d

28 oct. 2016 - Nepou & Mantrente StarCraft 2

BlizzCon : Previews des groupes C et D

BlizzCon : Previews des groupes C et D

C’est l’heure. Les gladiateurs entrent dans l’arène pour la BlizzCon 2016. La rédaction vous propose un aperçu des groupes et des chances de chacun. On poursuit avec les groupes C et D, un foreigner peut-il passer ?

NdlRCes analyses et pronostics n’engagent, évidemment, que les membres de la rédaction. Personne ne peut se départir de toute subjectivité ni lire l’avenir. À dire vrai, nous serions même ravis de nous tromper sur certains points. Il y aura des surprises et tant mieux. Nos conclusions étant écrites avant celles des casteurs, vous pourrez trouver des différences avec leur power ranking ; ceux qui auront raison pourront se moquer des autres. La rédaction vous rappelle également l’existence de la « Caster curse » qui veut que lorsqu’un casteur s’engage sur un pronostic, il se viande… non non, ça n’a rien à voir.
 


Deuxième jour de compétition pour cette BlizzCon 2016. Les groupes C (ByuN, ViOlet, Dear et ShoWTimE) et D (Solar, Elazer, TY et Nerchio) se jouent ce soir, 28 octobre, à partir de 17h30 heure de Paris.

La journée du 29 sera entièrement dédiée aux matchs des winners de chaque groupe tandis que les ultimes duels de repêchage se tiendront tous le 30 octobre.
 


 

Continuons la présentation des groupes de la BlizzCon Starcraft II avec le groupe C. Seront présents dans ce groupe trois joueurs très en forme cette année : ByuN, Dear et ShoWTimE, accompagnés d’un viOLet auteur d’une saison en demi-teinte. Tous ont une chance, plus ou moins grande, d’atteindre le RO8 à la fin de cette phase de groupe.

Une star, deux cadors et un habitué de la scène Starcraft II.

viOLet, premier coréen de l’histoire exilé aux Etats-Unis, peine à se hisser au top de la scène internationale cette année. Même s’il n’a obtenu aucun trophée, sa régularité lui a permis d’emmagasiner de nombreux points WCS. C’est grâce à ces points que le joueur Zerg s’est ainsi qualifié à la BlizzCon. À noter que pour finaliser sa qualification, viOLet aurait dû rencontrer Elazer lors d’un match de barrage. Tous les deux avaient le même nombre de points WCS, il fallait donc les départager. Grâce au forfait d’Hydra, qui se marie prochainement, Elazer et viOLet n’ont pas eu à effectuer ce match de barrage et sont tous les deux qualifiés pour la Blizzcon.

viOLet semble être le plus faible des quatre participants. La marche est très haute pour le joueur Zerg qui devra considérablement hausser son niveau de jeu s’il veut espérer réaliser quelques bonnes opérations durant la phase de groupe.
 


viOLet, sans doute moins fort mais toujours capable de gêner les plus grands
Photo : @nV_Violet

 

Lors du premier match, viOlet devra de plus affronter un des monstres du moment : ByuN. Pour ceux ne le connaissant pas (NdlR : oui oui c’est possible pour ceux vivants dans un monde très éloigné de l’univers vidéoludique), ByuN a remporté la saison deux de la GSL 2016. Un résultat d’autant plus impressionnant que le Terran Coréen n’avait alors pas de structure et revenait d’une longue période d’absence durant laquelle il a travaillé seul. Un homme humble, conscient de ses forces et faiblesses, qui a su apprendre à gérer son stress en compétition pour revenir plus fort. (« ByuN, 6 ans de voyage », de l’ami Nepou).

Lors de sa dernière compétition, les Cross finals WCS Corée, ByuN a été vaincu par un autre géant de Starcraft II : Dark. Cette défaite 3-2, même si tout s’est joué à des détails, a surpris beaucoup de monde tant ByuN semblait invincible lors de ses dernières apparitions. Reste que ByuN semble être non seulement le favori de ce groupe C mais fait aussi partie du cercle restreint des joueurs capables de remporter la BlizzCon.

 


ByuN sera l'un des favoris pour le titre de la BlizzCon 2016
Photo : @Kenzi131 / Fomôs

 

Pour accompagner viOLet et ByuN : deux Protoss. D’un côté l’un des meilleurs Protoss foreigners, l’Allemand ShoWTimE ; de l’autre le maudit de la GSL 2016, perdant en demi-finales des saisons 1 et 2, Dear. Dans ce groupe C, il est fort probable que la deuxième place se joue entre ces deux hommes.

Chacun, dans leur région respective, réalise une année 2016 intéressante. Vainqueur du WCS Circuit en début d’année lors de la DreamHack Tours, ShoWTimE n’a rien à envier à son homologue coréen. Cependant si l’on analyse les dernières performances et déclarations de ShoWTime, dont vous pouvez retrouver le portrait en cliquant ici, Dear semble avoir un léger avantage psychologique. De plus le circuit coréen est décrit comme plus relevé par les spécialistes, ce qui pourrait être un avantage pour Dear même si, arrivé à un tel événement, tous les participants sont excellents. L’ensemble des joueurs, de Corée et du reste du monde, attendent ce moment depuis longtemps et il est certain que le combat sera magnifique entre ces deux joueurs. Le cœur foreigner de certains penchera vers l’Allemand et, à dire vrai, il est capable de passer ce premier obstacle pour atteindre la phase suivante.
 


ShoWTimE est un joueur ambitieux et fera tout pour atteindre ses objectifs. (Source : Youtube officiel Starcraft)
 

La voie royale pour ByuN

En ouverture de ce groupe C nous assisterons donc au match viOLet contre ByuN. Tout laisse à penser que ce match sera une simple formalité pour le joueur Terran. viOLet est certes un bon joueur du WCS Circuit mais loin d’être dominant sur cette scène. Au vu des résultats et des performances de ByuN cette année, on se dit que pour battre un tel joueur il faudra beaucoup plus que le niveau dernièrement proposé par viOLet.

Le second match, ShoWTimE contre Dear, sera vraisemblablement le premier acte d’une pièce qui se déroulera en deux parties. Le second acte arrivera vraisemblablement lors du match décisif du groupe C. Dans l’affrontement direct entre les deux Protoss, un pronostic est délicat à établir. En effet les deux joueurs ont le potentiel pour s’imposer. S'il est tentant - comme toujours - de miser sur le Coréen, nous sommes plus circonspects. ShoWTimE est souvent sous-estimé et le PvP est le matchup des arnaques. On donnera tout de même un léger avantage à Dear, qui semble dans une dynamique plus positive avant d’aborder la BlizzCon. Mais nul doute que l’affrontement entre ces deux hommes sera serré et que ce seront les détails qui feront la différence. Le perdant ira donc probablement affronter viOlet pour une place en match de la dernière chance ; le vainqueur affrontera ByuN, sauf grosse contre-performance du Terran. Le Zerg Coréen ne nous semble pas pouvoir faire barrage à Dear ou à ShoWTimE et, selon toute vraisemblance, les deux hommes pourraient bien se retrouver le 30 octobre, lors d’un ultime face à face pour la seconde place. La logique mathématique hurle "Dear", mais nous ne serions pas si surpris que cela si l'allemand déjouait les pronostics.



Dans un groupe difficile, Dear devra être en forme pou atteindre le RO8.
Photo : Shayla's

 

Le swarm polonais face aux géants coréens

À regarder ce groupe D, on pourrait se dire que les deux principaux pays de StarCraft sont la Corée et la Pologne et que la meilleur race est Zerg. Dans les deux cas ça n'est pas, ou plus, tout à fait vrai.

Alors que le début de saison des joueurs comme PtitDrogo et MarineLorD, ainsi que le glorieux passé de Lilbow ou FireCake, laissaient entrevoir la présence de nombreux français à la BlizzCon ; c'est la Pologne qui est la nation foreigner la plus représentée. Elle l'est, et de belle manière, par deux joueurs qui n'ont pas volés leur place. Elazer, d'abord, qui finit huitième ex-æquo de la saison régulière. Particulièrement régulier sur toute la saison, il a remporté des points dans les trois saisons WCS ainsi que dans les trois DreamHack ; et a accompli une saison de bonne facture. Néanmoins, incapable de réaliser un simple top 4 dans la scène foreigner, il ne devrait pas inquiéter qui que ce soit dans ce groupe de très haut vol.

Nerchio est un autre joueur qui a brillé cette saison par sa régularité. Un titre, une finale et deux top 4 en tournois majeurs cette année le placent parmi les meilleurs joueurs foreigner. Il est d'ailleurs quatrième du classement WCS. Cependant, sa fin de saison est décevante. Vaincu par Scarlett en huitième de finale des WCS Summer, après une maigre victoire contre Semper, sa fin d'année n'est pas au niveau du début. Sa qualification pour la KeSPA Cup aurait pu rassurer, mais il a été balayé par Patience et Maru.
Face à nos deux Polonais se dressent des champions en puissance : TY et Solar. TY, anciennement Baby, a commencé sa carrière à 12 ans et est considéré comme le deuxième meilleur Terran au monde. Il l'a d'ailleurs confirmé récemment lors d'une KeSPA Cup de toute beauté en atteignant le top 4. Avec lui : Solar, le plus anglophone des joueurs de la KeSPA, auréolé de son récent succès en SSL face au meilleur Zerg du monde, Dark. Chacun deuxième dans les classements de leurs races respectives, TY et Solar auront certainement à cœur de grimper encore un échelon, pour devenir les meilleurs.

 


C'est un groupe difficile qui attend Nerchio
Photo Adela Sznajder / DreamHack

 

 

En match, la Pologne comme en 40

"Libéré, délivré !" est un peu ce qui risque d'arriver à Nerchio dans son match contre TY. Autant ByuN aime la bio, qu'il maîtrise parfaitement, autant TY est un adepte des unités mécaniques. Le style chargé en cafards du Polonais risque de ne pas suffire, à moins qu'il ne réussisse à surprendre son adversaire en début de partie. Malheureusement, arnaquer un adversaire à ce niveau de TvZ est devenu compliqué et Nerchio devrait logiquement s'incliner, tant TY semble supérieur.

L'affrontement entre Solar et Elazer risque, lui aussi, d'être à sens unique. Récent vainqueur de Dark en SSL, le joueur Samsung Galaxy Khan est un monstre du matchup et il est hautement improbable de le voir perdre. Néanmoins, le match est un ZvZ en Bo3, Elazer garde une petite chance de surprendre son adversaire. Il faut limiter cet espoir en rappelant tout de même que le ZvZ de Legacy of the Void est autrement moins volatil que celui de l'extension précédente et que la différence de niveau entre les deux joueurs est colossale.

 


Solar pour un nouveau titre
Vidéo par Blizzard Entertainment

 

La finale devrait logiquement opposer Solar et TY. Dans ce cas, il faut se baser sur la forme récente des deux joueurs pour tenter de savoir qui vaincra. En l'espèce, c'est TY qui sort en tête avec un récent 10-0 contre les Zergs ayant croisé son chemin. Les Zergs en question ne sont pas des inconnus puisqu'il s'agit de soO, Rogue, Pet et TRUE. Autant dire que le TvZ du monsieur est assez fou et qu'il devrait remporter son groupe.

Dans le match des perdants on trouvera, malheureusement, assez probablement le duel des Polonais. À ce petit jeu là c'est Nerchio qui sort en général vainqueur avec 91 victoires pour 35 défaites contre Elazer. Ajouté à cela un somptueux 70,5% de taux de victoire récentes en ZvZ pour Nerchio et deux victoires, 4-1 et 4-3, en octobre contre son numéro deux ; il est indéniable que les chances de victoire d'Elazer sont plutôt minces. Il devrait donc finir dernier de son groupe, repartant tout de même avec 10 000 dollars.

Le match décisif verra probablement s'affronter Solar et Nerchio dans un dernier ZvZ. Malheureusement, et même s'il est meilleur qu'Elazer, Artur Bloch ne devrait pas poser de grosse difficulté au joueur Samsung Galaxy Khan. Le champion polonais devrait donc, lui aussi, être éliminé dès la phase de groupe.

 

Même la météo semble en faveur du Zerg.

 

Par bonheur, la BlizzCon est une compétition qui a pour habitude de faire voler les pronostics en éclat, et c'est tant mieux. Pour voir tout cela, rendez-vous ce soir, 28 octobre, dès 17h30, en direct sur O’Gaming Starcraft II.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.