d

03 août 2019 - Zekki League of Legends

Baguette League - Bilan final

Baguette League - Bilan final

La Team LDLC conserve son titre de champion de France en battant sèchement les Vitality.Bee sur le score de 3-0. Néanmoins, les deux équipes représenteront la compétition française aux European Masters en septembre prochain. La rédaction d'O'Gaming vous dresse un résumé de ces Playoffs encore une fois remportées par l'équipe au renard.

À la fin, c'est toujours LDLC qui gagne

C'était presque écrit. LDLC roule sur la scène française de façon impressionnante et durable. Les paris n'étaient pas très risqués au début de ce Summer Split sur une potentielle victoire de la Team LDLC lors de cette LFL. Et la plupart des pronostics ont été justes en voyant une éclatante victoire des renards qui soulèvent une seconde fois consécutive le trophée de la compétition française.

 

 

En finale le duel a opposé – sans grande surprise – l'équipe coachée par YellowStaR à celle des Vitality.Bee. Un adversaire annoncé comme mieux armé pour mettre à terre l'hégémonie du renard. Seulement, Saken et ses compères ont été balayés 3 matchs à 0 sans avoir pu montrer grand chose. Bien que ce résultat sec soit majoritairement attendu, les matchs ont été d'une telle violence qu'il n'aura fallu que trois parties de 30 minutes afin de mettre un terme au suspense. LDLC, proposant son habituelle soif de sang et sa parfaite coordination, a pu aussi compter sur ses individualités, notamment Comp, auréolé d'un double titre de MVP du split et de la finale.

 

L'incroyable parcours de team MCES

Le seul élément de surprise dont on peut se satisfaire est l'excellent parcours de MCES. L'équipe marseillaise était peut-être la moins attendue mais a su montrer une solide cohésion pour se hisser jusqu'en demi-finale. Au round 1, Jester et les siens ont défait une équipe avec laquelle de nombreux points communs sont partagés : ROG. Grâce à un Aesthetic impérial sur Sylas et un Monk des grands soirs, MCES vient à bout de ROG sur le score de 3-1.

Ensuite, MCES croise la route d'une équipe Misfits totalement remaniée pour l'occasion. Malgré la divine présence du Français Hans Sama sur son fétiche Draven, MCES vient à bout facilement de l'équipe réserve de LEC (3-0). Un score prévisible au vu du roster aligné par les champions en titre des European Masters, qui ont dû composer avec des joueurs recrutés spécialement pour l'occasion depuis la montée de Dan Dan, Neon et H1IVA au sein de l'effectif principal.

Finalement, la fabuleuse aventure va s'arrêter net en demi-finale contre les Vitality.Bee. On s'attendait à une rencontre très disputée, mais l'équipe à l'abeille avait de bonnes sensations, ce qui leur a permis de remporter une victoire sèche (3-0).

 

Clap de fin pour la LFL

Ces Playoffs expéditifs sonnent le glas de la fin d'un passionnant Summer Split en LFL. Le championnat français, aussi mis en avant par les performances de LIDER et les siens en LEC pour Misfits, connaît une véritable évolution positive. En effet, plusieurs analystes et spécialistes de la compétition s'accordent à dire que la LFL serait le championnat le plus relevé parmi toutes les ligues régionales d'Europe. Nous aurons la réponse dans quelques semaines avec les European Masters où la France sera représentée par LDLC et Vitality.Bee

 

Puisse cette évolution continuer de façon exponentielle, et espérons davantage de surprises lors du prochain Split. De nouveaux joueurs phares ? Un renouveau de Solary et aAa un peu à la traîne depuis le début de la saison ? Cette saison est à peine finie qu'on a déjà hâte qu'elle recommence !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.