d

11 mai 2015 - Uppsala Hearthstone

Blog d'Uppsala : Qualif à la place du Calife

Blog d'Uppsala : Qualif à la place du Calife

« Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark » pouvait-on lire dans Hamlet. En réalité, le Danemark va très bien. Le problème aujourd'hui se situe dans l'e-sport et, pour être tout à fait clair, dans l'univers d'Hearthstone.

Cela fait un an et demi que je suis la scène professionnelle du jeu de cartes de Blizzard. J'ai vu l'e-sport naître sur ce jeu, les équipes se former, se dissoudre puis se reformer, des grands noms apparaître, disparaître temporairement puis revenir. Ce monde s'agite, bouge au rythme de la meta, du ladder et des grandes compétitions. Mais il y a un problème et nous le connaissons tous : la sélection des joueurs pour les compétitions.

Hearthstone est un jeu dépendant de facteurs comme la sortie et la RNG. Sur le long terme, certains joueurs arrivent toutefois à se distinguer. C'est le cas par exemple de Xixo, Kolento ou encore Lifecoach, des personnes qui arrivent très bien à s'adapter aux exigences de la meta, à créer des decks particuliers et à mettre en place des stratégies qui leur assurent en grande partie la victoire et ce malgré quelques contre-performances. Il est donc généralement justifié de retrouver de tels joueurs lors des tournois les plus en vue.

Mais le gros reproche qui est fait aux organisateurs d'événements aussi bien nationaux qu'internationaux est de ne pas faire assez de place aux nouveaux joueurs et de privilégier les invitations de joueurs professionnels. Dans un sens, c'est compréhensible : les grands noms de la scène créent la hype et permettent de s'assurer qu'un grand nombre de viewers vont regarder le stream. De plus, on peut être surpris de voir un grand champion tomber sous les coups d'un rookie. Mais dans quelles proportions les invitations et qualifications doivent-elles être réparties ? Quand on voit que la SeatStory Cup 3 disposait de 29 invités et seulement 3 qualifiés, on est en droit de se poser la question. Et qu'en est-il lorsque l'organisateur d'un tournoi n'est autre qu'une équipe et qu'elle se sert de ce statut pour placer ses joueurs dans les phases finales alors qu'ils n'auraient peut-être pas eu légitimité à arriver aussi loin ?

Certains ont donc l'impression que le système favorise les joueurs professionnels au détriment des « jeunes talents » et il est vrai que la scène doit encore faire ses preuves. Sur le ladder, les champions des tournois ne finissent pas toujours parmi les premiers. Pourtant, Blizzard a choisi d'améliorer son système de qualification pour la BlizzCon et décidé d'attribuer des points selon les places en ladder et en compétition pour faire en sorte de léser le moins de monde possible.

Mais le tableau est-il aussi noir qu'on nous le dépeint ? Si l'on regarde la moyenne des pourcentages invitations/qualifications pris sur l'ensemble des compétitions depuis le début de l'année, on constate que les joueurs qualifiés sont à près de 50 %. Alors il existe certes des tournois réservés aux invités et cela peut en frustrer beaucoup, mais on peut toujours se rattraper lors d'événements comme la DreamHack Summer et son tournoi ouvert avec un cashprize plus que décent.

Qu'en conclure ? Le jeu en est encore à ses balbutiements (moins de 1000 cartes) et l'on sent que Blizzard cherche encore le format idéal pour discerner les joueurs les plus méritants des autres et bâtir ainsi une scène professionnelle qui paraîtrait plus juste aux yeux de tous. S'il ne fait aucun doute sur d'autres jeux que les gros joueurs méritent leur statut, sur Hearthstone la situation semble toujours compliquée. Entre la RNG, le tirage et la balance, les spectateurs peinent parfois à trouver une légitimité aux joueurs professionnels et à leur place dans les tournois. De plus, Blizzard tient à ce qu'Hearthstone reste un jeu amusant et accessible, et c'est là un des nœuds du problème. Arriver à concilier les joueurs occasionnels et les plus aguerris n'est pas une mince affaire.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Koroffstrogov
Koroffstrogov - 11/05/2015 18h10

D'accord avec l'analyse.
C'est clair qu'on voit la volonté de blizzard avec le système de sélection pour le tournoi Blizzcon (http://eu.battle.net/hearthstone/fr/blog/17776013/join-us-for-the-2015-hearthstone-world-championship-1-30-2015) de gérer un ratio invit/qualifié (tournoi à 10k+ : "50 % des 16 meilleurs doivent se qualifier. Aucune invitation ne peut être envoyée au-delà du rang 16".)
Cela permet d'attirer du viewer twitch tout en donnant une certaine légitimité au système...
Après je ne saurais pas estimer la pertinence de compter des points liés au Ladder par rapport à la spécificité du jeu en tournoi, surtout en mode Conquest.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.