d

30 mai 2019 - Zekki League of Legends

Baguette League | Summer 2019 - Episode 1

Baguette League | Summer 2019 - Episode 1

La Ligue française de League of Legends (LFL) a repris ses droits depuis le 21 mai. La rédaction de O'Gaming vous propose de revenir sur ces quatre premières journées qui ont tenu toutes leurs promesses, avec notamment le début parfait de LDLC et les chutes de GamersOrigin et Solary.

Le renard en pole position

Si on était sûrs d’une chose avant le début du Summer Split, c’est que LDLC, tenante du titre, allait montrer qu’elle fait toujours partie des meilleures équipes dans cette compétition. Et ces deux premières semaines ont confirmé que les hommes de YellowStaR sont partis comme au Spring Split – avec quatre victoires en autant de rencontres. L’équipe au renard a montré de solides drafts avec des fights toujours bien sentis, même quand l’équipe avait un peu de retard. LDLC peut compter sur son maître à jouer, Djoko, toujours aussi tranchant qu’au printemps.

Avec sa nette victoire contre les Vitality.Bee, LDLC semble être l’équipe favorite pour briguer un second titre en LFL. La prochaine confrontation contre les Misfits (Day 7 – mardi 11 juin 2019) pourrait d’ores et déjà pointer le prochain first seed pour les playoffs.

 

Un classement qui rappellerait presque la fin du Spring Split.
Crédits : lollfl.com

 

Duel en bas de tableau

C’est la principale surprise de ce début de split : le début désastreux de GamersOrigin. La structure, longtemps dotée du statut hégémonique sur la scène française, paye le prix fort la perte de son ancien joueur-emblème, Tonerre, parti chez Solary. S’ajoutant à cela la perte de leur coach Naruterador et l’arrivée de deux nouveaux joueurs (bluerzor et XDSmiley), les GO ont seulement remporté une partie face aux Solary. Pour le reste des parties jouées, on ressent un collectif qui pêche en mid game et sur la coordination en macro. Et ce, malgré des sololanes de très bonne qualité. Toujours est-il que la victoire contre Solary a dû remotiver les troupes et il se pourrait que l’équipe de SmittyJ montre de belles choses à l’avenir. Pour l’heure, elle se classe 6e, ex-aequo avec MCES.

Tout en bas du classement, on retrouve (presque sans surprises) la structure Solary. Malgré le recrutement de Tonerre sur la midlane, l’équipe tourangelle reste encore bien en-dessous des autres écuries en LFL. Pourtant, Wakz et ses coéquipiers se sont montrés assez entreprenants et agressifs en early game, comme par exemple la partie contre Vitality.Bee. Mais entre drafts dangereuses et beaucoup de déchets, il est difficile d’espérer Solary en haut du classement. En espérant que Tonerre, assez en difficulté depuis le début, puisse trouver ses marques et continuer l’excellent travail qu’il faisait chez GamersOrigin.

 

Le focus de la semaine : Vitality.Bee

Auteurs de trois victoires lors de leurs trois premiers matchs, les joueurs de Vitality.Bee ont affronté le colosse LDLC pour le match de la semaine. Malgré un early sérieux, Shemek et ses coéquipiers tombent face à une macro mieux exécutée par l'écurie au renard. Shemek, toplaner chez Vitality livre son analyse :

On était perdu en midgame niveau macro. On s'est retrouvé à jouer sur deux lanes au lieu d'une et ça ne pouvait pas marcher. On ne pouvait pas contester les waves mid aussi, du coup on ne pouvait contester ni top ni mid et on s'est fait manger. On a rien fait de la game puisqu'on ne pouvait pas prendre la vision.

 

Néanmoins, les Vitality.Bee ont montré une maîtrise des games bien meilleure qu'au Spring Split. Une préparation sérieuse et qui a l'air de porter ses fruits. Shemek explicite clairement l'objectif de l'équipe pour ce segment :

On cherche la première place évidemment, comme la plupart des équipes, ne pas se qualifier en playoffs serait une terrible déception. La préparation s'est assez bien passée même si la reprise après les vacances a été un peu plus dure pour certains, mais tout le monde s'est vite remis à niveau.

 

Selon le toplaner français, la structure à l'abeille ne craint presque personne :

Honnêtement, mis à part LDLC il n'y a pas vraiment d'équipes qui nous font peur, bien que Misfits ait remporté les EU Masters. Après, toutes les équipes sont, dans l'ensemble, bonnes donc personne n'est à sous-estimer.

 

Crédits : Twitter (@ShemekLoL)

 

À la fin de cette deuxième semaine de compétition, il est tôt pour tirer des conclusions, mais toujours est-il que Vitality.Bee montre une ambition et une détermination palpable. Après la déception d'avoir fini aux portes des playoffs lors du Spring Split, la plus connue des écuries françaises tend à faire mieux cet été. Dans tous les cas, actuellement 2e, c'est l'une des équipes à suivre durant ce split.

 

On prend les mêmes et on recommence

Mis à part le mauvais départ de GamersOrigin, le moins que l’on puisse dire c’est que le classement au bout de quatre journées ressemble étrangement au classement final du Spring Split. Misfits, encore en rodage avec ses deux nouveaux joueurs, a montré de belles choses en général et se place sur la dernière marche du podium. Le nouveau jungler, Kirei, a tardé à prendre ses marques, mais peut compter sur des sololanes fortes (Dan Dan en haut et L1DER au milieu). Par ailleurs, il faut souligner les performances de très haut niveau livrées par le midlaner Misfits, notamment sur son Sylas. Il n’est pas à exclure que ce dernier puisse prendre la place de Febiven, en difficulté en équipe première en LEC lors du Spring Split.

Ensuite, deux équipes finissent à 2-2, il s’agit de aAa et ROG. L’écurie vétérane, toujours aussi atypique et imprévisible, se place 4e grâce à deux belles victoires. Néanmoins, leurs qualités sont aussi leurs défauts, et engendrent donc deux défaites, une prévisible contre LDLC et un désastre (avec un pick Malphite top contre Kennen) contre MCES. À noter que sur cette deuxième semaine, les aAa ont été les premiers à sortir deux fois Yuumi support. Résultat : une victoire et une défaite. Quant à ROG, l’équipe paye également ses nombreux changements de roster pendant la trêve. Mais les recrutements de Tynx et Zeph commencent à porter leurs fruits et ces derniers se sont montrés à leur avantage lors des deux dernières journées. ROG se classe 5e.

Pour finir, la team MCES se classe 6e, ex-aequo avec les GamersOrigin. La structure marseillaise n’a enregistré qu’une seule victoire et ne semble pas être en mesure de rivaliser avec le haut du classement. On attend un step-up, comme le split précédent.

 

La LFL revient mardi 4 juin prochain dès 20 heures avec notamment un aAa vs Misfits qui pourrait valoir son pesant d’or. Nous, on se retrouve dans deux semaines afin de faire le point sur les quatre prochaines journées !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.