d

01 mai 2015 - Shadrood Divers

Code Name : S.T.E.A.M, le test

Code Name : S.T.E.A.M, le test

Nintendo se décide à sortir un jeu de stratégie au tour par tour avec vue à la troisième personne, qui de mieux que le studio Intelligent Systems, spécialiste du sujet, pour cette tâche? Intelligent Systems, c'est notamment Fire Emblem, Advanced Wars, pour ne citer que ça. Mais que nous réserve Code Name : S.T.E.A.M ? La réponse dans le test !

Nintendo a donc fait appel au célèbre studio, mais leur mission allait plus loin qu'un « simple » jeu de stratégie au tour par tour, puisqu'ils ont dû réussir un savant mélange de stratégie et d'action à la troisième personne. Voilà ce qu'est Code Name: S.T.E.A.M, le dernier du genre chez Nintendo.

Strike Team Eliminating Alien Menace

Rien que ça ! L'aventure se déroule dans un Londres à la mode Steampunk, que les extraterrestres ont décidé d'envahir. Heureusement pour l'humanité, Abraham Lincoln avait déjà fondé le S.T.E.A.M (la traduction est dans le titre, hein ! Je ne vais pas la réécrire à chaque fois) et c'est donc aux commandes de cette glorieuse bande que vous allez débuter votre aventure. Le joyeux Henry Flemming va devoir repousser tout ces vilains pas beaux. Bien sûr, vous ne serez pas seul, de nouveaux compagnons se joindront à vous au fil de l'aventure. C'est donc dans cette ambiance fantaisiste et ce scénario pour le moins très original que vous êtes introduit dans le jeu.

Obama n'a qu'à bien se tenir !

Ouvre tes mirettes, Jeannette !

Graphiquement, le jeu est très beau. Du cell-shading ambiance bande-dessinée grossie au crayon noir, un effet saisissant. On sent l'effort pour apporter quelque chose de riche, même au niveau du choix des couleurs. Mais cela va bien plus loin, car les personnages eux-mêmes viennent de notre pop-culture : Lion, du magicien d'Oz, Tiger-Lily venue de Peter Pan, Tom Sawyer et bien d'autres, sans oublier Abraham Lincoln, qui a fondé le S.T.E.A.M.. Les animations, sans pousser mémé dans les orties, sont bien faites, et collent parfaitement à l'ambiance du jeu.

La bande-son viendra, elle aussi, apporter une profondeur au titre, chaque choix ayant été fait judicieusement pour s'accorder avec ce qu'on a dans la tête au moment de rentrer dans une salle ou un niveau. L'humour vocal des protagonistes viendra ajouter la touche finale à cette ambiance proche de la perfection.

Non, ce n'est pas un Pokémon !

Sort la pompe Brenda, j'suis à plat !

Dans cette aventure, vous contrôlez chaque personnage de manière indépendante grâce à la vapeur. Chaque unité de vapeur vous permet de vous déplacer d'une case, les attaques, quant à elles, consommeront trois ou quatre unités de vapeur afin de pouvoir être lancées. Il est important de noter que si vous avancez de deux cases (et donc consommez deux unités de vapeur) pour récupérer un objet ou des munitions, puis revenez à votre position initiale, vous récupérerez vos unités de vapeur. De même, si vous terminez votre tour en gardant suffisamment de vapeur pour une ou plusieurs attaques, votre personnage ripostera en cas d'attaque ennemie, ou si l'un des adversaires passe dans son champ de vision. De quoi créer de magnifiques embuscades, ou réels jeux de dupes avec les vilains pas beaux aliens venus de loin.

La difficulté du jeu étant assez énorme, des bornes de sauvegarde sont dispatchées dans les niveaux. Mais attention, ne les utilisez pas à l'emporte-pièce, car vous ne pouvez utiliser ces bornes qu'une seule fois. En prime, lors de votre sauvegarde, vous avez la possibilité de vous soigner, en échange d'un peu d'argent, si vous en avez besoin. Autant vous dire que votre serviteur a usé de ces bornes sur certains chapitres du jeu, notamment le troisième qui se révèle être très ardu.

Ce qui fait que Code name : S.T.E.A.M est un OVNI du genre, c'est le fait de pouvoir déplacer vos personnages comme si vous jouiez à un jeu d'action à la troisième personne lorsque c'est votre tour. Profitez d'une caisse pour vous abriter un peu derrière et laissez juste votre fusil dépasser avant de tirer avec L en essayant de viser les points faibles des adversaires. Libre à vous, donc, de positionner vos personnages de façon stratégique et d'appuyer sur FIN pour terminer votre tour, et espérer qu'un vilain pas beau vienne à votre rencontre, s'attirant ainsi une pluie de balles de la part de vos héros. Cependant, et c'est l'un des problèmes du jeu, vous ne pourrez pas faire avance rapide durant le tour ennemi, et comme la plupart du temps vous ne les voyez pas, vous allez attendre de longues secondes que votre adversaire ait fini de bouger. Une option d'avance rapide ou la possibilité de passer les tours adverses eut été parfaite, et eut réduit l'aspect de lenteur parfois présent, car même si « Select » permet de l’accélérer un peu, ce n'est clairement pas suffisant quand le nombre d'adversaires est important. En bref, ne lancez pas une partie si vous êtes pressé par le temps !

C'est pas le moment de rater ses tirs ! 

Ramène un parapluie Jean-Louis, ça va tomber !

Les aliens justement, parlons-en ! Un bestiaire riche, pour tout un tas de bestioles dont la mission première est de vous réduire en charpie. Lanceurs de grenades, mitrailleurs, mortiers, les classiques me direz-vous. Mais certains ennemis vont vous faire vivre un enfer, je pense notamment à des yeux, qui dans un premier temps ne feront que vous suivre. Bon ok, ça fait animal de compagnie, mais ces petits futés fournissent par là-même votre position à tous les ennemis de la carte, qui vont s'empresser de vous acculer dans un coin de la map, ou de vous tendre des embuscades... Mais si seulement il n'y avait que ça ! Après quelques tours, si vous ne les avez pas détruits, ils vont vous faire tomber sur le coin de la tête des météores, ouai ouai, des saloperies de météores ! Et je vous garantis que vous ne voulez pas être dessous ! Parfois, vous allez réussir à vous glisser sous le décor pour échapper aux projectiles enflammés, mais d'autres fois, vous aurez le droit de charger la sauvegarde. Je ne vous parlerez pas des boss de mission qui ont chacun leurs paterns propres, afin de vous laisser le mystère intact !

Sans vouloir vous s'boiler, ça va faire mal !

Les Boiler, ce sont un peu les furies, transes, ultimes des personnages. Vous pouvez les utiliser une fois par mission et par protagoniste. Ce sont des attaques surpuissantes généralement sur de larges zones de combat qui one-shoteront la plupart des ennemis basiques, mais toutes ne sont pas faites pour tuer. Celle de Lily, la guérisseuse aura pour effet de soigner vos alliés dans la zone, celle du Lion engourdira les ennemis. Par contre, pour les deux bourrins que sont John et Henry, ouai là, ça pique ! C'est d'ailleurs aussi à ca que vous serviront les écrous que vous allez ramasser durant les missions. De même que les armes qui vous coûteront un paquet d'entre-eux. Un nouveau dilemme s'ouvre à vous, allez-vous économiser chaque écrou afin de faciliter votre montée en puissance au risque de mourir durant votre mission, ou allez-vous la jouer safe en vous soignant aux bornes de sauvegarde ? Bonne question.... Hein ?

C'est donc en tout une douzaine de personnages qui pourront faire partie de votre équipe, sachant que vous pourrez prendre quatre d'entre-eux en mission.

La vapeur, oui, mais pour combien de temps ?

Comptez sur une bonne vingtaine d'heures pour finir la campagne. Cependant, le multijoueur local ou en ligne pourra porter le délire plus loin, que ce soit durant des Matchs à mort ou des Medal Matchs, où l'objectif est de collecter des items dans les maps.

Le Lion est sorti de sa cage, et il est énervé !

 

Fait péter la pression, Gaston ! 910Points positifs

  • L'humour
  • 12 personnages
  • Mécanique du jeu bien faite
  • Les Amiboos de Fire Emblem (Marth, Lucina, Robin, Ike)

Points négatifs

  • On ne peux pas passer les tour ennemis
  • Le manque de précision de certains tirs

Une fois admis que le jeu est en fait un mix de plusieurs styles, vous allez l'adorer. Et même si l'absence d'option pour passer les tours ennemis ou le manque de précision de certains tirs viendront un peu noircir le tableau, sa durée de vie de plus de vingt heures, en plus de la possibilité de jouer en multijoueur local ou en ligne vont largement compenser. En bref, si vous aimez les jeux de stratégie, Code Name : S.T.E.A.M risque de vous plaire. Faites toutefois attention, le jeu étant assez difficile, et parfois un peu lent, ne vous y attaquez pas si vous n'avez pas la patience, ou l'envie de réfléchir avant d'agir !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.