d

26 juil. 2019 - Sunday Silence League of Legends

Combats en terre européenne

Combats en terre européenne

Après déjà cinq semaines de compétition, l'écart commence à se creuser entre les équipes. Certaines galopent loin devant, tandis que d'autres dégringolent, voyant ainsi leurs chances d'accéder aux Playoffs s'éloigner petit à petit. Mais tout n'est pas encore perdu, puisqu'il reste quatre semaines pour en découdre et tenter de se faire une place en haut du classement. La rédaction O'Gaming vous propose donc de faire un point sur ces dernières semaines, alors que les matchs retour viennent tout juste de commencer.

 

Le trio de tête

On aimerait vous dire qu’il y a des surprises en tête du classement après cette cinquième semaine de compétition, et pourtant ce n’est nullement le cas. C’est sans étonnement que nous retrouvons G2 Esports à la première place, sur le score presque parfait de 9-1. Si les favoris avaient annoncé vouloir réaliser un perfect split, ce ne sera malheureusement pas pour cette fois, mais ils sont en tous les cas bien partis pour remporter le deuxième segment de la saison. Malgré le nerf de l’un des champions phares de l’équipe, à savoir Pyke, les joueurs G2 Esports ont su montrer qu’ils étaient capables de s’adapter à n’importe quel changement et que leurs drafts pouvaient toujours être aussi ingénieuses. C’est ainsi que l’on a pu voir Caps évoluer sur un Renekton afin de contrer le Vladimir de son adversaire. Des matchs qui s’enchaînent et qui, dans l’ensemble, se ressemblent. Les joueurs G2 Esports montrent toujours une grande facilité à défaire les autres équipes, se montrant très dominants et agressifs afin de réaliser des parties toujours plus rapides.

La seule équipe qui aura su trouver les clés de la victoire face à ce monstre européen n’est nulle autre que Fnatic, notre deuxième mastodonte de ce segment d’été du LEC. On savait qu’il n’y aurait qu’un seul vainqueur à l’issue de ce choc des titans, et ce sont finalement nos vice-champions du monde qui sont sortis victorieux de la rencontre. Rekkles et Bwipo étaient plus en forme que jamais et absolument incroyables sur Karma et Renekton, afin de ne laisser aucune chance aux joueurs G2 Esports, leur faisant ainsi goûter la saveur de la défaite. Malgré tout, ces deux équipes ont montré qu’elles étaient clairement au-dessus de leurs adversaires et que leur place en Playoffs était assurée. Fnatic, à l’instar des champions du MSI, signe régulièrement de très bonnes performances, malgré quelques erreurs de parcours qui ont coûté à l’équipe la victoire lors des rencontres contre Rogue et Splyce. Nous noterons que la combinaison Magifelix midlane et Nemesis botlane, mise en place lors du match contre Rogue, n’aura pas été des plus glorieuses.

Une troisième équipe a su se montrer particulièrement brillante depuis le début du Summer Split, et cette équipe c’est Splyce. Après avoir enchaîné cinq victoires à la suite et réalisé une très bonne partie contre les Fnatic, l’équipe a finalement été arrêtée par G2 Esports. Les joueurs n’ont cependant pas à rougir de leur performance, puisqu’ils se positionnent actuellement à la troisième place du classement, sur le score très honorable de 7-3. Portés par un Humanoid monstrueux sur des champions tels qu’Azir, Qiyana ou encore Corki, les joueurs Splyce sont bien décidés à aller chercher leur place aux Worlds et nous ont prouvé qu’ils étaient prêts à tout pour y parvenir.

 

Gagner contre G2 Esports ? Un jeu d'enfants ! 

(Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

La course aux Playoffs

Parmi le reste du peloton on retrouve des équipes comme Schalke 04, Rogue ou encore Team Vitality. Cette dernière, qui était encore au fond du gouffre il y a trois semaines, a su se reprendre en main et remporter quatre de ses six derniers matchs. La botlane, qui représentait jusqu’alors l’un des éléments majeurs des défaites de nos abeilles, a déroulé un jeu bien plus propre que les semaines précédentes. Néanmoins, les performances de l’équipe restent encore bancales et les erreurs trop nombreuses. Il faudra donc faire preuve de plus d’application et de rigueur pour décrocher une place aux playoffs.

Schalke 04 et Rogue, qui n’avaient pas réalisé de performances très brillantes durant le Spring Split, occupent actuellement les quatrième et sixième places du classement, et nous ont montré une bonne évolution sur ces dernières semaines, quoiqu'ils fassent eux aussi encore beaucoup d’erreurs.

À leurs côtés on retrouve Origen qui tente tant bien que mal de se maintenir dans le milieu du tableau des scores. Alors que l’équipe était parvenue à décrocher la seconde place lors du segment de printemps, elle semble avoir beaucoup plus de mal à gagner depuis le début de ce second split. Les défaites s’accumulent, Origen se retrouve chahutée par des équipes de bas de classement et une place en Playoffs s’annonce encore incertaine, malgré un Nukeduck qui signe de grosses performances sur Azir et Corki.

 

Flirter avec le bas de tableau

Aux dernières places de ce classement, on retrouve SK Gaming et Excel Esports. Les SK Gaming ont trop souvent été dominés et surpassés durant ces trois dernières semaines, commettant de nombreuses grosses erreurs. Les joueurs réalisent de bons débuts de partie mais n’arrivent généralement pas à aller plus loin, ce qui coûte ainsi bien trop souvent la victoire à l’équipe.

Du côté d'Excel, ce n’est pas une surprise, l'équipe était déjà en bas de tableau au Spring Split et dernière il y a trois semaines. Cela n’a pas changé, mais on peut noter une progression encourageante de la part de l’équipe, qui a su malmener Origen et qui a presque failli arracher une game à Fnatic. Néanmoins, les joueurs ont régulièrement un temps de retard sur leurs adversaires et manquent souvent de précision dans ce qu’ils font. Bien qu’ils tentent beaucoup de choses lors de leurs matchs, cela n’est pas encore suffisant pour aller chercher la victoire, et encore moins pour espérer obtenir une place en Playoffs.

 

Première victoire d'Excel contre SK Gaming

(Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

Misfits dans la tourmente

Vous vous souvenez du début du Spring Split, ce moment où Misfits était attendue comme l’équipe gagnante de la LEC ? Eh bien nos lapins n’ont pas été à la hauteur des nombreux espoirs placés en eux, puisqu’ils se sont littéralement fait exploser au cours des dernières semaines. Hans Sama et Gorilla ont réalisé de très mauvaises performances, et ce n’est pas beaucoup plus glorieux pour le reste de l’équipe qui était mis au supplice à chaque nouvelle partie. Face à de tels déboires, le coaching staff a pris la décision de faire jouer le roster LFL pour tenter de réparer les erreurs du roster LEC. Au revoir Soaz, Maxlore, Febiven, Hans Sama et Gorilla, et bonjour Dan Dan, Kirei, Lider, Neon et H1iva ! Est-ce que cette équipe académique a fait mieux ? Oui ! Les joueurs ont essuyé une défaite face à Splyce, ce qui n’a rien d’étonnant au vu des très bonnes performances de l’équipe, mais sont parvenus à vaincre Rogue. Des erreurs ont été faites, il manquait sûrement de la rigueur, mais dans l’ensemble les parties étaient propres et les champions des European Masters n’ont pas à avoir honte de la performance réalisée le week-end dernier, puisque dans tous les cas elle était toujours plus glorieuse que celle du roster LEC.

 

Maintenant reste à savoir ce qu’il adviendra de nos lapins. Hans Sama jouait en LFL cette semaine et Soaz ainsi que Gorilla ont officiellement annoncé leur départ de l’équipe. Le roster académique sera-t-il amené à jouer de façon permanente en LEC ? Quelles équipes créeront la surprise les prochaines semaines ? Pour le savoir, rendez-vous vendredi à 18h sur O’Gaming !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.