d

09 juil. 2019 - Zekki League of Legends

Baguette League | Summer 2019 – Episode 3

Baguette League | Summer 2019 – Episode 3

Après une scission Rift Rivals (27 au 29 juin), la Ligue française de League of Legends (LFL) prend la dernière ligne droite sur ce segment d’été 2019. La rédaction d’O'Gaming vous propose de revenir sur les quatre dernières journées d’une compétition de plus en plus serrée.

LDLC en roue libre, Misfits traîne

Comme à son habitude, LDLC poursuit seule sa course sur la plus haute marche du podium. Avec néanmoins quelques difficultés, Djoko et ses coéquipiers ont toujours su décrocher la victoire dont la dernière en date, celle contre Vitality Bee, qui montre que l’équipe au renard va être compliquée à aller chercher. 

A contrario, les Misfits sont en perte de vitesse. Avec deux victoires pour le même nombre de défaites, les champions européens ont beaucoup de mal à palier les absences de LIDER et Kirei, principaux sujets à l’excellent début de split des Misfits. Cette dernière semaine a vu notamment l’arrivée de deux nouveaux joueurs français : Vichen et Decay. Des débuts encourageants (surtout concernant Decay) mais beaucoup trop timides pour rester au contact de LDLC. De plus, les Misfits devront affronter ROG et LDLC ces prochaines semaines, un programme compliqué au vu des récents très bons résultats de ces deux équipes.

 

La bataille fait rage au milieu du classement.


La « remontada » de GamersOrigin

C’est une véritable bataille en terre du milieu de tableau. Quatre équipes sont au coude-à-coude pour la course aux playoffs et un placement avantageux pour le gauntlet. Les équipes GamersOrigin et ROG sont auteurs de récents résultats très prometteurs et leur permettent d’être à six victoires pour cinq défaites et occupent ainsi la 3e et 4e place. Une sacrée surprise pour GO qui a eu beaucoup de mal en début de split et qui constitue l’équipe la plus solide et la plus constante, hormis LDLC, de ces dernières semaines. 

Mais c’est bien connu : le bonheur des uns fait le malheur des autres. Et ici, on peut nommer Vitality Bee et MCES qui descendent dans le classement occupant les 5e et 6e place (Six victoires pour cinq défaites pour Vitality.Bee, et cinq victoires pour six défaites pour MCES). À l’inverse de ROG et GO, ces deux équipes en perte de vitesse avaient réalisé des débuts très prometteurs laissant présager une qualification nette aux playoffs. Mais la montée en puissance des équipes les mieux classées a considérablement changé la donne. Rien n’est encore joué, mais il reste désormais que trois matchs pour cinq places qualificatives en playoffs.


Le focus de la semaine : ROG Esport

La team ROG Esport est bien partie pour réitérer sa performance du spring split. En effet, Darlik et ses compères sont actuellement 3e et sur une courbe évolutive plutôt positive. Malgré des matchs à venir assez difficiles (LDLC et Misfits notamment), ROG est en bonne route pour jouer les playoffs. Nous avons échangé quelques mots avec le toplaner de l’équipe, Darlik, qui nous livre son ressenti sur cette semaine à 2-0 :

Je pense honnêtement qu'on savait qu'on allait 2/0 cette semaine car nous sommes meilleurs sur le papier que ces deux teams (ndlr : MCES et Aaa) qui sont milieu/bas de tableau. Donc, oui, je suis content, mais on a encore des choses à travailler dans l’optique des playoffs.


Ce split très satisfaisant pour ROG s’explique aussi par la performance de ses nouveaux joueurs (Try, TynX et P1noy) et ce, malgré le fait que la première partie du splitZeph (coach ROG) tenait la midlane. Darlik nous raconte ce véritable coup de poker qui porte encore ses fruits aujourd’hui :

C'est sûr que le départ de Nji s'est fait tard car les dates de tryout pour FNC Rising était très tard (une semaine après le roster lock) , on était dans une situation assez spéciale. D’un côté, si Nji ne passait pas des tests concluants, on aurait eu deux junglers et il aurait été impossible de garder les deux. D’un autre côté, Nji réussit ses tests et on débauche une nouveau jungler. Du coup, on a opté pour la seconde option qui était aussi un pari risqué. La situation était très compliquée. C'est notamment pour ça que la première journée contre Vitality.Bee, quand on s'est fait perfect game, on a limite rigolé, car, pour nous, notre saison n’avait pas encore commencé. En plus de ça, c’était difficile de débaucher de bons junglers et des scrims dans cette dernière semaine de rush.


Malgré une préparation chaotique, l’accueil des trois nouveaux joueurs internationaux (ndlr : avant ces changements, ROG était une équipe uniquement composée de joueurs français) s’est parfaitement déroulé. Pour sûr, un indice sur la rapide mise en marche de l’équipe, qui s’améliore de semaine en semaine :

La communication n’a pas été très compliquée. J'avais déjà joué avec P1noy chez Atlantis en Nordic League, du coup, l’intégration a été facile. Du côté de Try, son côté coréen l’a permis de s’adapter très rapidement. Et pour finir, il fallait d’adapter au style de jeu de TynX et ça a été assez facile (généralement, les équipes s’adaptent au niveau du jungler ou d’un joueur star).
Avoir trois internationaux a aussi ses avantages. Par exemple, quand on discutait en français, il y avait beaucoup de mots parasites et les calls n’étaient pas toujours clairs. En communiquant en anglais, notre vocabulaire est moins étoffé, du coup, on va plus vite vers l’essentiel.


Pour valider leur place et ainsi accéder en playoffsROG devra faire face aux 1er et 2e du classement, LDLC et Misfits. Des rencontres compliquées, mais que Darlik pense réalisable dans leur objectif ultime, bien plus loin qu’une qualification en playoffs :

Je pense qu'on peut rivaliser avec LDLC. Pour Misfits, ils font beaucoup moins peur, surtout avec le départ de Lider et Kirei qui étaient les piliers de cette équipe. Après, depuis les matchs retour, on n’a plus le droit à la défaite et on veut viser ce haut de tableau, donc on va faire comme les autres semaines : même préparation, même état d'esprit et si on est meilleurs, on gagnera. L’objectif final, c’est d'aller en EU Masters, donc à vrai dire, le classement en saison régulière m'importe peu. Mais d’abord, il faut déjà au moins être 5e pour accéder aux playoffs.

 

La descente aux enfers d’aAa

C’est un peu la déception de la saison. Bien qu'aAa ait terminé 6e du précédent split, l’équipe vétérane est aujourd’hui classée avant-dernière, mais c’est bien dans le jeu qu’on ne retrouve plus Fraid et ses comparses. Habitués à être une équipe atypique tant sur ses picks que sur sa façon de jouer, aAa a perdu un peu de sa superbe et n’arrive plus à surprendre ses adversaires. Résultats des courses ? Une 7e place avec seulement trois victoires pour huit défaites. Un split déjà à oublier pour le triple A ?

Par ailleurs, on attend encore la première victoire de Solary. Et comme d’habitude, l’équipe tourangelle produit de bons early games, détient des solo lanes très solides (Katare et Tonerre sont vraiment bons dans cet exercice depuis le début du split). Mais voilà, il manque toujours un rien. Un manque de coordination en combat ? Un décision making fragile ? Toujours des points à travailler, en plus que la botlane composée de Wakz et Hantera peine de plus en plus à montrer leur jeu sur ces dernières semaines.   

 

On s’approche petit à petit de la fin de ce segment d’été de LFL. Malgré des différences significatives entre le haut et le bas du tableau, le milieu de tableau réserve une bataille sans égale lors des trois prochaines et ultimes journées pour une place en playoffs. Rendez-vous donc ce mardi 9 juillet pour assister aux explosives affiches entre ROG et LDLC ou encore GO contre Vitality.Bee. Que les meilleures équipes l’emportent !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.