d

11 févr. 2020 - Zekki League of Legends

Baguette League | Spring 2020 - Episode 2

Baguette League | Spring 2020 - Episode 2

La compétition de la Ligue française de League of Legends (LFL) continue de plus belle et s’intensifie au fil des journées. Ce nouveau split est tellement haletant que la rédaction d’O’Gaming a choisi de faire un bilan hebdomadaire de la meilleure ligue au monde (no fake). Cette semaine, on vous propose donc de revenir sur les deux dernières journées avec, entre autres, la montée en puissance de LDLC OL et la descente aux enfers de MCES.

LDLC OL de retour au top

Sur la plus petite marche du podium la semaine dernière, c’est bien LDLC OL qui reprend le trône de la LFL qu’elle partage désormais avec Vitality.Bee. L’équipe lyonnaise s’est logiquement imposée sur ses deux derniers matchs contre MCES et Misfits Premier. Bien que les atouts mécaniques des joueurs lyonnais ne soient plus à démontrer au vu du stomp infligé à MCES, YellowStar et les siens ont montré un shotcalling incisif pour se défaire d’une vaillante équipe Misfits. Ces dernières journées ne cessent de prouver l’amélioration flagrante d’un groupe aussi soudé que talentueux. Et pour les vieux de la vieille, on retrouve le plaisir des calls déterminants signés YellowStar, ceux qui ont grandement contribué à sa légende.

Aux côtés de LDLC, Vitality.Bee. La structure à l’abeille a déçu en perdant contre GamersOrigin et en gagnant poussivement contre GameWard. Avec un nouveau remplaçant au top (Xyraz) pas très convaincant et un Saken qui commence à payer ses heures supplémentaires en LEC, Vitality commence à payer très cher ses problèmes de visa. Yoppa est pour le moins attendu tel le messie et Saken, actuellement à Berlin avec l’équipe mère, n’est plus physiquement présent avec ses coéquipiers et enchaîne les matchs à haute intensité. Et pourtant, Steeelback et ses compères arrivent à proposer des choses intéressantes et à garder une place de luxe dans la compétition. Mais on sent que ça commence à coincer. Jusqu’à quand ce micmac va-t-il durer ?

 

LDLC OL revient au sommet, talonnée de près par Vitality.Bee. MCES et Izi Dream déçoivent et restent englués au fin fond du classement.

 

Focus de la semaine : GamersOrigin

Le focus de la semaine s’articule autour d’une équipe en forme et promise à un split grandiose : GamersOrigin. Actuellement à la dernière marche d’un podium partagé avec GameWard (4-2), la structure impressionne par son jeu proposé. En dépit d’une deuxième semaine décevante en enregistrant ses deux seules défaites, Shemek et les siens se positionnent comme des potentiels favoris au titre. Le toplaner français nous fait part de son ressenti du début de cette LFL :

 

On se sent très bien depuis le début de la compétition. On est très confiants parce qu'on s'entraîne bien et on est assez solide en entraînement. Finalement, mis à part le 0 - 2 en deuxième semaine, on pense vraiment pouvoir viser la première place à la fin du split.

Après la deuxième semaine, on a corrigé notre vision des drafts et on s’est vraiment améliorés sur ce point, donc je ne pense pas que ça arrivera une deuxième fois. Même si évidemment tout n'est pas à mettre sur le dos de la draft et on avait plutôt mal joué.

 

Shemek et son compère Toucouille sont tous les deux arrivés cet hiver chez GamersOrigin dans un roster déjà bien en place. L’ex-joueur de Vitality.Bee nous explique comment lui et son confrère midlaner se sont intégrés dans leur nouvelle équipe :

 

À l'intersaison, quand je ne savais pas où j'allais aller et vu que j'avais déjà joué contre Toucouille (et sachant qu'il avait une très bonne mentalité), j'ai tout de suite eu envie de jouer avec lui. On a donc essayé de trouver une équipe ensemble. On est arrivé chez GO et ça s’est très bien passé étant donné qu'on n’était pas là par hasard. On sentait aussi que les trois autres joueurs étaient solides et avaient surtout une bonne mentalité et de l'expérience. De plus, j’avais déjà joué avec Bluerzor. Ils ont confiance en nous et on a confiance en eux.

 

Tout le monde s’accorde pour mettre en avant l’homogénéité de la LFL cette année. Shemek nous livre son sentiment sur ce constat et sur la place que pourrait avoir son équipe dans cette rude compétition :

 

Je pense que le niveau de la LFL est plus homogène que les splits précédents. Pour moi, les meilleures équipes sont LDLC.OL avec, sûrement, le plus de potentiel (autant que notre équipe). Cela étant, ils peuvent aussi être irréguliers, même si pour l'instant, ils jouent très bien. Vitality.Bee fait partie des meilleures équipes, surtout quand ils auront Yoppa qui est, selon moi, très bon. Pour Misfits et Gameward, je pense que Misfits peuvent être très bons aussi, mais je les vois un ton en dessous et pour Gameward, il faut voir ce qu'ils nous réservent pour les semaines qui arrivent, mais je pense qu'ils vont avoir une baisse de rythme, même s’ils sont tous bons individuellement.


Selon moi, on devrait être une des équipes les plus solides, car on a le plus d'expérience, mais aussi un très bon niveau individuel. Je pense qu'on a pas mal de connaissances dans l'équipe et ça devrait nous permettre de nous imposer comme une des meilleures équipes quand d'autres équipes jouent plus au feeling, mais peut être qu'à un moment ça va coincer si ce n’est pas vraiment solides.

Shemek, toplaner chez GamersOrigin. Crédits : Twitter (@ShemekLoL)

 

MCES et Izi Dream en difficulté

Lors du dernier récap’, on vous parlait déjà des déceptions MCES et Izi Dream. Malheureusement, les deux écuries continuent sur leur triste lancée. Avec une semaine en 0-2, elles s’engluent au fond du classement et déçoivent. Bien que nous n'espérions guère mieux, Izi Dream enchaîne une sixième défaite sur autant de matches disputés, et ce, contre Solary et GameWard, des adversaires supposément à leur portée. Difficile d'attendre du mieux même si le promu va essayer d’aller chercher une première victoire. Il reste encore beaucoup de matchs et tout le monde peut profiter d’un faux pas d’une autre équipe dans cette course d’endurance qu’est la LFL.
De son côté, MCES ajoute deux défaites à son compteur en jouant face à des équipes en forme : LDLC OL et GamersOrigin. Toujours est-il que les semaines passent et se ressemblent. Difficile de trouver de l’espoir tant la progression tarde à montrer le bout de son nez. Surtout que la défaite contre LDLC.OL était un pur stomp et celle contre GamersOrigin est due à la draft. Des lacunes qu’il faut à tout prix résorber, car le moral commence à faiblir et à se faire ressentir. 

 

Solary déjà à deux victoires (et ça joue le titre !)

La principale information à retenir durant cette semaine n’est d’autre que la deuxième victoire de Solary. La structure tourangelle a déjà égalé son record de victoires dans un segment en seulement six rencontres ! Une incroyable performance permettant l’espoir de la fin du fameux 2-12. Sur une note plus sérieuse, Solary impressionne en tentant des drafts atypiques. Malgré la défaite contre Misfits, Solary gagne le lendemain contre Izi Dream avec un pick Ziggs déterminant sur la ligne du bas. 

Pour le reste, GameWard reste en haut du classement en 4-2, égalité avec GamersOrigin. Une victoire express contre Izi Dream et une défaite sur à ce qui s’apparente à l’un des meilleurs matchs depuis le début de cette LFL contre Vitality.Bee.

Statuo quo pour Misfits Premier qui, avec un score de 3-3, n’est pas dans une position préférentielle, mais peut toujours prétendre au haut du classement. Leur match contre LDLC OL durant la sixième journée confirme que l’équipe est solide, mais manque d’un rien pour engranger davantage de victoires. À suivre.

 

On se donne rendez-vous ce mardi 11 février à 20h (ou 19h30 pour le préshow) pour les derniers matchs de la phase aller. MCES va-t-elle se relever ? LDLC OL va -t-elle continuer sa série de victoires ? Vitality.Bee va-t-elle s’engouffrer dans cette délicate situation ? Beaucoup de questions en suspens et c’est ce qui rend la LFL tellement passionnante à suivre.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.