredi 2 mai. Rester dans la continuité de la saison 2018 ou réintégrer son ADC historique ? Forte de son expérience acquise durant la saison passée, Rainbow7 apparaît comme le favori du groupe A.

 

Groupe B : super KaBuM eSports !

SuperMassive eSports

L’équipe turque des SuperMassive eSports a tout simplement survolé sa ligue durant le winter split : 93% de succès pour 26 victoires et 2 défaites. Les mauvaises langues pointeront du doigt qu’il est facile de dominer un championnat mineur, mais ce serait passer sous silence que la TCL devient une ligue de plus en plus compétitive avec le recrutement massif d'imports coréens, comme par exemple l’ex-Misfits KaKAO. La formation pourra compter elle aussi sur son import en la personne de GBM. Peu de midlaner wildcard devraient pouvoir faire jeu égal avec lui. La botlane, composée de Zeitnot et d’un autre Coréen, SnowFlower, semble elle aussi au-dessus des autres duolanes du groupe B.


Source : lolesport


L’équipe turque ne devrait pas avoir trop de problèmes à atteindre le second round de ce Play-In puisqu’elle a la chance de jouer quotidiennement contre des équipes d’un niveau supérieur à la moyenne des WildCards. Il est à noter que lors de la précédente édition SuperMassive Esports avait déjà dominé la phase de groupe qui était alors composée des Wildcards provenant du Japon (LJL), de l’Australie (OPL) et du Brésil (CBLOL) soit exactement les mêmes ligues présentent dans ce groupe B avant d'échouer contre Flash Wolves et GIGABYTE Marines. Bis repetita ?
 

KaBuM ! e-Sports

Alors que le MSI 2017 s’était déroulé devant son public, l’équipe brésilienne des RED Canids n’avait pas réussi à prendre l’ascendant sur les SuperMassive eSports pour porter son équipe au second tour. KaBuM ! e-Sports aura l’occasion de venger toute une nation. La formation composée uniquement de joueurs nationaux, fait assez rare pour le préciser, aura fort à faire.


Source : lolesport


Loin d’être rassurante durant le split estival, elle a été mise en difficulté à plusieurs reprises par ses concurrents. Dominant sur la midlane durant la saison régulière, Dynquedo devra être en état de grâce durant ce MSI pour tirer son équipe vers le haut. La tâche semble toutefois très compliquée, Ranger dans la jungle et Zantins sur la toplane semblent un ton en dessous de leurs opposants.
 


Le brésil est prêt à en découdre

Les Play-in sont le moment de découvrir ou redécouvrir de nouvelles équipes. Loin des stéréotypes et meta des grandes ligues, les WildCards peuvent parfois réserver quelques surprises et proposer un jeu plus que plaisant. Ces rencontres seront évidemment à suivre sur O'gaming, ce jeudi dès 13 heures.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.