d

12 oct. 2015 - Vandwyn Divers

Blood Bowl 2 : le test

Blood Bowl 2 : le test

Vingt-huit ans après son invention, et vingt ans après le premier opus vidéoludique... voici Blood Bowl 2 ! Sorti le 22 septembre dernier, nous avons pris le temps de tester le jeu de Cyanide et Focus. Voici notre verdict.

La foule est en délire !

Mais moins qu'au Dock Pullman quand même. Le Blood Bowl est un sport violent très proche du football américain. Si vous le ne connaissez pas, vous ne devriez pas donc pas être surpris d'apprendre que deux équipes de onze joueurs s'affrontent sur un terrain, et doivent emmener le ballon jusque dans la ligne de touchdown pour marquer des points. Toute la question est... comment ? Car voyez-vous, ce qui est brutalement fun, c'est que presque tout est permis ! Si vous voulez jouer le ballon, libre à vous, mais certains préféreront fracasser les joueurs adverses jusqu'à obtenir la supériorité numérique, ce qui rend l'obtention de points bien plus facile.

Mais le Blood Bowl c'est aussi le plaisir de jouer dans un univers fantastique, avec différentes races : orques, humains, elfes, nains... et d'autres plus exotiques comme les hommes-lézards, les skavens (gros rats) ou des morts-vivants. Dans Blood Bowl 2 il n'est possible, pour le moment, que de monter des équipes d'humains, d'orques, d'elfes noirs, d'elfes sylvains, de hauts elfes, d'hommes-lézards, de skavens, de nains, des chevaliers bretonniens, et de guerriers du chaos. Chaque race a son style, ses forces et ses faiblesses. Il ne tient qu'à vous de les tester et de décider de celle qui vous convient le mieux. Si vous n'êtes pas familier avec le jeu, vous voudrez sûrement commencer par quelque chose de classique pour apprendre les règles. Cela tombe bien car la campagne, qui vous propulse entraîneur d'une équipe humaine, va vous aider à ce sujet.

C'est méchant un nain. Surtout quand il n'y a plus d'alcool à la buvette.

Ce qui fait la saveur du Blood Bowl, c'est l'ambiance des matchs. Les petites remarques des commentateurs y sont pour beaucoup. Cependant, si la campagne permet de rencontrer de nombreuses situations inédites, et que certains commentaires s'adaptent aux races sur le terrain, il faut bien avouer qu'un peu plus de diversité aurait été bienvenue. Il y a plusieurs éléments qui sont ainsi très sympas à découvrir, mais deviennent vite répétitifs : les animations d'actions physiques, les pom-pom girls, le piétinement des joueurs par le public, les engagements... tout finit par se ressembler bien vite.

Au bout du terrain

La campagne c'est bien, diriger sa propre équipe, c'est mieux. Coacher sa petite troupette est assez facile. Quelle que soit la race que vous choisissez, vous disposez du même montant de départ pour recruter vos premiers joueurs, et s'il vous en reste après ça, pourquoi pas des membres du staff, comme un assistant, ou un brancardier. Vous gagnez de l'argent en remportant des matchs (et aussi en cas d'égalité), et vous pouvez le dépenser de maintes façons : soit en achetant d'autres joueurs, soit en achetant d'autres membres du staff ou des bonus, soit en améliorant votre stade personnel.

La part de choix qui vous est laissée, à vous entraîneur et coach et manager (oui tout ça), doit être prise très au sérieux. Car au Blood Bowl, tout se joue aux dès. Alors faites bien attention, niveau gestion, à bien orienter le développement de votre équipe et à profiter des jets chanceux. Sur le terrain, vous pourrez agir en priant pour la réussite, ou monter de belles stratégies minimisant les risques. Si vous avez de la chance sur vos actions physiques, et que vous marquez des touchdowns, vous devriez voir votre équipe gagner de l'expérience, ce qui permettra alors de faire évoluer vos joueurs.

Parlons donc de ce qui est au centre du jeu... le ballon ! Euh non, les joueurs. Chaque joueur possède plusieurs caractéristiques : la force qui le rend plus ou moins capable de participer à la mêlée, l'agilité qui favorise le jeu de jambes et les passes, le mouvement qui permet de courir plus ou moins loin, et l'armure qui protège des blessures ou de la mort. Oui, vos joueurs peuvent subir de lourds dommages, pouvant aller jusqu'à provoquer des handicaps permanents ou le décès. Alors faites attention si vous n'aimez pas les affrontements.

Tant que l'arbitre ne siffle pas, il n'y a pas faute !

Vous découvrirez rapidement que certains joueurs occupent des postes bien spécifiques, qui favorisent des rôles comme le port et ramassage de balle, ou la baston. Mais libre à vous de faire apprendre tout un tas de compétences à vos braves joueurs, ou d'augmenter certaines caractéristiques, ou encore de les munir de drôles de mutation. Toutes les races et tous les postes n'ont pas accès à toutes les évolutions, et certaines ne seront disponibles que si vous faites un joli score aux dès au moment du level up. Vous pourrez donc renforcer les atouts de votre équipe, ou combler ses faiblesses. Pour accompagner cela, rien ne vaut un terrain bien conçu. Je vous en parlai un peu plus tôt : chaque équipe a son stade, et avec de l'argent vous pourrez l'améliorer. Le mieux étant de choisir des aménagements qui vous avantages lorsque vous jouerez à domicile.

Champions

Bien que tout ce qui concerne le mode en ligne soit assez difficile à comprendre, il y a clairement un intérêt à s'y adonner. Montez votre équipe, inscrivez-vous dans une ligue, et à vous la gloire ! Ou la débandade. Si vous êtes chanceux et talentueux, vous parviendrez même à revendre ou acheter des joueurs. Le tout est de vous trouver une ou plusieurs ligues. Vous pouvez créer la vôtre, ou même vous entraîner dans des championnats privés contre l'IA, mais si vous voulez du multijoueur sérieux, vous devrez d'abord aller fouiller un peu sur le net. Renseignez-vous bien sur les règles des ligues, car elles sont entièrement personnalisables.

Je vais conclure sur un petit mot concernant l'équilibrage entre les races : au début, vous ne parviendrez pas à une équité parfaite entre toutes, certaines races ont clairement des facilités. Mais avec de l'expérience (je parle bien des points d'xp, pas de sagesse) tout se stabilise même si certaines restent, je trouve, un peu au-dessus des autres. Mais il en va aussi de votre affinité avec les races, et avec une telle diversité ─ qui s'étoffera encore via des DLC n'en doutons pas ─ il est difficile d'avoir un équilibre constant.

Blood Bowl 2 710Points positifs
  • Multijoueur local
  • Campagne fun et didactique
  • La jouissance de mener son équipe
Points négatifs
  • Ambiance répétitive
  • Le système des ligues n'est pas clair

Les matchs étant assez longs, il n'est pas rare d'oublier le temps qui passe en jouant à Blood Bowl 2. Malgré un environnement de jeu répétitif, on ne s'en lasse pas.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.