d

14 avr. 2017 - Hatnuz League of Legends

Cap sur les demies !

Cap sur les demies !

Que ces quarts de finale furent bons ! Nous avons eu des matchs serrés, des scores inattendus, des joueurs excellents, de bonnes comme de moins bonnes surprises tant en Europe qu’outre-Atlantique. Tout cela laisse présager d'un dernier carré chaud bouillant avec l’entrée en jeu des grosses équipes dans chaque région.

LCS EU : une finale avant l’heure ?

Ces Playoffs marquent le retour de Fnatic dans le dernier carré de la compétition de bien belle manière, tandis que l’autre match des quarts aura vu Splyce s’effondrer contre Misfits dans une remontada aussi improbable qu’incompréhensible. Quatre équipes (les trois qualifiés du groupe A pour un seul du groupe B) se disputent désormais le titre régional dans deux demi-finales, dont une revêt probablement l’allure d’une finale avant la finale.

Gamers 2 - Fnatic

Comment pronostiquer un match comme celui qui se jouera samedi entre Fnatic et Gamers 2 ? La question n’est pas rhétorique. Le dernier match des joueurs de Youngbuck était une défaite dans un BO sans enjeu pour eux, à l’époque où Fnatic était à un cheveu de sortir des Playoffs. Entretemps, Fnatic a déchaîné les enfers sur H2K, dominant absolument tous les secteurs de jeu avec des compositions inédites en 2017.

Le poste d’AD carry a vécu une très grande soirée dimanche passé

On serait tout de même tenté de placer les joueurs Gamers 2 favoris, ne serait-ce qu’au niveau de la botlane Zven-Mithy qui sera autrement plus difficile à dompter que celle de H2K.

La clé du match : après son énorme BO contre Jankos, Broxah est attendu au tournant contre l’autre grand monsieur de la jungle en Europe : Trick. Quelle aventure pour le Danois qui a débuté le Split en Challenger Series avec Fnatic Academy, et qui se retrouve quelques semaines plus tard en Playoffs à jouer contre la meilleure équipe européenne !

Unicorns of Love – Misfits

Cette seconde demi-finale parait toute aussi floue que la première dans le jeu des pronostics. Plus personne n’a vu jouer UOL depuis deux semaines et la fin de Split de l’équipe d’Exileh a été en demi-teinte. Mais en face, on ne peut pas dire que Misfits transpire la confiance, elle qui doit en grande partie sa qualification à ce fameux pick Kennen que Splyce s’est entêté à jouer trois fois de suite avec les conséquences désastreuses que l’on a connues.

Une bonne nouvelle tout de même pour l’équipe rookie, PowerOfEvil et KaKAO sont en grande forme. Le duo s’est illustré sur une paire Leblanc-Rengar qui avait l’avantage d’être très mobile dès les premiers niveaux.

Après leur remontée fantastique, PoE et Hanssama peuvent souffler... Crédit : Riot Games.

La clé du match : le match up à la midlane promet de  belles escarmouches entre Exileh et PoE, deux afficionados de Leblanc, qui sera certainement un enjeu majeur.

LCS NA : Cloud 9 et TSM entrent dans l’arène

Les équipes historiques nord-américaines n’ont pas été à la fête lors des quarts de finale. En effet Dignitas a littéralement implosé contre Phoenix1 tandis que CLG – favorite de son match– voit Flyquest remonter de 0-2 à 3-2 dans un comeback dramatique. De nouvelles équipes apparaissent dans le top 4 de ce Split, mais pas forcément de nouveaux joueurs.

Fun fact : tous les joueurs de l’ancienne équipe de Cloud 9 se retrouvent dans le dernier carré de la compétition, dans trois équipes différentes (Meteos chez P1, Sneaky et Jensen chez Cloud 9, Hai, Balls et LemoNation chez Flyquest). Crédits : Lolesport.

Ce sont des joueurs expérimentés qui s’affrontent, à l’image d’une midlane où Bjergsen, Jensen, Hai et Ryu se rencontreront : quatre dinosaures de la compétition.

Cloud 9 – Phoenix1

Alors que beaucoup anticipaient déjà un Classico entre C9 et TSM en finale, arrive cette surprenante équipe Phoenix1 qui pourrait avoir son mot à dire. L’équipe fait peur, à l’image d’un Arrow intenable contre Dignitas. Mais il en faut plus pour inquiéter Cloud 9 et ses joueurs conscients qu’un seul homme ne fait pas le poids contre une équipe soudée et solidaire. Emmenée par un Contractz impressionnant, la formation a les armes pour se hisser en finale et enfin retrouver son âge d’or de 2014.

Révélation de ce Split, le jungler Contractz apporte de la fraîcheur à l'équipe et s'est notamment illustré sur Kha'zix. Crédit : Riot Games

La clé du match : si le duel entre Sneaky et Arrow s’annonce explosif, le vrai défi pour C9 sera de contenir les incessantes agressions venant de la jungle et de se reposer sur les gros teamfights de fin de partie.

TSM – Flyquest

De l’autre côté de l’arbre,  on trouve l'infatigables Team Solomid pour qui les Playoffs sont désormais une routine. Elle sera opposée à une timide Flyquest emmenée par Hai, un joueur et shotcaller que connait bien TSM. Autant l’avouer tout de suite, le match est probablement le plus déséquilibré des quatre demi-finales. Bjergsen est en état de grâce et Hauntzer effectue sa meilleure saison depuis son arrivée à la toplane. David, qui n’a cependant pas à rougir de son Split, devra user de stratégies particulièrement audacieuses pour vaincre Goliath.

Dans la peau de Flyquest, quelques secondes avant le drame…

La clé du match : durant la saison, TSM a seulement été bousculée par des compositions très agressives. C’est certainement ce vers quoi Hai et le coach Thinkcard devront s’orienter pour ne serait-ce qu’éviter un 3-0.

C’est véritablement maintenant que le vrai niveau européen et américain sera dévoilé avec l’entrée en lice des meilleures équipes. Un sprint final qui, rappelons-le, ne rapportera pas seulement 50 000 dollars aux vainqueurs, mais également une participation au très huppé Mid-Season Invitational ainsi que de précieux points de circuit servant à la qualification aux Worlds et l’espoir fou de peut-être trouver un jour la recette pour chasser du Coréen.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.