d

23 juil. 2019 - Zekki League of Legends

Baguette League | Summer 2019 - Episode 4 - Playoffs

Baguette League | Summer 2019 - Episode 4 - Playoffs

Ce quatrième épisode du récap’ de la Ligue française de League of Legends (LFL) sonne le glas d’un Summer Split haut en couleur. La rédaction d’O’Gaming vous propose de revenir sur ces trois dernières journées très disputées.

LDLC en tête de gondole

Sur ces derniers matchs, et sans aucune surprise, LDLC a conforté sa première place au classement et se qualifie donc directement en finale de la compétition française. Djoko et ses coéquipiers accéderont quoi qu’il arrive aux European Masters (du 09 septembre au 29 septembre 2019).
Seule ombre au tableau, une défaite évitable contre GamersOrigin qui rend un total de deux défaites pour l’équipe au renard.

 


Le sursaut de Vitality.Bee

C’est peut-être l’une des grandes surprises de ces dernières semaines. À l’agonie au milieu du splitVitality.Bee engrange trois victoires sur les trois derniers matchs pour se replacer en 2e place du classement. Un sursaut d’orgueil, tout en profitant de la méforme des Misfits, ce qui permet à l’équipe à l’abeille de chercher une confortable place au round 3 du gauntlet.

La satisfaction de Vitality s’accompagne forcément de la frustration de Misfits. L’équipe championne d’Europe, longtemps aux coude-à-coude avec LDLC, a finalement lâché sur la fin. Une méforme peut-être liée aux nombreux changements de line-up. Toujours est-il que Misfits fini à la 3e place et peut prétendre à une qualification aux European Masters afin d'y défendre son titre.
 

ROG et MCES aux Playoffs, GO à l’agonie

Les deux équipes françaises ont montré de belles choses durant ce split, malgré des résultats en dents de scie. Sur ces dernières journées, ROG conforte sa 4e place en allant chercher une précieuse game aux Misfits, et ce, malgré une surprenante défaite contre Solary

De son côté, la team MCES, en difficulté avant ces derniers matchs parvient à gagner deux games sur trois dont une primordiale contre GamersOrigin, ce qui lui a évité un tie-break d’un stress insoutenable. ROG et la team MCES finissent donc respectivement à la 4e et 5e et, de ce fait, sont qualifiées aux Playoffs de justesse. Elles se rencontreront dès le premier round de ce gauntlet.

Si d’un côté il y a les satisfaits, il y a forcément des frustrés. Ici, l’équipe GamersOrigin apparaît à la pire place, celle aux portes des Playoffs, la 6e place. Bien qu’avec un 7-7 comme les deux équipes précédemment citées, ses deux games perdues contre MCES lui fait perdre un slot tant espéré. Surtout qu’à la base, c’était très mal parti. Une formidable « remontada » qui se finit mal.
 

Solary, ENFIN !

Au bas du classement, pas trop de surprises si ce n’est que Solary, en recherche d’une première victoire, a réussi a gagné deux gamesENFIN ! Une belle victoire face à ROG avec l’initiative de faire jouer Tonnerre au bot avec Yasuo et Wakz mid avec Veigar. Un choix payant couplé avec une victoire très propre contre aAa.

La team aAa, qui semblait prometteuse en début de split, s’est finalement affaissée au fil des semaines et finit sur un 3-11 et notamment un lose streak de huit défaites. Finalement, les deux équipes semblent bien inférieures aux autres équipes de LFL. Des vacances donc bien méritées afin de préparer au mieux le prochain split et tenter de faire mieux.

 

L'équipe-type du Summer Split

Beaucoup de joueurs ont montré leur potentiel lors de ce segment d'été. Des profils différents qui ont, à leur manière, apporté à leur équipe. L'équipe-type proposée reste un avis personnel.

En toplane, on retrouve Katare. Solary étant à l'agonie quasiment toute la saison, le toplaner français a su prouvé qu'il restait un laner très solide. On ne compte plus le nombre de fois où il double kill le jungler et toplaner adverse. Etant un joueur polyvalent, il s'est distingué avec des picks comme Kennen, Viktor ou encore plus récemment Qiyana.

En jungle, le choix de Djoko paraît logique. Véritable fer de lance d'une équipe LDLC au dessus du lot avec seulement deux défaites en 14 matchs. Avec son champion pool varié, il rythme les parties du début jusqu'à la fin. C'est le shotcaller ultime.

En midlane, le choix s'est porté sur Lider. Bien qu'il n'ait pas disputé l'entièreté des matchs en LFL cette saison, son début de saison fait qu'il doit apparaître dans cette équipe. Monstrueux, agressif à souhait, beaucoup d'initiative et de panache avec son pool d'assassins. Tout ce que l'on aime.

En AD carry, Toaster est choisi. Il fallait bien un représentant des 2e du classement ! Durement éjecté par GO durant le spring split, le joueur lituanien montre qu'en toutes circonstances il peut être dangereux. Pendant la mauvaise passe de son équipe de Vitality.Bee, il semblait être le seul à surnager.

Et enfin en support, c'est Steelback bien-sûr ! Bien qu'on aurait pu mettre une botlane de la même équipe, il était plutôt évident que la vraie paire est celle de Steelback et Djoko. Le support français, avec son champion pool toujours aussi surprenant, s'est montré à son avantage lorsqu'il s'agissait de supporter son jungler en tentant des invades agressives dans le camp ennemi. Du shotcall de qualité, du roaming et des engages très souvent de qualité. Il est donc difficile de trouver meilleur que Steelback sur ce split. N'en témoigne les résultats de son équipe, LDLC.
 

 

Remplaçants : LDLC HiRit (toplane), ROG TynX (jungle), LDLC Eika (midlane), MSF Neon (ad carry), MCES Moopz (support).

 

Preview des Playoffs

Les cinq meilleures équipes de LFL se retrouvent en Playoffs du 23 juillet au 31 juillet. Ce mini-tournoi se déroulera sous forme de gauntlet : le 5e rencontre le 4e, le vainqueur rencontre le 3e et ainsi de suite. Les matchs se joueront en BO5 (Best of 5).

Le premier match de ces Playoffs opposera la team MCES à ROG. Une confrontation serrée sur le papier qui sera à tous les coups très intéressante à suivre. Petite précision concernant ROG, qui ne jouera pas ces matchs avec son midlaner Try comme l’a annoncé l’équipe sur ses réseaux sociaux. C'est le très expérimenté Sencux (ex-Rogue, ex-Misfits, ex-Splyce) qui officiera sur la midlane ROG. Très bon coup de la structure française par ailleurs.

L’équipe vainqueur retrouvera les Misfits au round 2. Au vu des récents remous au sein de la structure Misfits, il est logique de s’interroger sur l’état de forme de l’équipe. Et encore plus de s’interroger sur la composition du roster pour ces matchs. L’équipe de LFL ayant disputé les deux dernières journées de LEC (une victoire, une défaite) pourrait rester un peu plus longtemps en LEC. Que va choisir Misfits ? Sauver sa saison en LEC ou tenter une qualification aux European Masters pour y défendre leur titre ? La zone d’ombre est totale pour l’instant.

Au round 3, c’est Vitality.Bee qui se dressera sur la route du vainqueur du round 2. Dans tous les cas, la confrontation sera difficile face à des joueurs Vitality re-boostés ces dernières semaines. L’équipe à l’abeille peut encore nous livrer des surprises et, pourquoi pas, en cas de victoire, aller titiller LDLC en finale.
Car oui, ce sera l’ogre LDLC dont il faudra se défaire pour l’équipe vainqueur du round 3. Comme attendue, l’équipe au renard a confirmé qu’elle était belle et bien la meilleure équipe française depuis la mise en place de la LFL. Avec seulement deux défaites, il sera très compliqué pour leurs opposants d’aller chercher Djoko et les siens en BO5. Une montagne à franchir, mais pas impossible à escalade.


Vous pourrez suivre les matchs de Playoffs le 23, 24, 30 et 31 juillet prochain pour pouvoir enfin savoir quelle est la meilleure équipe de France. Et profitez des games avant un loooooooong moment sans LFL.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.