d

06 juil. 2015 - ZeManiaK Divers

Batman Arkham Knight : tout roule pour Batou !

Batman Arkham Knight : tout roule pour Batou !

L'ultime jeu de la saga Arkham arrive enfin. Les fans de Batman vont être contents, le chevalier noir est de retour... et il se met au tuning !

Une mise en scène magistrale

Batman Arkham Knight commence plus de six mois après la fin d'Arkham City, et donc la mort du Joker (spoiler de la fin de City, mais bon maintenant quasiment tout le monde est au courant). En une seule nuit, Bruce Wayne, alias Batman, va devoir se battre contre l'Épouvantail, le principal méchant de ce scénario, mais aussi contre son lieutenant, l'Arkham Knight, le nouveau vilain spécifique à la saga Arkham, et son armée de miliciens et de drones. À ce programme réjouissant s'ajoutent d'autres super vilains et criminels tirés de l'univers Batman, parfois assez surprenants, qui sont des objectifs de quêtes annexes et qui complètent la trame principale puisque, après avoir terminé le scénario principal, il faudra les avoir toutes complétées pour avoir la vraie fin (y compris avoir trouvé toutes les énigmes du Riddler pour l'affronter et l'appréhender). Ces quêtes annexes sont en tout cas bien imbriquées à la quête principale et permettent des missions différentes (poursuite, course, bagarre, otage à secourir...).

Plus généralement, le scénario est vraiment bien mis en scène, avec des moments haletants, quelques jump-scares très surprenants, et quelques scènes mémorables (sans rien spoiler, une certaine chanson risque de ne pas sortir de votre tête pendant longtemps...). Les effets de phasing, notamment lorsque Batman est soumis à la toxine de l'Épouvantail (pas de scène comme celles du premier opus, mais Batman va être confronté à ses peurs comme jamais), sont magnifiques. C'est d'ailleurs le moment de dire que le jeu est vraiment très beau, Gotham apparaît comme une ville cohérente et magnifique, et les détails ne sont pas oubliés, comme la cape de Batou et sa dernière armure, plus militaire. En tout cas, moi qui ai fait le jeu sur PS4, j'ai trouvé les graphismes sublimes.


Mais pour ne léser personne, voici une image de la version PC d'Arkham Knight

Un gameplay efficace, une Batmobile omniprésente

Les habitués de la licence Arkham seront comme des poissons dans l'eau, Batman retrouvant tous ses coups des épisodes précédents, avec quelques ajouts propres à cette version : Batman peut maintenant effectuer des multi-éliminations dans les phases prédateurs (mettre K.O. très vite plusieurs adversaires quand il déboule par surprise), éliminer des adversaires avec l'aide de la Batmobile ou bien d'un allié comme Nightwing, Robin ou Catwoman. Et cette palanquée de coups supplémentaires arrive à point nommé, vu que les adversaires sont plus variés et plus puissants, certains nécessitant une véritable stratégie prédéterminée, d'autres étant de facto des cibles prioritaires (comme les infirmiers qui peuvent ranimer leurs camarades). J'ai fini le jeu en hard, et même si c'est loin d'être infaisable, certains passages vous donneront des sueurs froides et du fil à retordre.

En tout cas, comme avait prévenu Rocksteady, la Batmobile, grande nouveauté de cet épisode, ne passe pas inaperçu : elle est omniprésente pour les combats à pied (elle est un allié même dans ces cas-là), les combats de  « tanks » ou bien juste poursuivre dans le jeu car s'ouvrir un chemin nécessitera souvent que la Batmobile fournisse des générateurs en énergie, que son canon détruise des murs ou bien que son treuil abaisse des ponts. Si on pouvait craindre une overdose au départ, force est de constater que la variété des casse-têtes, des courses et des défis proposés par la voiture de Batman est imposante et qu'elle ne lasse jamais, d'autant que Batman peut la piloter à distance. Une vraie réussite.


À noter que l'arme principale de la Batmobile en mode poursuite est appelée « l'Immobilisateur ».
Un grappin, un tazer ? Non, c'est un PUTAIN de missile sol-sol. Et le pire, c'est que personne ne meurt du missile ou des sorties de route.

Arkham Knight, vous êtes le maillon faible ! Au revoir.

Passons maintenant aux points négatifs, et en voici un de taille : l'Arkham Knight. Vendu comme un anti-Batman dans son look comme dans son attitude, il n'est en fait qu'un second couteau qui s'énerve comme un gamin dès qu'on pète un de ses chars et dont, en fait, son identité est facilement devinable assez vite dans l'histoire. Les confrontations de ce dernier avec Batman sont aussi trop rares, même si elles sont intenses. Quel dommage, car il y avait du potentiel pour du gros combat de boss. D'ailleurs, autre déception, il n'y a que très peu de « boss » à proprement parler dans le jeu, ce qui est extrêmement regrettable quand on se souvient du combat mémorable contre Mr. Freeze dans Arkham City (à faire en mode hard, pour le challenge). Bref, ce que Arkham Knight gagne en mise en scène, il le perd un peu en joutes épiques, sans omettre néanmoins de nous servir un final décoiffant qui rend une suite à la trilogie de Rocksteady très improbable (Origins se passant avant Asylum).

Autre défaut mais qui s'avère aussi une qualité : le jeu est extrêmement référencé, que ce soit par rapport à ses aînés (même Origins est considéré sans être directement évoqué), à l'univers Batman (avec des clins d'œil appuyés à la série animée) et même à d'autres personnages de DC Comics. Un non-initié à Batman ne verra pas tout, mais de même, un non-initié aux jeux Arkham peinera à trouver ses marques, car si le jeu explique très bien les mouvements dont Batman dispose, ces derniers finissent par être tellement nombreux qu'un joueur qui ne les a pas expérimenté sur les Batman d'avant aura beaucoup à apprendre. Un jeu difficile d'accès, donc.

 

 

Batman Arkham Knight : Une belle conclusion pour la saga. 810Points positifs
  • Une mise en scène extrêmement bien pensée.
  • Des combats encore plus dynamiques.
  • La Batmobile, bien intégrée au gameplay.
  • Des quêtes annexes complémentaires du scénario principal.
  • Une durée de vie correcte pour la franchise.
  • Gotham est magnifique.
Points négatifs
  • L'Arkham Knight, un second couteau dont on ne se souviendra pas.
  • Peu de vrais combats de boss.
  • Un soft à réserver aux connaisseurs de Batman, et/ou des Arkham.
  • Pas assez d'utilisation des combats en duo.

Batman Arkham Knight se hisse donc au niveau d'Arkham City, ce qui n'est pas un mince exploit. S'il dépasse son ainé en terme de mise en scène, il diffère quant aux challenges proposés. Dommage que l'Arkham Knight ne soit pas au niveau mais il y a assez de passages mémorables pour que l'expérience soit à la hauteur des attentes. Ce jeu n'est pas la vengeance, ce jeu n'est pas une révolution, mais il est probablement le meilleur Batman sorti sur consoles, et un des meilleurs jeux de la génération actuelle. Par contre, évitez la version PC...

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.