d

03 juin 2015 - Smaug Hearthstone

Analyse de Deck : Rogue Oil

Analyse de Deck : Rogue Oil

Cette semaine c'est l'un des decks les plus « skilled » que nous allons vous présenter. Que vous soyez au rank 15 ou 5, vous avez rencontré ses lames : Le Rogue Oil !

Le Rogue Oil a vu le jour avec l'extension Gobelins et Gnomes fin 2014. Et depuis sa création, cet archétype est devenu l'un des plus présents en ladder ou en tournoi.

Pour les plus anciens, ce deck peut rappeler le voleur Miracle, qui a régné de long mois sur la méta d'Hearthstone. Et cette analogie est des plus logique puisqu'une grande partie des mécaniques du Miracle se retrouvent dans le Rogue Oil. 

De plus avec l'aventure du Mont Rochenoire est arrivée une carte qui drague sans vergogne : notre Valeera, en la personne de l'Empereur Thaurissan.

Un bon voleur c'est un voleur qui a La pièce. Débuter second est un réel avantage avec cette scélérate puisque La pièce permet d'activer le texte « Combo » de vos cartes.

Lors des premiers tours, contrôlez le board grâce à Attaque sournoise ou Agent du SI:7. En fonction du matchup, vous pouvez recycler vos Éventails de couteaux pour obtenir des cartes plus intéressantes. 

Arrivé aux tours 4 et 5, soit votre adversaire n'a pas de board inquiétant pour votre dentition et donc vous pouvez placer vos Enseignantes pourpres ou Drakes azur, soit ce malandrin a vilement craché sa main sur le plateau et vous serez dans l'obligation d'utiliser Déluge de lames associé à Poison mortel ou Mage de sang Thalnos. 

Pour faire passer de vie à trépas le gredin qui vous fait face, associez Huile d'affûtage de Bricoleur et Déluge de lames par exemple ! Gardez en tête qu'à partir d'un certain moment (si vous être proche du lethal avec vos cartes en main), vos serviteurs ne devront plus gérer le board mais aller vers les points de vie ennemis.        

 

Focus de carte

Empereur Thaurissan : C'est sans prendre de grand risque que je peux dire que cette carte est la plus forte du jeu actuellement. Là où son concurrent au titre, Dr Boum, n'a pas d'impact direct dès sa mise en place sur le board, Empereur Thaurissan aura toujours un impact direct. Et il s'associe à merveille avec les sorts à faible coût du voleur. Grâce à lui, des combos dévastateurs peuvent voir le jour.

 

Huile d'affûtage de Bricoleur : Ce sort est l'une des cartes essentielles du deck. Elle va apporter une grande part des dégâts pour tuer votre adversaire. Elle se combine à merveille avec Matelot des mers du Sud qui bénéficie du « Combo : +3 ATQ ». Associé à Déluge de lames, vous pouvez infliger plus de vingt dégâts sur un tour, et surprendre votre adversaire !

 

Préparation : Dans le panel de sorts du voleur, c'est Préparation qui permet de créer des combos en début de partie ou encore de jouer une grande partie de sa main à moindre coût. Elle fut utilisée avec Commissaire-priseur à l'époque du Miracle, mais actuellement elle est surtout associée à Huile d'affûtage de Bricoleur ou Sprint.

 

Quelques combos

La mécanique du voleur la plus connue est sans aucun doute l'interaction entre La pièce et Agent du SI:7. Rien de mieux pour se débarrasser d'un Jongleur de couteaux dès votre second tour. 

Votre moteur de pioche principal étant Préparation + Sprint, vous pouvez sans hésiter lâcher ce combo dès votre tour 4, en fonction bien sûr du cours de la partie.

En late game, vous aurez un grand panel de combos possibles. Par exemple : Matelot des mers du Sud + Huile d'affûtage de Bricoleur + Poison mortel + Déluge de lames + Éviscération vous donnera un burst à vingt et un dégâts.

Parlons mulligan

Contre aggro : Cherchez vos sorts pour contrôler le board sur les premiers tours (Attaque sournoise, Poison mortel) ainsi que Agent du SI:7.

Contre contrôle : Contre druide, gardez Assommer pour contrer Innervation. Sinon privilégiez vos moteurs de pioche (Sprint, Drake azur) dans le but de recycler votre deck et de prendre de vitesse l'adversaire.

 

Les avantages du deck : Intéressant à jouer. Peut facilement retourner le cours d'une partie.

Les inconvénients du deck : Prise en main compliquée. Faible contre les decks très agressifs.

 

C'est un deck qui demande une grande connaissance du jeu. Il vous faudra des dizaines de parties pour vous faire la main, mais ne désespérez pas, car en fin de compte vous maîtriserez l'un des archétypes les plus forts de ce jeu. 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

Kantyk
Kantyk - 03/06/2015 20h12

Je suis sur que si l'on remonte dans l'un des précédents articles sur Hearthstone, dans lequel il sera question de la place d'Ysera dans la méta, on pourra lire qu'elle est peu joué parce qu'elle n'as pas d'impact au moment où elle arrive en jeu.

C'est exactement la même chose pour l'empereur : si l'adversaire a de quoi vous finir à son prochain tour, Thaurissan n'y pourra rien, puisque son effet ne s'active qu'a la fin du tour.
Même en considérant que l'adversaire ne vous tue pas, il faudra attendre votre tour pour pouvoir exploiter l'effet. Certes, même si il meurt, l'effet persiste, ce n'est donc pas comme si on avait complètement géré votre Dr. Boom et obtenue 2 très bon rolls sur les bombes (nullifiant donc presque complètement l'impact du Dr.), mais il faut rester rationnel.

Ragnaros a un impact direct, Baron Geddon a un impact direct, l'empereur est comme Ysera. A la grosse (énorme même) différence qu'il ne coute que 6, et vient donc remplir un poste laissé vaquant (gadgetzan est redondant avec sprint et bien trop vulnérable).

Smaug
Smaug - 03/06/2015 21h05

Merci de ton "retour". Je ne sais pas vraiment de quelle manière je dois répondre à ton analyse. l'Empereur Thaurissan est un tour 6, donc généralement votre héros n'est pas encore sous la crainte d'une défaite au prochain tour (Dans le cas contraire, il est logique de préférer une autre carte qui aura la faculté de gérer la menace immédiatement). Placer dans la bonne tempo, c'est une carte qui peut accélérer, retourner, n'importe quelle partie, en Voleur plus spécialement.
De plus la comparaison entre Ysera et Empereur Thaurissan n'est pas si limpide puisque Thaurissan pour avoir un impact sur la partie ne vous oblige pas à jouer une carte aléatoire qui n'est pas forcément en synergie avec votre deck. Cela en fait une carte bien plus stable qu'Ysera (sans parler de la différence de mana évidente et donc de la différence de tempo que cela implique).

Je ne sais pas si ton commentaire avait un but, mais j'espère avoir pu apporter ma vision au débat.

Cordialement, Smaug

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.