d

07 nov. 2017 - Zehir StarCraft 2

BlizzCon 2017 : Rogue le miraculé

BlizzCon 2017 : Rogue le miraculé

Après une année passionnante en WCS, la phase finale de la saison 2017 vient de rendre son verdict à la BlizzCon, le nouveau champion du monde sur StarCraft II est donc Lee « Rogue » Byung Ryul, Zerg coréen chez Jin Air Green Wings. La rédaction revient pour vous sur les événements marquants de cette BlizzCon, et sur l’ascension de Rogue jusqu’à la gloire.

Qualifié sur le fil

Alors qu’il stagnait dans les profondeurs du classement WCS Corée avant les deux derniers tournois coréens, Rogue a réussi l’impossible : obtenir le huitième et dernier ticket pour la BlizzCon. Fort de ses performances en GSL, tournoi dans lequel il a été par deux fois éliminé de justesse en Ro8, Rogue a franchi un cap en cette fin de saison, pour devenir incontestablement le meilleur Zerg au monde.

Condamné à l’exploit, il remporte les IEM Shangaï, puis le GSL Super Tournament 2 pour valider son billet pour la BlizzCon. Les planètes étaient idéalement alignées, car si Rogue n’a pas perdu le moindre match dans ces deux tournois, il devait également compter sur des contre-performances de ses adversaires directs pour récupérer, de justesse, la dernière place qualificative, aux dépens de son coéquipier sOs.
 


Rogue a remporté trois des quatre derniers tournois de l'année.


Retour sur la BlizzCon

Exit sOs donc, mais aussi ByuN, qui a également échoué à se qualifier pour défendre son titre. Cette édition assurait donc déjà le couronnement d’un nouveau champion, mais qui ?

INnoVation en pole position.

Après son année incroyable, durant laquelle il a remporté cinq tournois coréens, le Terran était l’un des favoris de cette BlizzCon. Malheureusement pour lui, dès son premier match contre True, nous avons vu le Terran sous un mauvais jour, réalisant de nombreuses erreurs inhabituelles. Si son niveau a suffi pour passer son groupe, il a encore une fois déçu en Ro8 face à TY, qui l’a donc éliminé.


Malgré sa domination cette année en Corée, INnoVation a une nouvelle fois déçu à la BlizzCon.

SpeCial écœure les Coréens  

Si son année 2017 était plutôt décevante, SpeCial a impressionné pendant cette BlizzCon en sortant en première place d’un groupe relevé avec, notamment, deux Coréens, TY et Stats, qu’il a tous deux battus. Il parvient même à se hisser jusqu’au Ro4, dans lequel il devra finalement s’incliner face à soO, décidément impossible à arrêter avant une finale.

Elazer stoppe le record de Dark

Alors que Dark affichait fièrement une série record de 35 parties gagnées de suite contre un foreigner, le Zerg coréen a finalement craqué. Et c’est Elazer qui en profite, dans le match décisif du groupe et qui, par la même occasion, se qualifie pour le Ro8 de la compétition. Ce sera le deuxième non-Coréen à réaliser cette performance dans cette édition. Le hasard faisant bien les choses, il y rencontrera le seul autre foreigner, SpeCial, mais n’arrivera pas à s’en défaire. Après son top 4 l’an dernier, Elazer devra se contenter d’un top 8.
 


Elazer a encore réussi de très bonnes performances en 2017, ici sa victoire aux WCS Valencia.


Neeb est mal tombé

La marche était trop haute pour Neeb dans cette BlizzCon. S’il a dominé les WCS cette année en remportant trois tournois sur quatre, il n’a jamais réussi à porter l’espoir des foreigners dans les tournois internationaux. Que ce soit en GSL, pour laquelle il n’a pas réussi à se qualifier, ou pour la BlizzCon, d’autres occidentaux que l’on attendait moins ont réalisé de bien meilleures performances que lui. Malgré son impressionnante victoire contre Rogue le premier jour, les deux Zergs coréens de son groupe ont très vite compris le style de jeu de Neeb et se sont parfaitement adaptés. Alors qu’il réalisait quatre fois de suite son build order mass oracles, il s’est fait punir par des all-ins de soO, puis de Rogue qui se retrouveront plus tard en finale.


Neeb a dominé les WCS, ici à Austin, mais peine à représenter les foreigners dans les tournois importants.


Oh my God ! soO has lost a final again !

Devenu un véritable meme sur StarCraft II, l’incapacité de soO à gagner une finale a encore frappé face à Rogue. Si le Zerg a réalisé une excellente BlizzCon, et repart tout de même avec 140 000$, il n’y a aucun doute que le Zerg était dévasté par cette nouvelle seconde place. Il ne lui aura pas manqué grand-chose, mais encore une fois, soO échoue sur l’ultime match, s’adjugeant sa cinquième seconde place cette année, la onzième de sa carrière. Il ne manque vraiment pas grand-chose à soO, mais nous espérons tous le voir finalement soulever un trophée de GSL dès la saison prochaine !

Rogue, comme une évidence.

Rogue est passé très proche de se faire sortir dès les phases de groupes par l’Américain Neeb, qui l’a surpris en macrogame. Comme pour rappeler son épopée folle pour se qualifier, le parcours de Rogue dans cette BlizzCon fut chaotique. Seulement second de son groupe, Rogue a su profiter des erreurs de herO pour arriver en demi-finale, face à TY, dans laquelle il s’est fait quelques frayeurs. Mené 2 à 0 après deux cartes maîtrisées par TY, Rogue revient de très loin pour finalement l’emporter 3 à 2.
 


Dernière équipe de l'ère KeSPA, les joueurs Jin Air Green Wings ont réussi une très bonne saison.


En finale, Rogue face à soO, les deux Zergs ont démontré que oui, le ZvZ pouvait être passionnant ! Finalement, Rogue était bien trop fort pour qui que ce soit en cette fin de saison, et a dominé soO pour s’offrir 280 000$, le plus gros gain de l’histoire du jeu. Il offre par la même occasion la troisième BlizzCon de l’histoire pour Jin Air Green Wings après les deux succès de sOs.

 

C'est donc fini pour la saison 2017, mais n'ayez crainte, StarCraft II continue, avec dès cette semaine la HomeStory Cup XVI. La saison 2018 s'annonce elle tout aussi passionnante, avec les WCS, les GSL, les Starleagues, les WESG, StarCraft II en marge des Jeux Olympiques en Corée du Sud, les Underdogs, et de nombreux tournois made in O'Gaming TV

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.