d

20 oct. 2018 - Flemm' League of Legends

Afreeca Freecs - Cloud9 : les clés du match

Afreeca Freecs - Cloud9 : les clés du match

Ces Worlds sont ceux de la surprise, de la variété, mais surtout ceux de toutes les possibilités. Cloud9 a défié toutes les attentes en sortant miraculeusement en deuxième position du groupe de la mort, écartant les champions du monde en titre Gen.G et la Team Vitality. De l'autre coté, les Freecs ont su se remettre d'un début catastrophique pour se hisser au sommet du groupe A au dernier moment. Demain, ces deux écuries vont s'affronter dans un BO5 des plus indécis, dans lequel elles n'auront pas le choix : il faudra s'adapter ou mourir.

Deux parcours similaires

Si les deux équipes se distinguent l'une de l'autre de façon assez significative dans leur manière de jouer, elles ont comme point commun leur parcours : Afreeca comme C9 ont galéré pendant les premiers jours de compétition, avant de finalement trouver la recette maison leur permettant de monter en puissance lors de la dernière journée.

Pour Cloud9, les matchs aller étaient décevants mais conformes aux attentes vis-à-vis du groupe, avec deux défaites prévisibles contre RNG et Gen.G. Cependant, lors du jour 5 au cours duquel le groupe B jouait sa phase retour, les Américains, inspirés par la folie des Vitality, décident eux aussi de jouer leur propre League of Legends : Jensen ressort son Zilean signature, Svenskeren retourne sur des champions agressifs, Licorice ou Zeyzal sécurisent un Shen, et on se bat. Et ça marche, car Cloud9 remporte tous ses matchs retour avant de jouer un tiebreaker pour la première place du groupe contre RNG, une game qu'ils contrôlaient avant de la perdre suite à un teamfight incroyable dont seuls les Chinois ont le secret. Malgré cette ultime défaite, C9 sort des poules la tête haute, prête à devenir la première équipe américaine à atteindre les demi-finales des Worlds.

 



Jensen tout sourire après la qualification de son équipe. On le comprend.
Crédits : Lolesports

 

De l'autre côté, le constat pour Afreeca Freecs après les trois matchs aller était très alarmant. Eux aussi étaient à une victoire pour deux défaites, mais la réalité est qu'ils semblaient complètement perdus : leur lecture de la meta était mauvaise, et leurs drafts tout comme l'exécution de celles-ci étaient plus qu'approximatives. Le tout couronné par une ambiance prétendument exécrable au sein de l'équipe, tout portait à croire que la hype autour de cette équipe n'était qu'un feu de paille. Mais au retour, les Freecs retrouvent leur jeu et reviennent aux bases. La macro est léchée, les rotations sont aux petits oignons, et la stratégie en 4-1 avec Kiin en splitpush fonctionne à merveille. Là aussi, les Freecs finissent sur un 3-0 net et sans bavure, leur octroyant la première place du groupe A. Néanmoins, l'équipe ne dégage pas la sérénité qu'on attend d'une escouade coréenne, et pourrait bien se faire à nouveau surprendre...

 



Les Freecs peuvent souffler, ils ne sont pas passés loin de la correctionnelle...
Crédits : Lolesports

 

Au top de la toplane

Un autre point commun partagé par Cloud9 et Afreeca Freecs se situe sur la voie du haut. Licorice et Kiin sont tous les deux de jeunes joueurs découvrant le très haut niveau cette année, et ils ont crevé l'écran grâce à leur capacité à porter leurs équipes respectives à bout de bras. En un an, ils se sont imposés comme les meilleurs – ou du moins parmi les meilleurs – de leur région. C'est donc un duel de titans qui nous attend sur le haut de la Faille demain. Licorice s'est montré stratosphérique durant toute la compétition, et ce depuis le Play-in. Inamovible en phase de lane, il prend une toute autre dimension lorsque vient le temps des combats d'équipe, durant lesquels il parvient systématiquement à se trouver au bon endroit au bon moment, que ce soit pour engager le combat ou plonger sur les lignes arrières ennemies. En revanche, Kiin ne peut pas se targuer de telles performances. Fébrile lors de ses premiers pas en poules, il a su redresser la barre au fil du tournoi mais a toujours du mal à nous éblouir de son talent comme il a pu le faire toute l'année en LCK. Il reste néanmoins un toplaner très solide, qui sera avant tout porté sur le splitpush, ne daignant rejoindre son équipe pour combattre que dans les moments les plus difficiles.

 



Ils sont jeunes, ils sont beaux, mais ils sont surtout très forts à League of Legends.
Crédits : Lolesports

 

Ce sera tout l'enjeu de ce face à face : Licorice parviendra-t-il à contenir Kiin sans sacrifier le reste de son équipe ? Réponse demain matin.

 

L'engage au cœur de la draft ?

Dans cette meta des Worlds 2018, la capacité d'engager un combat incombe la plupart du temps au poste de support. Rakan, Thresh et Alistar sont les champions les plus plébiscités et sont tous les trois d'excellents personnages à engage. Ça tombe très bien, car nos deux supports du jour que sont TusiN et Zeyzal sont particulièrement friands de ce genre de picks. En dépit de son statut de rookie, Zeyzal a montré à tout le monde qu'il méritait sa place parmi les meilleurs avec d'énormes prouesses sur Thresh et Alistar. Quant à TusiN, il a été encensé toute l'année pour son Rakan et sa capacité à créer des engages sorties de nulle part. Avec deux des plus gros playmakers de ces Worlds à ce poste, les supports à engage devraient jouir d'une très haute priorité dans la phase de draft.

 



Thresh est au sommet de la chaîne alimentaire des Worlds 2018.

 

L'autre pick qui devrait être lui aussi très disputé est Nocturne. S'il a plutôt été ignoré lors des débuts de la compétition, l'Éternel Cauchemar est revenu en force ces derniers jours, en grande partie grâce à son ultime, l'une des armes les plus puissantes du jeu. De plus, c'est un champion qui convient parfaitement aux deux équipes : Cloud9 l'utilise de concert avec Shen ou Zilean pour créer des situations de fight idéales, là où il permet aux Freecs d'offrir un soutien rapide et efficace à leur toplaner Kiin quand celui-ci est isolé dans son exercice habituel de splitpush. Capable de commencer ou désamorcer un combat et de frapper à n'importe quel endroit de la carte à la vitesse de l'éclair, Nocturne offre toute la polyvalence possible à deux équipes qui en ont bien besoin.

 

Pour ne rien rater de cette rencontre, vous pourrez la suivre en direct demain matin à partir de 6 heures, comme toujours sur O'Gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.