d

27 oct. 2016 - Nepou & Scribble StarCraft 2

BlizzCon : Previews des groupes A et B

BlizzCon : Previews des groupes A et B

C’est l’heure. Les gladiateurs entrent dans l’arène pour la BlizzCon 2016. La rédaction vous propose un aperçu des groupes et des chances de chacun. On commence fort avec les groupes A et B… avec du PtitDrogo dedans.

NdlR : Ces analyses et pronostics n’engagent, évidemment, que les membres de la rédaction. Personne ne peut se départir de toute subjectivité, ni lire l’avenir. À dire vrai, nous serions même ravis de nous tromper sur certains points. Il y aura des surprises et tant mieux. Nos conclusions étant écrites avant celles des casteurs, vous pourrez trouver des différences avec leur power ranking ; ceux qui auront raison pourront se moquer des autres. La rédaction vous rappelle également l’existence de la « Caster curse » qui veut que lorsqu’un casteur s’engage sur un pronostic, il se viande… non non, ça n’a rien à voir.
 


Après d’imprévisibles abandons de joueurs et maints retournements de situation, Blizzard s'est enfin accordé sur le format et le contenu des groupes. Côté format, l'organisateur a redoublé d’inventivité puisque chaque groupe se jouera non pas sur un jour, mais sur quatre.

Résultat, les trois premiers matches du groupe A (PtitDrogo, Snute, Stats et Dark) et du groupe B (Zest, TRUE, Patience et Neeb) se joueront le 27 octobre à partir de 17h30 heure française, et les groupes C et D débuteront le 28 octobre. La journée du 29 est entièrement dédiée aux matches des winners de chaque groupe tandis que les ultimes duels de repêchage se tiendront tous le 30 octobre. Voilà pour l'organisation, passons maintenant au plat de résistance !

 



 

Go Drogo !

Et on commence très très fort ce groupe A avec un match haut en couleurs opposant notre unique français qualifié, PtitDrogo, à nul autre que le tout meilleur joueur de la planète : le zerg coréen Dark.
 


 

Un Foreigner contre un Coréen ; un expert du PvZ contre un grand-maître du ZvP ; un français contre le meilleur joueur de la planète. Une affiche qui résume à elle seule toute la splendeur de la BlizzCon. On ne va pas pour autant vous mentir. PtitDrogo a 45 % de chances de sortir dernier de ce groupe selon la boule de cristal Aligulac. Mais il ne faut pas vendre la peau du Drogo avant de l'avoir tué. Le Français affiche un ratio on ne peut plus honorable de victoires en PvZ. Tout cela, c'est ce que les chiffres nous disent. Et pour PtitDrogo comme pour les gros tournois comme celui-ci, les chiffres ont souvent tort. Rappelez-vous les deux exploits de sOs en BlizzCon 2013 et 2015 ; ou même ceux de Life et MMA, tous deux arrivés en finale de l'édition 2014 alors que leur année n'avait pas du tout été à la hauteur. Pour le français, les chiffres sont encore plus loin de refléter la réalité. Car, plus qu'aucun autre, notre représentant national maîtrise à merveille la technique du tilt. Sa forme dépend tout autant de son humeur du moment, que de son adversaire ou de la compétition dans laquelle il se trouve. C'est le savant mélange de tous ces ingrédients qui détermine le potentiel de tiltance de PtitDrogo. Mais ce sont ces mêmes ingrédients qui peuvent le pousser à réaliser un véritable exploit.
 


 

Il aura fort à faire contre un coréen qui devance ses propres compatriotes d'environ 3000 points au classement général coréen. Mais DroGod (ou ThrowGod, c'est selon) reste un joueur de haut niveau qui se tue à la tâche et qui excelle en matière de PvZ. Pas de quoi faire rougir le coréen Dark qui affiche pour sa part un vénérable winrate de 62 %. Reste à savoir ce que donnera la rencontre de deux experts du PvZ qui ne se sont tout bonnement jamais rencontrés… Ce premier obstacle n'en sera pas moins difficile à franchir tant le coréen est un monstre. Même en cas d'échec, ce match aura valeur de test pour un PtitDrogo qui n'a pas pas encore eu l'occasion de se mesurer à du coréen, et à l'un des meilleurs qui plus est. De quoi le mettre – on l'espère – en assez bonne posture face à son deuxième adversaire, qui sera déterminé par l'issue du second match.

Un second match qui opposera l'imprévisible Snute à l'incassable Protoss de KT Rolster, le coréen Stats. C'est la toute première fois que les deux joueurs croiseront le fer. Difficile, donc, d'en prédire le dénouement, dans un sens comme dans l'autre. La balance penche néanmoins en la faveur du coréen qui, à l'inverse de Snute, a impressionné par sa régularité sur toute l'année. Il devrait logiquement l'emporter mais nous ne sommes jamais à l'abri d'une révolte viking.
 


 

Duel au sommet

Les deux premières affiches, aussi inédites qu'elles soient, devraient en toute logique donner lieu à deux duels plus communs mais non moins épiques : Snute versus PtitDrogo et Dark versus Stats.

Au-delà de la rivalité qui opposait SK Telecom à KT Rolster, les deux joueurs coréens nourrissent une rivalité beaucoup plus brutale et personnelle. Si le zerg de (feu) SKT domine le classement général, son parcours n’a pas été de tout repos, surtout lorsqu’il a croisé le chemin de Stats. Les deux coréens se sont rendus coup pour coup. Dès la première saison de SSL, Dark l’emporte en finale contre le Protoss. Une domination rapidement inversée puisque Stats l’emporte à son tour contre le Zerg en finale des Cross-Finals. En demi-finale des playoffs du round 2 de la Proleague, le Protoss convertit l'essai en comptant le Zerg parmi les victimes de son rouleau-compresseur. Dark compensera en sortant vainqueur de l’ultime Cross-Finals de l’année, mais sans avoir pu prendre sa revanche sur Stats. Bilan des courses : Dark mène d'un seule victoire (11-10) face au Protoss. La BlizzCon pourrait bien être le prochain théâtre de la rivalité des deux joueurs. La raison nous pousse à voir un Dark dominant, mais le Protoss de KT Rolster fait partie de ces joueurs coréens que l'on sous-estime, ou tout du moins, que l'on oublie d'estimer à sa juste valeur. S'il n'a jamais eu l'occasion de briller au-delà de ses frontières natales, il reste un habitué des derniers carrés des ligues coréennes et a largement les atouts pour venir détrôner le champion zerg. Une seule chose est sûre : en cas de winners match à la coréenne, nous aurions affaire au premier gros clash de la BlizzCon 2016.
 

   Un seul objectif pour Dark : dépasser la légende Boxer. 
Vidéo Blizzard Entertainment

                                                        

De l'autre côté du ring, la logique voudrait que les deux foreigners s'affrontent pour tenter leur dernière chance dans un remake de David contre Goliath à la sauce inter-galactique. Un match des losers entre PtitDrogo et Snute serait une belle occasion pour le Protoss français d'aller titiller du coréen en match de repêchage. Non seulement il survole le match-up, mais il a l'habitude de rencontrer Snute, qu'il a d'ailleurs récemment battu. Néanmoins, le norvégien est l'une des bêtes noires de PtitDrogo avec 26 victoires pour 13 défaites seulement. Encore une fois, les chiffres ne fournissent qu'un début d'indice. Le gros du travail se jouera sur la scène et le dénouement du match sera déterminé par la capacité, de l'un comme de l'autre, à s'affranchir de son stress et à libérer tout son potentiel. Le gagnant de ce match, si tant est qu'il oppose bien les deux foreigners, déterminera qui du français ou du norvégien aura mérité sa revanche face à un coréen bien trop remonté d'avoir concédé la première place à son rival. 

Pour la suite, l'histoire nous dira si les européens ont bel et bien leur chance face à la Corée. Et ne sous-estimons pas le skill foreigner. Surtout depuis la performance magistrale d'un Neeb qui a exposé les faiblesses des coréens au grand jour lors de la KeSPA Cup, dont celles d'un certain Stats. Quant à PtitDrogo, il ne lui reste plus qu'à prouver qu'il peut lui aussi venir titiller le PvP d'un Stats à la confiance bafouée. Auquel cas, il ne serait pas impossible de le voir décrocher son propre billet pour les quarts de finale.
 

Neeb en embuscade

Tous les groupes sont solides c'est certain, mais le groupe B est celui qui sera, a priori, le plus serré. En effet, chacun des quatre joueurs peut prétendre à une place dans l'arbre final.

Du côté de la scène Coréenne Zest est un champion de GSL, qui remporte au moins un tournoi majeur par an et a annoncé son ambition d'en remporter bien plus. Toujours marqué par la mort de son père, auquel il n'a jamais pu montrer son talent, il aura encore une fois à cœur d'atteindre des sommets. Ensuite vient Patience. Si son passé de Coreigner aurait pu le faire passer pour un faire valoir, ses deux top 4 en SSL cette année ainsi que son statut d'ace au sein de l'équipe Afreeca Freecs en Proleague lui ont permis de révéler l'ampleur de son talent. Autant dire que ces deux là sont forts, très forts.

 


Zest, pour une BlizzCon en mémoire de son père
Vidéo Blizzard Entertainment


Du côté de la scène foreigner - ou "coreigner" - se trouve le Zerg du groupe, TRUE. Après un début de saison mitigée en Corée – il n'a atteint "que" le premier tour du Code S – il a enfin obtenu son visa pour les États-Unis et a écrasé la scène foreigner de son talent lors des WCS Saison 3. Il pourrait sembler en dessous, mais la meta à base de zerglings et de queens est à son avantage : elle épouse parfaitement son style de jeu. TRUE a donc de sérieuses chances d'écraser ses adversaires, et ce d'autant plus qu'il n'a qu'un seul matchup à préparer, le ZvP.

Enfin, vient le Protoss américain Neeb. Du simple fait de sa nationalité on devrait le classer quatrième du groupe. Mais ce serait une grave erreur. Après une victoire formidable lors de la KeSPA Cup, il s'offre une des places de favori dans la compétition et devrait être capable de sortir de son groupe. Il a, en effet, montré sa maîtrise hors norme du PvP et un PvZ très solide, ce qui devrait le favoriser dans un groupe dépourvu de Terran. Pour autant, ses adversaires ont eu le temps d'observer ses stratégies et son style de jeu. Il serait surprenant, et plutôt décevant, qu'ils n'aient pas préparé de contre au style du Protoss.

 

 

Des Protoss en finale de groupe

Les deux premiers matchs de ce groupe à double élimination opposeront respectivement Neeb à Patience et Zest à TRUE. Retour sur ces deux duels, qui auront lieu ce soir.

Au vu du premier paragraphe le pronostic ne vous surprendra pas, la rédaction fait le pari de Neeb. Avec un PvP phénoménal lors de la KeSPA Cup il part avec un avantage certain sur son adversaire. Cependant, la déception récente des WESG et le niveau non négligeable de Patience laissent espérer de belles parties. Les deux joueurs adorent les blink stalkers et les disrupteurs. On peut donc s'attendre à un match bourré d'apms et de beaux moves.

 

 

De l'autre côté du groupe, l'affrontement Zest contre TRUE devrait tourner à l'avantage du joueur Protoss. Même s'il semble avoir perdu en niveau depuis son titre en GSL, et même si le style de son adversaire est totalement adapté à la meta, la rédaction parie sur Zest. Comme le dit si bien Artosis en parlant du Protoss : "Form is temporary, class is permanent". Malgré des hauts et des bas, Zest remporte toujours un tournoi majeur par an.

 

 

Pour la suite, l'affrontement entre Zest et Neeb devrait tourner cours. En effet, le Coréen n'est pas un immense fan des disrupteurs et tentera sûrement de finir la partie avant le late game. Il pourrait également tenter d'utiliser à son avantage son excellente microgestion des phénix pour vaincre son adversaire. De son côté, Neeb sait qu'il est meilleur que son adversaire dans le style de jeu Protoss classique et il lui faudra amener la partie dans cette direction. Le match sera difficile mais, ayant l'avantage de l'expérience, Zest risque de l'emporter. Dans le match des perdants TRUE ne devrait pas faire le poids face à un Patience bien trop en forme qui devrait l'éliminer sans trop de difficulté. Enfin, le match décisif offrira une redite du premier match, cette dernière rencontre est extrêmement imprévisible et le pronostic réel est proche du 50/50. Néanmoins, parce qu'il a le monopole du cœur et qu'il faut savoir prendre des risques, la rédaction s'engage pour Neeb qui devrait donc atteindre l'arbre final.
 

 

Rendez-vous ce soir, 27 octobre, dès 17h30, en direct sur O’Gaming Starcraft II.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.