d

04 août 2017 - Maginn League of Legends

Coup de mou pour SKT

Coup de mou pour SKT

Après un Rift Rivals décevant qui aura vu la Corée s’incliner face à la Chine à la surprise générale, la saison régulière de la LCK reprend. Les SKT sont seuls en tête avec un score de 9 victoires pour une seule défaite, et leur défaite contre World Elite en finale des Rift Rivals ne semble être qu’une simple erreur de parcours, comme on en voit souvent lors des BO1. Mais voilà que SKT enchaîne les défaites, d’abord face à leur némésis de cette saison Samsung, puis contre des Afreeca Freecs et Longzhu très en forme, et plus inquiétant cette fois, face à Jin Air qui ne dépasse pas le milieu de tableau. Ces défaites sont d’autant plus significatives qu’il s’agit à chaque fois d’un 2-0, ce qui amène SKT à leur neuvième défaite d’affilée, du jamais vu. Heureusement pour les supporters des triple champions du monde, les hommes de kKOma finissent par mettre un terme à cette série noire puisqu’ils s’imposent en semaine 8 face à Ever8 Winners et aux ROX Tigers, mais faut-il vraiment se réjouir pour des victoires contre des équipes de bas de tableau ? Le colosse SKT parviendra-t-il à retrouver son niveau de jeu avant de mettre en péril sa course pour les worlds ? La rédaction analyse pour vous les tenants et aboutissants de deux semaines cauchemardesques pour Faker et compagnie.

Analyse d’une traversée du désert

Lorsque l’on se penche d’un peu plus près sur les games perdues par SKT, on constate qu’aucun facteur commun ne se dégage en particulier, si ce n’est un : la greed. En effet, bien qu’on ait très rarement reproché aux joueurs dirigés par kKOma de tenter des actions trop risquées pour un simple kill, force est de constater qu’ils se sont bien trop souvent adonnés à ce péché durant les semaines 6 et 7. Et deux joueurs sont particulièrement friands de ce défaut ; il s’agit des toplaners Huni et Untara. Ce dernier ayant même réussi l’exploit de se faire attraper seul au moins une fois par partie lorsqu’il était aligné.

Mais ce ne sont pas de simples morts isolées qui ont causé la perte de SKT, même si cela ne les a pas aidés. Effectivement, les champions en titre de la LCK souffrent de nombreux autres défauts, à commencer par leur capacité à teamfight en 5v5 et en escarmouches, puisque ils ont été inférieurs à tous leurs adversaires dans ce compartiment de jeu. Fait d’autant plus inquiétant lorsque l’on sait à quel point les combats d’équipe prennent de l’importance dans le patch 7.14.

kKOma Facepalm

Les erreurs de ses joueurs au cours des dernières semaines ont certainement poussé kKOma à reproduire ce geste devenu mythique (Crédits : OGN)

À côté de ces deux défauts majeurs, les SKT ont également proposé une myriade d’erreurs auxquelles ils ne nous avaient pas habitués. Pêle-mêle, on peut citer Faker perdant largement sa lane face à Kuzan, Bang se faisant attraper seul par Longzhu, Peanut dépassé dans la jungle par UmTi, de nombreux facechecks inadmissibles d’Untara, et enfin une double mort de Bang et Wolf en 2 contre 2. Saupoudrez le tout d’une pincée d’outrotates et vous obtenez des SK Telecom méconnaissables. Un manque de rigueur donc, qui a dû pousser kKOma à taper sur les doigts de ses protégés à maintes reprises.

Mais tout n’est pas à jeter puisque l’early game se passe généralement bien pour Peanut ou Blank avant que le bât ne blesse en midgame, et que Wolf n’a rien perdu de sa superbe, étant d’ailleurs le seul joueur qu’on peut difficilement blâmer pour les défaites de son équipe. Enfin, il ne faut en aucun cas retirer le mérite à leurs adversaires, qui ont su montrer un niveau de jeu redoutable lors de chaque partie, et ce même pour Jin Air qui ont été emmenés par un UmTi et un Kuzan époustouflants. Même s'il est vrai que les SKT des grands jours ne se seraient pas laissés écraser aussi facilement.

Retour sur le droit chemin 

Avec le changement de patch et des adversaires moins redoutables, SKT a su retrouver le chemin de la victoire en semaine 8. Ils ont montré un niveau de jeu beaucoup plus propre et assuré, et semblent donc avoir retrouvé leur forme précédente, du moins en partie. Le vrai test aura été lors de la Telecom War jeudi où ils  ont triomphé des KT Rolster et confirmé leur retour au plus haut niveau. Ces défaites semblent donc n'être que de simples erreurs de parcours sur la route qui doit les mener une nouvelle fois au titre mondial. Mais rien n'est fait pour le titre de Corée puisque les Playoffs s’annoncent comme les plus difficiles de l’histoire pour SKT, non seulement parce qu’ils devront remporter quatre séries d’affilée pour conserver leur titre, mais aussi parce que la concurrence est la plus redoutable qu’il y ait jamais eu.

KT Rolster 2017 Kenzi fomos.kr

Les KT Rolster n'auront pas gardé leur première place du championnat très longtemps (Crédits : Kenzi pour fomos.kr)

En effet, entre la superteam conçue pour les battre KT Rolster, leurs principaux rivaux depuis l’année dernière Samsung Galaxy et des Longzhu enfin à la hauteur des attentes placées en leurs joueurs, le chemin vers la finale est loin de ressembler à une autoroute. Et il ne faut pas oublier leurs adversaires du premier tour, qui seront les Afreeca Freecs ou les Jin Air, puisque les SKT devront les battre au premier tour, qui plus est en BO3, ce qui rend d’autant plus probable une répétition du scénario de leur dernière rencontre.

Les joueurs de kKOma devront donc faire preuve d’une vigilance de tous les instants et d’une discipline irréprochable s'ils veulent venir à bout de tous leurs adversaires lors de ce qui s’annonce les Playoffs les plus relevés et les plus serrés de toute l’histoire de la LCK. Nous verrons alors si cette série noire sera vite oubliée, ou si un nouveau champion de Corée sera couronné. À suivre...

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.