d

25 janv. 2016 - Hatnuz League of Legends

Armés et parés : Immortals, les nouveaux rois NA

Armés et parés : Immortals, les nouveaux rois NA

Incontestablement l’équipe la plus impressionnante de ces deux premières semaines de compétition en Amérique du Nord, les Immortals démarrent ce Spring Split sur les chapeaux de roue et n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires. Mettre cette réussite uniquement sur le compte des deux stars coréennes en provenance de Fnatic, Huni et Reignover, serait bien trop facile. Comme nous allons le voir et contre toute attente, le reste de la lineup récemment formée n’a absolument pas à rougir de sa prestation.

Ça (dé)roule pour la jeune équipe

En voyant la composition des équipes quelques semaines avant le début de la compétition, notre sentiment était très mitigé sur ces Immortals, avec d’un côté de la faille de l'invocateur un duo top-jungler des plus agressifs en Occident, et de l’autre côté une botlane composée de deux joueurs que l’on pensait sur le déclin suite à une saison difficile. Et pourtant Wildturtle et Adrian n’ont pratiquement rien à se reprocher après quatre matchs compétitifs, tandis que l’ex-midlaner des CLG's Pobelter complétait le tableau.

 

Dès la première partie, la composition est implacable pour les Immortals, avec un trio Cho’gath/Rek’sai/Twisted Fate qui ravage la jungle adverse. À ce moment-là, on peut déjà noter un point positif dans la stratégie de la jeune équipe puisque les joueurs ne semblent pas forcés de jouer des champions sur lesquels ils ne se sentent pas à l’aise. Mais ce match n’était que l’entrée.

Le plat de résistance, c’est cette victoire – la plus rapide de l’histoire des LCS EU & NA – en 18 minutes contre la très faible équipe de Team Impulse. 0 kills, 0 tours, 0 dragons et 18 minutes 20 secondes d'agonie pour la pauvre équipe de Gate.

Cette première semaine nous a effectivement montré que le duo Huni-Reignover n’est pas là pour rigoler.

Une réussite collective.

Le vrai test pour Immortals avait lieu lors de cette deuxième semaine avec des confrontations contre Yellowstar chez TSM et Ganked by Mom chez NRG.

Ces deux confrontations plus disputées ont mis en lumière une autre facette de l’équipe, le duo Wildturtle et Adrian. Dans un match tendu lors duquel Huni est mis en difficulté sur sa Fiora, la duo lane, largement critiquée avant même le début de la compétition, fait le travail et apporte la victoire.

Dans un match au sommet  pour une place en tête du championnat, Immortals se lance avec encore une fois une composition très agressive. Agressif est sans doute le mot qui correspond le mieux à ce trio Lissandra-Rengar-Zed qui va mettre à mal la composition poke autour de Varus et Nidalee.  Pourtant la nouvelle équipe NRG a le bon réflexe de se regrouper très tôt et de commencer une phase de siège, mais là entre sur scène la duolane, qui va une fois de plus jouer le rôle de « finisher » et largement participer à la victoire. Et voilà l'équipe seule en tête des LCS NA.

On soulignera l’excellente performance d’Adrian qui, dans une méta axée sur un support très tanky, sort quatre fois Janna avec un score total de 1/1/50. Solide, le bougre, d’autant plus qu’il sauve plusieurs fois ses coéquipiers de la mort. Annoncée comme une des botlanes les plus faibles de la compétition, c’est un beau message que sont en train d’envoyer les deux joueurs.

Le plus impressionnant dans tout cela, c’est que cette équipe parvient à mettre tous ses joueurs sur des picks agressifs et qu’ils maitrisent, mais pas au dépend de la cohésion d’équipe. On voit passer du Olaf et du Rengar pour Reignover, mais le jungler coréen est toujours dans une optique d’aide à son équipe.

Reignover a survolé la jungle avec ses picks de confort et affiche un score cumulé de 12/2/31 sur ses quatre games.

Même constat pour Pobelter dont le Zed était envoyé dans la mêlée pour infliger le plus de dégâts possible et permettre à Wildturtle de finir le travail.

Avec des victoires contre Cloud 9, TSM ou NRG, les Immortals  nous montrent  qu’ils ont non seulement travaillé leur esprit d’équipe et leur communication, mais également qu’ils n’étaient absolument pas partis sur le postulat du « Huni et Reignover vont carry, le reste doit juste ne pas feed ».

Lorsque l’on voit le niveau auquel évoluent les équipes des régions chinoises et coréennes, on se dit que l’Occident aura fort à faire et ce genre d’équipe peut tout à fait être le fer de lance d’une région toute entière. Un fer qui commence seulement à chauffer mais qui pourrait faire de plus en plus mal au fil des semaines d’une compétition qui nous réserve décidément bien des surprises.

Et vous ? Que pensez-vous de cette équipe des Immortals ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

rabby
rabby - 01/02/2016 14h37

Belle article. good job :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.