d

17 août 2019 - Hatnuz League of Legends

Cloud9 - CLG | Les clés du match

Cloud9 - CLG | Les clés du match

Depuis le nord, les illustres légions du commandant Nisqy prennent position en vue de l’assaut prochain sur le dernier obstacle qui les séparent de la finale. Au sud, une improbable escouade menée par le général PowerOfEvil et son tacticien Wiggily semble déterminée à ne pas s’arrêter en si bon chemin. L’affrontement sera titanesque et, soyez-en sûrs, le sang coulera à flot lors de cette demi-finale.

Question de confiance

Si cette demi-finale nord-américaine nous laisse entrevoir une grosse bataille entre deux des trois meilleures équipes de ce summer split, c’est parce que les deux formations sont en excellente forme. Déjà régulière avec Svenskeren, C9 a basculé sur cette fin de saison du coté de son autre jungler Blaber, plus explosif, et s’est facilement défaite de CLG lors du tiebreak de la dernière journée. Cette dernière sort d’un quart de finale plutôt convaincant contre OpTic, une confrontation qui a révélé d'excellentes relations entre Ruin, Wiggily et PoE.

 

Après un printemps décevant, CLG frappe fort dans ce summer split dans le sillage de leur midlaner cinq étoiles.
Crédits : Riot Games

 

Parfois malmenée, CLG a su attendre son moment pour frapper fort et ne s’est pas laissé endormir quand venait son tour de mener l’offensive.

Lorsque les deux formations sont en bonne forme, cela tourne souvent autour du fait de savoir encaisser la défaite et de se relever en ajustant son jeu.

 

Jungle-mid contre Jungle-mid

Le centre de l’attention de ce match se situera au niveau de la midlane où les deux meneurs de jeu s’affronteront à chaque instant. Tant Nisqy que PowerOfEvil peuvent jouer des assassins comme verrouiller le jeu avec un Azir. Dans tous les cas, les junglers ne seront jamais loin et on peut s’attendre à une obsession pour le push et la vision. Au niveau des statistiques, les deux joueurs sont très proches (4.7 de KDA pour le Belge, 5.1 pour l’Allemand) et, s’ils ne partagent pas forcément le même éventail de champions, chacun a ses picks exotiques (Qiyana, Yasuo et Veigar pour Nisqy, Orianna, Leblanc et Viktor pour PoE).

 

La tentation de l’assassin

Au vu du niveau des joueurs au sein de chaque équipe, il serait tentant de partir sur une composition d’équipe qui s’oriente autour de gros sidelaners. Cette stratégie dite de « 1-4 » ou de « 1-3-1 » (comprenez « un joueur en solitaire et quatre groupés » ou « deux joueurs en solitaire et trois groupés ») est très puissante en ce moment grâce aux Aatrox, Mordekaiser, Irelia et autres Akali.

Cette stratégie, quoique très efficace en Bo1, peut cependant rapidement se retourner contre soi lors d’un Bo5 où le travail d’analyse est beaucoup plus conséquent et on peut parier que certains champions anti-assassins seront prêts à être sortis au moindre signal ; on pense à Morgana par exemple, que Biofrost a joué contre OpTic, mais aussi à Zilean qui n’est jamais loin d’une draft Cloud9 ou encore à Kindred que le jungler Blaber affectionne tout particulièrement.

 

Avec Blaber et Svenskeren, Cloud9 possède deux joueurs de grand talent dans la jungle et passera certainement de l'un à l'autre si nécessaire.
Crédits : Riot Games

 

Il faudra donc se montrer précautionneux et ne pas se jeter corps et âme à la moindre Akali laissée ouverte.

Rendez-vous ce soir 23h sur O'Gaming LoL pour cette demi-finale de choc !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.