d

03 févr. 2020 - Zekki League of Legends

Baguette League | Spring 2020 - Episode 1

Baguette League | Spring 2020 - Episode 1

La Ligue française de League of Legends (LFL) reprend ses droits après plusieurs mois d’interruption. Un nouveau cru 2020 qui, sur le papier, promet d’être spectaculaire. La rédaction d’O’Gaming vous propose de revenir sur les quatre premières journées avec notamment la suprématie de Vitality.Bee et la surprise GameWard.

Vitality.Bee intouchable

Le leader actuel de LFL n’est autre que l’équipe Vitality.Bee avec un parcours sans faute (4-0). L’équipe à l’abeille, pourtant handicapée par l’absence de son toplaner Yoppa, a impressionné sur ces premières journées de compétition. Doxy, remplaçant de Yoppa, a plus que bien fait son travail et a été très solide. Nji et Steeelback se sont révélé être un duo très fort dans le shotcallingSaken, fidèle à lui-même, a détruit ses différents opposants avec ses champions préférés : Ryze et Cassiopeia. Autant dire qu’après ces premiers matchs, difficile de voir une équipe aussi forte alors que la line up n’est même pas complète. Yoppa, considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs toplaners européens hors LEC, devrait rendre Vitality encore plus forte qu’elle ne l’est actuellement. Il faudra attendre un peu pour parler d’hégémonie comme les LDLC en 2019, mais l'abeille semble être favorite pour rafler le titre de ce Spring Split.

Par ailleurs, ce sont les LDLC.OL qui talonnent cet impressionnant leader. Pourtant décevant lors de la première journée contre Vitality, le renard a remporté ses trois derniers matchs et valide les espoirs posés en lui. Car oui, sur le papier, l’équipe indique qu’elle peut jouer les premiers rôles dans ce segment de printemps. Yellowstar a créé l’émulation en reprenant sa carrière professionnelle après quatre ans en tant que coach et manager général. Son énorme expérience est couplée à celle de Bando et de TynxMonk, qui avait sorti son épingle du jeu avec MCES au Summer Split denier, a également rejoint Yellow sur la botlane. Le tout est additionné avec Véthéo, en provenance de l’académie lyonnaise. Ce tout jeune joueur a montré l’étendue de son talent lors de ces premières journées et promet d’être un élément à suivre attentivement.

 

Vitality.Bee solide leader, suivi de la surprise GameWard et la déception pour MCES


Le focus de la semaine : GameWard

La surprise de la semaine n'est nulle autre que la performance éclatante du promu GameWard. L'équipe termine ces deux premières semaines avec un score de 3-1, les plaçant sur le podium. Après de solides prestations contre MCES, Solary et Misfits, ils connaissent leur première défaite contre LDLC.OL ; anecdotique au vu de leur début de parcours. Pour revenir sur cette quinzaine et mieux comprendre le succès de l'un des petits nouveaux, nous avons discuté avec le manager de cette équipe, Kayvaan. Il estime que ses joueurs ont été sous-estimés, ce qui explique en partie leurs débuts éclatants :

 

Il était difficile d’envisager un quelconque résultat avant le lancement de la LFL. Ce qui est sûr, c’est que nous étions clairement sous-estimés avant le début de la ligue, faisant de nous des "outsiders". Ce manque d’attention nous a offert un avantage. Maintenant, je pense que la construction de l’équipe est intelligente. C’est un mélange de joueurs expérimentés et talentueux avec de vrais diamants à polir. L’objectif numéro un du club était de créer et consolider une alchimie bienveillante avec tous les joueurs, et je pense que le pari est réussi. 

 

Durant ses parties, GameWard a montré une certaine aisance dans l'application des teamfights. En témoigne l'excellent début de saison de leur midlaner, Von, jeune grec que peu doivent connaître. Kayvaan explique :

 

Si je devais citer mes joueurs, je dirais : « nous, on aime se battre ! » Cette phrase résume bien la mentalité de l’équipe. Par ailleurs, la signature du club tourne autour de cet esprit : Face Everything. Nos joueurs sont tous très talentueux, que ce soit par leurs mécaniques, ou encore leurs connaissances du jeu. En réalité, nous avons les armes pour rivaliser avec toutes les équipes de la ligue. [...]

Concernant Von, il s’est très bien intégré à l’équipe. Tous les joueurs et le staff font l’effort de parler anglais pour éviter qu’il soit mis à l’écart. Il a prouvé qu’il était très solide et il a soif de montrer sa valeur dans cette ligue française. C’est une personne incroyable et toujours prête à travailler dur. Il fournit énormément d’efforts, que ce soit en jeu ou plus globalement au centre d’entraînement.

 

Autre facteur qui pourrait expliquer ces performances est l'apport de Julien Benneteau, ancien tennisman français de renom et actuel directeur sportif de la structure. Kayvaan tarie d'éloges sur celui qui, selon lui, fait partie intégrante de l'équipe :

 

Julien Benneteau prend son rôle de directeur sportif très à cœur. Il est réellement le sixième joueur de l’équipe. Par son humilité, son expérience et son volontariat, il apporte une force incroyable à l’équipe. Il nous transmet son savoir et nous soutient au quotidien. C’est tout simplement un exemple pour nos jeunes. Et je pense sincèrement que Julien se reconnaît en eux lorsqu’il les regarde. Tout comme lui, ils veulent tout donner pour atteindre leur rêve.

 

Dans un aspect plus global, GameWard veut affirmer que malgré son inexpérience en LFL, la structure possède les atouts pour aller le plus loin possible et ne compte pas s'arrêter. 

 

GameWard est une structure ambitieuse, et qui se donne les moyens d’atteindre ses objectifs, en priorisant l’aspect humain. Elle est présente sur League of Legends depuis quelques années, mais c’est maintenant qu’elle déploie tout ce qu’elle peut faire. Maintenant que nous sommes en LFL, nous avons l’objectif de prouver que GameWard est une structure organisée et pérenne.

En ce qui concerne nos objectifs de la saison, il ne faut jamais se donner de limite. Que ce soit sur un aspect personnel, ou sur mes capacités à manager l’équipe, je veux offrir le meilleur encadrement possible à mes joueurs afin qu’ils puissent se concentrer sur une seule chose : aller chercher la victoire. Chacun est maître de son avenir, et si tu fournis un travail juste et acharné, les résultats suivent toujours. Forcément, c’était difficile de se projeter aussi vite en haut du classement. Mais maintenant que nous y sommes, nous comptons bien continuer de travailler plus dur que les autres pour y rester. Néanmoins, c’est après avoir rencontré toutes les équipes que nous pourrons mieux distinguer notre potentiel sur cette fin de saison.

 

Bien que GameWard ait surpris dans ces débuts de LFL, la structure a de réels enjeux et possède des atouts pouvant les amener loin. Attention toutefois car la LFL est une course d'endurance et qu'il faut espérer que GameWard ne soit pas à bout de souffle sur la fin. C'est tout ce qu'on leur souhaite.

 

Kayvaan, manager de l'équipe LoL et Fortnite chez GameWard. Crédits : GameWard

 

MCES déçoit, Solary reprend ses habitudes

En lanterne rouge, on retrouve le promu Izi Dream, auréolé d’un 0-4 qui présage un split éprouvant pour les nouveaux venus. L’équipe paye son inexpérience ainsi que le départ de son joueur clé, Toucouille, bien que son remplaçant, Sebekx, ait été au rendez-vous dans l’ensemble des matchs. Izi Dream peut néanmoins se reprendre lors des deux prochaines journées contre GameWard et Solary.

Les joueurs de Solary, eux, ont malheureusement repris leurs vieilles habitudes en bas de tableau. Seule équipe n'ayant pas procédé à des changements de joueurs, elle connaît des débuts compliqués malgré une convaincante victoire contre MCES. Néanmoins, l’équipe tourangelle a montré de sérieux progrès et semble avoir plus ou moins pallié ses défauts du split précédent. 

Quant à MCES, c’est la déception de ce début de saison avec une sixième place aux côtés de Solary. Pourtant, MCES a un effectif brillant qui pourrait jouer les premiers rôles. Une synergie top/jungle avec le duo Kaze/Djoko reformé, un Jester qui avait été très solide le Split précédent, le tout avec, une botlane très expérimentée composée de Yuuki60 et Moopz. Assez inexplicablement, MCES s’est effondrée contre GameWard et Solary. La victoire contre Izi Dream lors de la quatrième journée a quelque peu sauvé un début de saison catastrophique. Dans tous les cas, Djoko et les siens auront à cœur de s’améliorer tout au long du split et d’aller accrocher la qualification en playoffs.
 

GamersOrigin et Misfits en milieu de tableau

Les équipes de GamersOrigin et Misfits Premier sont classées quatrièmes à égalité. Ces deux équipes partagent le fait qu’elles disposent de line up prometteuses, mais que les résultats de ces quatre premières journées ont été globalement décevants.
Pourtant, GamersOrigin avait débuté la première semaine avec un convaincant 2-0. Bien qu'ayant joué contre des adversaire présumés plus faibles, l’équipe de Shemek a montré un gros niveau de jeu , massacrant leur opposition. Avec une botlane inchangée ainsi que Bluerzor toujours aussi fort, le roster a été complété avec l’arrivée de Toucouille qui s’est visiblement très bien intégré à l’équipe. Par contre, les dernières confrontations contre LDLC.OL et Misfits Premier ne se sont pas passées comme prévu et se sont soldées par deux défaites.

Quant à Misfits Premier, le constat est tout aussi mitigé. Malgré le départ de Dan Dan pour l’équipe première officiant en LEC, Misfits a gardé KireiDecay et Doss. Pour compléter le roster, l’adc français Jezu et le talentueux Agresivoo en toplane. En dépit d'un Kirei au sommet de son art, l’équipe a du mal à terminer les parties bien qu’elle réalise à chaque fois un excellent early game. Cela étant, si les Misfits arrivent à corriger leurs défauts, il est très probable que l’équipe puisse truster les premières places du classement.


La saison vient tout juste de commencer, mais nous avons déjà notre lot de surprises et de questions. Vitality.Bee en successeur de LDLC ? Yellowstar de retour au niveau qui a construit sa légende ? GameWard nouveau perturbateur de la LFL ? Pour suivre tout ça au plus près, rendez-vous tous les mardis et mercredis soirs à 20h (ou 19h30 pour le préshow) sur O'Gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.