d

03 déc. 2014 - Félix Divers

Assassin's Creed : Unity : unis dans la désillusion

Assassin's Creed : Unity : unis dans la désillusion

La lutte idéologique entre les descendants des Templiers et des assassins continue. Après les pirates dans Black Flag, nous voilà jetés au cœur de la  Révolution française pour continuer ce combat qui n’aura probablement pas de fin. Licence phare d’Ubisoft, l’une des figures de proue du jeu vidéo, Assassin’s Creed fait partie des quelques jeux les plus attendus de l’année. Voyons s’il mérite toute l’attente suscitée.

Un mot : INACCEPTABLE

Oui, inacceptable. Inacceptable qu’un jeu produit et édité par un monstre vidéo ludique comme Ubisoft, qui a nécessité la collaboration de dix studios et près de mille personnes, qualifié par Antoine Vimal du Monteil - producteur associé - comme « le plus ambitieux budget d’Ubisoft à ce jour », qui a eu un coût de développement de 70 millions d’euros et autant en budget marketing puisse, (deux secondes je reprends mon souffle…) avoir autant de bugs lors de sa sortie. Puis attendre quinze jours pour voir un patch correctif pointer le bout de son nez (3 Go accessoirement le patch sur console) ! Et je n’ai vécu que la version console car apparemment la version PC était pire, provoquant presque un scandale. Bref, on veut bien en tant que joueurs reconnaître que certaines obligations financières sont à prendre en compte, mais il sera très difficile pour Ubisoft de nous faire avaler cette pilule-là vu les moyens mis en œuvre. Force est de constater qu’ils n’ont pas les moyens logistiques pour développer deux jeux à la fois, surtout si c’est pour produire un titre passable comme Assassin’s Creed : Rogue.

Bref, je ne vais pas vous raconter tous les bugs que j’ai rencontré ou ouï-dire parce que la liste ne serait, de un, pas exhaustive et, de deux, pas intéressante – mais sachez qu’elle est longue, très longue. Et si vous voulez un aperçu, baladez-vous sur les forums et YouTube, les retours sont légion. Dans ce qui va suivre, je ne parlerai que du jeu post-patch et j’essaierai de rester le plus objectif possible, mais la note sera forcément altérée par cette sortie catastrophique. Et ce n’est pas l’annonce du DLC gratuit pour le prochain mois qui va me faire changer d’avis.

Bon sinon, il donne quoi le jeu ?

Eh bien, pas de doute, c’est un Assassin’s Creed, peut-être un peu trop même, tant l’air de déjà vu est extrêmement présent. Les mécaniques de jeu sont très similaires aux opus précédents, mais les innovations ou nouveautés sont rarissimes. Et le scénario, quant à lui, n'est pas forcément non plus des plus poussés.

On incarne Arno Victor Dorian dont le père a été assassiné presque sous ses yeux. Il est élevé par un petit noble de Versailles et est amoureux de sa sœur adoptive. Le jour de l’assassinat de son père d’adoption, il apprend qu’il est en réalité le fils d’un assassin et qu’il a été adopté par le maître de l’ordre des Templiers. Vous devinez la suite, son amour avec la belle Élise est impossible. Puis il rencontre fortuitement un membre de la Confrérie des Assassins, en prison (pour des raisons compliquées et pas du tout importantes). « Évidemment », me direz-vous ! Bah oui… Le scénario a un fil conducteur qui suit une certaine logique, mais pendant un certain temps on se demande un peu ce que l’on fout là, mais en général l’histoire reste très prévisible (pas inintéressante, mais prévisible). On notera l’apparition de certains passages particuliers – pour ne pas dire bizarres – en corrélation avec le monde réel, mais dont je cherche encore l’apport scénaristique (à part s’ils voulaient absolument mettre des failles temporelles, mais ça reste saugrenu).

L'habit ne fait pas le moine, cette fille est dangereuse. Très dangereuse...

En tout et pour tout, l’histoire vous tiendra en haleine entre cinq et dix heures selon votre acharnement et votre talent. Oui, je parle de talent, car s’il existe un point positif dans cet opus, c’est bien une difficulté retrouvée : autant je ne suis pas un adepte des jeux ultra hardcore, autant quand on voit Assassin's Creed 3 ou Assassin's Creed : Rogue… enfin voilà, le terme « difficulté » n’est même pas à propos. Une difficulté retrouvée, car enfin nous ne sommes plus invincible : bien que les combats soient d’une lenteur, d’un ennui et d’une redondance insupportables, si l’on rate une parade, c’est la punition : trois p'tits coups, et on est désynchronisé. Sans parler des phases d’infiltration qui sont très sympathiques à jouer, mais si l’on se fait repérer, cela tourne au « die and retry » (je n'aurais jamais cru parler un jour de « die and retry » en parlant d’Assassin’s Creed, et ce n’est pas pour me déplaire). Afin de préserver cet aspect, je ne pourrais que vous conseiller de ne pas augmenter vos points de vie avec les points de synchronisation, et de dépenser tout votre argent dans l’achat d’équipements, sinon vous deviendrez vite « godlike » (on reviendra sur ces deux sujets un peu plus tard). Hey ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : le jeu n’est pas dur pour autant mais un peu plus qu’à l’accoutumé, et c’est déjà bien.

Pour ceux qui n’auraient jamais joué à un seul Assassin’s Creed (oui il en existe, et pas forcément les plus jeunes d’entre nous je vous assure) le principe est simple : vous devez assassiner des personnalités pour atteindre votre objectif, mais évidemment elles sont protégées par des gardes (parfois beaucoup) plus ou moins puissants. Ce sont justement les combats contre ces grossiers personnages qui sont ennuyeux. À tel point que l’on préfèrera les éviter à tout prix. Comme on a fini par en prendre l’habitude, le jeu nous offre la possibilité de nous battre avec différentes armes : de l’épée la plus classique au mortier (qui porte accessoirement une lame de hache, mais c’est un détail) en passant par la lance (je regrette toujours la disparition de la dague de notre arsenal). Sans oublier les gadgets ! (*chante* Inspecteur Gadget Gadget Gad-get…*chante*) Les bombes fumigènes, étourdissantes, les lames furies… un véritable James Bond des temps anciens… mais sans M cette fois.

L'équipement améliorera l'efficacité de vos différentes compétences.

Quasiment tous les gadgets sont à acheter avec des points de synchronisation qui l’on obtient en faisant des quêtes principales ou secondaires. Ces points permettent d’améliorer vos compétences au combat (débloquer une nouvelle technique par exemple), à portée (augmenter le nombre de munitions de vos armes à distance), de discrétion (le crochetage) ou votre constitution (vos points de vie). La plupart des améliorations ont pour prérequis de terminer certaines séquences de l’histoire : il est donc conseillé de commencer celle-ci avant de s’aventurer vers plus d’exploration sous peine de devoir passer à côté de plein de trucs (de coffres remplis de francs notamment).

Les autres points que l’on peut obtenir sont des points de crédo, que l’on obtient en réussissant des actions diverses comme un tir dans la tête ou un assassinat aérien. Tout comme les points Hélix que l’on obtient dans les failles temporelles ou avec de l’argent réel (des euros, pas des francs), ces points seront la monnaie d’échange pour améliorer notre équipement que l’on a débloqué via des missions ou acheté avec des francs (pas des euros !).

Une très grande durée de vie

Bon, à part devenir Dieu sur terre, les francs permettent de faire le beau gosse avec sa belle maison : comme dans les précédents Assassin’s Creed, le housing est un point important puisqu’il est souvent synonyme de principale ressource pécuniaire. Mais contrairement à d’habitude, ce n’est pas en investissant dans la rénovation de notre Café-Théâtre sur l’Île Saint-Louis que nos revenus vont augmenter, mais en y faisant les missions proposées à l’intérieur. Et l’on passe très vite de revenus misérables à une bourse très coquette. On pourra cependant regretter le peu de missions liées au housing ou l'absence de personnalisation.

Mais tout ceci est largement compensé par le nombre de missions secondaires réparties sur la carte (plus de deux cents, et ce nombre augmentera avec les DLC à venir). Une carte qui offre une assez grande liberté et qui respecte les différents emplacements des quartiers de Paris : Parisiennes, Parisiens, vous ne serez point perdus ! Bien qu’il manque quelques arrondissements. Et si vous voulez finir le jeu à 100%, il vous faudra bien évidemment ramasser toutes les cocardes, ouvrir tous les coffres etc., ainsi que terminer toutes les séquences à 100 %, ce qui offre une certaine rejouabilité.

Enfin, le jeu est très beau. Surtout les décors et les répliques fidèles des différents monuments de l’univers parisien avec une ambiance que l’on croirait d’époque. Mais la réalisation des personnages auraient pu être plus poussée : on est loin des performances d’une PS4 ou d’une XOne à ce niveau.

Les vitraux sont dignes d'une console nextGen.

Pour finir le mode co-op fait son apparition dans Assassin’s Creed offrant la possibilité de jouer avec un ami en ligne pendant toute la campagne ainsi que plusieurs missions annexes mais ce sera au détriment du mode en ligne compétitif.

Conclusion

Un sentiment prévaut sur tous les autres lorsque je pense à Assassin’s Creed : Unity : une profonde déception. Lorsque je terminais un Assassin’s Creed, j’étais généralement impatient que le prochain sorte, mais entre Ubisoft qui se paie notre tête en sortant un jeu rempli de bugs et un couple gameplay/scénario à la limite du passable, je regrette presque d’y avoir joué. Mettons les choses au clair : ce n’est pas fondamentalement un mauvais jeu, surtout depuis le patch correctif, mais on parle d’une des licences qui a marqué l’histoire du jeu vidéo de ces dix dernières années et un Assassin’s Creed ne peut se contenter d’une note ne serait-ce que moyenne. On est très loin du standing auquel Ubisoft nous avait habitué.

 

Décidément, entre Rogue et Unity, la cuvée 2014 est à oublier !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

11 commentaires

Rhax
Rhax - 03/12/2014 13h18

« Et je n’ai vécu que la version console car apparemment la version PC était pire, provoquant presque un scandale. Bref, on veut bien en tant que joueurs reconnaître que certaines obligations financières sont à prendre en compte, mais il sera très difficile pour Ubisoft de nous faire avaler cette pilule-là vu les moyens mis en œuvre. »

Le jeux était très correct à la sortie. Maintenant les développeurs sortent des jeux pleins de bug. Perso je suis sur pc et j'ai prit beaucoup de plaisirs malgré les quelques bugs qui n’empêchaient pas de jouer sauf si on considère la difficulté de jouer en coop.

« Et ce n’est pas l’annonce du DLC gratuit pour le prochain mois qui va me faire changer d’avis. « 

Moi ça me va. Je trouve ça juste.

« Eh bien, pas de doute, c’est un Assassin’s Creed. Peut-être un peu trop. L’air de déjà vu est extrêmement présent. Les mécaniques de jeu sont très similaires aux opus précédents, les innovations ou nouveautés sont rarissimes. Le scénario, quant à lui, n'est pas forcément plus poussé. « 

Histoire correct mais sans plus pour les mécaniques de jeu, elles ont suffisamment changé par rapport aux autres assasin screed. Si ils changent tous ça ne sera plus du assasin screed.

«  Oui, je parle de talent, car s’il existe un point positif dans cet opus, c’est bien une difficulté retrouvée : autant je ne suis pas un adepte des jeux ultra hardcore, autant quand on voit AC 3 ou AC : Rogue… enfin voilà, le terme « difficulté » n’est même pas à propos. « 

Moi je ne comprends pas qu'on dise que ce jeux soit difficile. Je trouve que unity est le plus facile de la franchise. Il est certes plus possible de tuer 50 mecs mais impossible d'avoir un game over parce qu'on est pas discret, on peut clairement rentrer dans le tas tuer et se tirer finger in the nose.

« si l’on rate une parade, c’est la punition : trois p'tits coups, et on est désynchronisé. « 

Pardon ? Quasiment impossible d’être desynchro par des coups directs , se sont les tireurs qui sont emmerdants.

« Sans parler des phases d’infiltration qui sont très sympathiques à jouer, mais si l’on se fait repérer, cela tourne au « die and retry »

J'ai tué 60 gardes sous une cloche dans la mission final mais bon j'ai pas du jouer au même jeux.


« Lorsque je terminais un Assassin’s Creed, j’étais généralement impatient que le prochain sorte, mais entre Ubisoft qui se paie notre tête en sortant un jeu rempli de bugs et un couple gameplay/scénario à la limite du passable, je regrette presque d’y avoir joué.  « 

« rempli de bug » . Comme la plupart des jeux qui sortent maintenant. Gameplay/scenario à la limite du passable ? Pas d'accord pour moi ça vaut tous les autres.

Bref pour moi une critique honteuse D'un Hater. Ce jeux mérite un 17 ou un 18. Et c'est l'un des seuls jeux pour lequel j'accepte de payer 50 euros en 2014.
 Oui, je parle de talent, car s’il existe un point positif dans cet opus, c’est bien une difficulté retrouvée : autant je ne suis pas un adepte des jeux ultra hardcore, autant quand on voit AC 3 ou AC : Rogue… enfin voilà, le terme « difficulté » n’est même pas à propos.

Moi je ne comprends pas qu'on dise que ce jeux soit difficile. Je trouve que assasin screed unity est le plus facile des assasin screed. Il est certes plus possible de tuer 50 mecs mais impossible d'avoir un game over parce qu'on est pas discret, on peut clairement rentrer dans le tas tuer et se tirer finger in the nose.

si l’on rate une parade, c’est la punition : trois p'tits coups, et on est désynchronisé.

Pardon ? Quasiment impossible d’être desynchro par des coups directs , se sont les tireurs qui sont emmerdants.

Sans parler des phases d’infiltration qui sont très sympathiques à jouer, mais si l’on se fait repérer, cela tourne au « die and retry »

J'ai tué 60 gardes sous une cloche dans la mission final mais bon j'ai pas du jouer au même jeux.


orsque je terminais un Assassin’s Creed, j’étais généralement impatient que le prochain sorte, mais entre Ubisoft qui se paie notre tête en sortant un jeu rempli de bugs et un couple gameplay/scénario à la limite du passable, je regrette presque d’y avoir joué. 
« rempli de bug » . Comme la plupart des jeux qui sortent maintenant. Gameplay/scenario à la limite du passable ? Pas d'accord pour moi ça vaut tous les autres.

Bref pour moi une critique honteuse, un hater d'assasin screed. Ce jeux mérite un 17 ou un 18. Et c'est l'un des seuls jeux pour lequel j'accepte de payer 50 euros en 2014.

Cr0cblanche
Cr0cblanche - 03/12/2014 13h48

Rhax chacun son avis, perso je suis d'accord avec l'avis de la rédac.

TheSoapy
TheSoapy - 03/12/2014 13h53

J'vais essayer de répondre au premier répondre au premier commentaire pour moi aussi donner mon avis.
Déjà, tu ne peux en aucun cas te permettre de critiquer l'auteur du test de "hater" et de manqué d’objectivité alors que tu ne sembles être qu'un fana' incapable d'avoir une once de recul sur le jeu.

Je te reprends - j'espère que tu me permet de te tutoyer. « Le jeu était très correct à la sortie. Maintenant les développeurs sortent des jeux pleins de bug ». Bon, premièrement on essaie de se renseigner un minimum avant. La sortie du jeu a été misérable, et ce n'est pas parce que dans "ton" cas les bugs n'étaient que peu présents qu'ils sont inexistants chez les autres. Si l'éditeur en est réduit à offrir un DLC pour tenter de se racheter auprès d'une communauté largement déçue par ce nouvel opus, c'est bel et bien qu'il y a un problème. De plus, Ubisoft à perdu beaucoup perdu en cette fin d'année au niveau boursier, et ceux a cause de ces sorties ratées.
Alors s'il te plait, la prochaine que tu te permet de critiquer quelqu'un et son travail, renseigne-toi avant ! Et quand je te conseille de te renseigner, j'entends au-délà de ta propre personne.

J'espère néanmoins que tu n'es qu'un troll et que ton post est ironique.
J'ai sinon bien apprécié la critique, et me conforte dans l'idée de ne surtout pas claqué près de 60 euros dans un jeu qui ne les mérites pas.

Plax
Plax - 03/12/2014 17h23

Je n'ai pas tant de bugs que ça à titre perso, et je trouve qu'ils sont largement rattrapés par tout un tas de points positifs comme par exemple la complexité et la beauté des environnements. Mettre une note de 2.5/5 et commencer l'article par "INACCEPTABLE", me semble être un manque de respect vis à vis des dizaines de personnes qui se sont cassées les fesses pour développer un jeu certes avec quelques bugs, mais remarquable sur de nombreux points !!

LBot
LBot - 03/12/2014 20h09

Ca va la critique n'est pas non plus à sens unique. Le fait que l'auteur soit déçu reste subjectif mais il est normal de souligner les bourdes faites par l'éditeur, d'autant plus quand il s'agit d'Ubisoft qui dispose d'un budget conséquent et qui est loin d'en être à son coup d'essai.
Pour le reste, je suis d'accord avec toi Plax, la note finale est un peu dure même si l'auteur précise qu'il prend en compte la qualité désastreuse du soft à sa release...
Malgré tout je pense que je ferai le jeu histoire de me faire une opinion par moi-même, ce que je conseille à tous !

P.S : La zone de texte pour poster un commentaire est beaucoup trop petite et devrait pouvoir être agrandie, à remonter. A part ça excellent boulot pour la nouvelle version du site ;)

Haoshin
Haoshin - 04/12/2014 00h29

Vous me faites rires certains. Y a vraiment de plus en plus de fan boys.
Déjà y a un paquet de temps que ubisoft ne se fait plus chier a optimiser ses jeux, c'est la base mais ils s'en branlent si tu veux jouer tu a intéret a claquer 2000 boules tous les ans pour pouvoir jouer a leur jeu, j'ai eu la chance d'avoir un pc a 2000 boules y a pas longtemps ce qui m'a permis de jouer ( comme les précédents) a cette daube.

Niveau scénario y a pas a dire on en a pour 6h de jeux grand max, bref on a des jolies cinématiques et c'est uniquement l'intérêt de ce jeu, le gameplay y a rien de nouveau vraiment (merde j'ai joué aux précédents Assasin Creeds). On est très rapidement god like.

Pour les personnes qui trouvent acceptables qu'un jeu sorte avec AUTANT de bug c'est que franchement vous êtes irrécupérables. Pour moi c'est un jeu daubé, qui permet encore une fois de dire qu'il ne faut plus acheter de jeux Ubisoft. Ils sont mauvais, y a aucune nouveauté ils ont juste une grosse équipe de designers qui ne sont pas foutus d'optimiser leurs jeux.

Pour l'histoire des mecs qui se sont cassé les fesses faut arreter quand ta les moyens d'ubisoft et quand tu vend ton jeu 60 boules ta les moyens de faire un jeu correct, c'est pas un jeu indépendant hein.

Bref ils méritent que l'on leur chie dessus, vu le niveau qu'ils montrent sur ce jeu, ils passent plus de temps a empecher les pirates et faire chier ce qui payent vraiment que nous sortir des jeux correct de plus de 10h de jeu.
Sinon leur histoire de DLC c'est juste le meilleur moyen de nous faire payer en plusieurs fois et donc bien plus que 60€.

Bref si vous avez 60 € a perdre faites un don au Restos du coeur ou a Ogaming ou n'importe qui d'autre ca fera une bonne action mais n'achetez pas ce jeu.

NanoDiBongo
NanoDiBongo - 04/12/2014 00h48

Le titre de l'article est tout à fait justifié. J'ai payé pour un jeu, je me met devant mon écran et je me trouve face à une quantité de bugs incroyables pour un jeu en 2014. Y'a quand même Ubisoft et Assassin's Creed sur la jaquette, on est pas devant un petit studio avec peu de moyens qui essaye de sortir un projet.

Enfin un test qui prend en compte la (non) finition du jeu qui n'est pas acceptable pour un tel studio. Je préfère ce test à celui des sites généralistes où on voit des 19/20 "un chef d'oeuvre" "remarquable" loin de ce qu'on a quand on le lance sur sa console.

Malgré que le jeu soit sympathique à jouer ce n'est pas l'AC que je garderais le plus en mémoire, ni que je recommanderais en premier.

Luckymania
Luckymania - 04/12/2014 15h48

" Mettre une note de 2.5/5 et commencer l'article par "INACCEPTABLE", me semble être un manque de respect vis à vis des dizaines de personnes qui se sont cassées les fesses pour développer "

Le manque de respect il justement de sortir un jeu visiblement "pas finit" a des milllions de joueurs non ? Apres on est tous d'accord pour dire que c'est aps la fautes des studios je crois. Mais de la pressions constante des calendriers et services market'. J'trouve ça tout a fait justifié de rappeler que c'est n'est pas un comportement que nous devons accepter en tant que joueurs. et surtout qu'il ne doit pas se faire à notre dépend.

Vaag
Vaag - 04/12/2014 16h22

Salut,

"Le titre de l'article est tout à fait justifié. J'ai payé pour un jeu, je me met devant mon écran et je me trouve face à une quantité de bugs incroyables pour un jeu en 2014."

Pourrais-je "un jour" savoir ce que les joueurs désignent par "bug" ?

Jveux dire je joue à TOUS les jeux qui sortent quasiment et je n'en vois JAMAIS à croire qu'en fait quand les gens pleurent pour des bugs ils parlent du mec dans la mini cinématique qui parle pas directement au perso mais bug et regarde ailleurs. Jveux dire qui en a quelque chose à faire ?

Abenaky
Abenaky - 04/12/2014 20h54

J'ai commencé le jeux sous le patch 2 sur PC. De toute beauté et pas de bugs sinon un garde la tête dans une porte après que je lui ai réglé son compte. Par contre il est vrai que le jeux demande un pc monstrueux de puissance si l'on veut obtenir le meilleur en qualité.

La seule chose qui me dérange mais je chipote étant donné que c'est un jeu et pas un documentaire, se sont les quelques anachronismes du genre drapeau tricolore ou le cigares rouges au dessus des estaminets qui m'ont bien fait rire...

Bref le Unity mérite une note honorable et la politique de rattrapage d'Ubisoft reste honnête avec 3 gros patch en peu de temps (bon ils ne pouvaient pas faire autrement car ça restait un jeu pas fini à sa sortie il faut l'avouer) et leur offre numérique.

MatWakerPast
MatWakerPast - 15/04/2015 15h03

Bon, je vais poster mon avis à froid, après avoir fini le mode histoire et le jeu à près de 50%
Je sais que les derniers avis datent d'il y a 4 mois, mais bon :-D
Alors déjà, je suis d'accord avec l'auteur, il est inacceptable qu'un jeu avec autant de moyens sorte aussi buggé, et Ubisoft a fait le minimum pour se racheter.
Les graphismes sont magnifiques, le Paris du XVIIIè siècle est respecté, et la foule de missions secondaires fait plaisir à voir.
Ça, c'est les points sur lesquels je suis d'accord avec l'auteur. Maintenant, passons aux point sur lesquels je ne suis pas d'accord :p
"Les mécaniques de jeu sont très similaires aux opus précédents, mais les innovations ou nouveautés sont rarissimes"
Attendez, attendez, c'est une blague ? Un système d'infiltration VRAIMENT efficace, le "fantôme" de la dernière position connue de votre personnage, un freerun enfin agréable à jouer... Bon je suis d'accord c'est pas non plus une révolution (lol) mais c'est toujours agréable de voir que ces points-là se sont améliorés !
"Afin de préserver cet aspect, je ne pourrais que vous conseiller de ne pas augmenter vos points de vie avec les points de synchronisation, et de dépenser tout votre argent dans l’achat d’équipements, sinon vous deviendrez vite « godlike »"
Ayant amélioré ma vie au maximum, et ayant des équipements je pense plutôt bons (que du niveau 5 ou niveau 5 "doré"), il m'arrive encore de me faire désynchroniser si je fais trop mon malin...

Et bien voilà, je pense avoir donné mon avis.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.