d

07 juil. 2018 - Sonny Overwatch

Coupe du monde 2018 : Et les sélectionnés sont...

Coupe du monde 2018 : Et les sélectionnés sont...

Pas de Griezmann, Mbappé ou encore Pogba, mais des noms avec des majuscules disséminées un peu partout commencent à nous être proposés par les équipes qui s’affronteront pour cette Coupe du monde 2018. Les sept noms que nous attendions tous, ceux qui défendront nos couleurs pour cette compétition, nous ont été révélés ce vendredi 6 juillet. Qui a donc été élu pour porter le drapeau tricolore le plus loin possible dans la compétition ?

Sept joueurs devant toute une nation

Mettons fin au suspens immédiatement, car les noms ont été dévoilés sur les réseaux sociaux ! La France sera donc défendue par Terence « SoOn » Tarlier, Dylan « aKm » Bignet, Benjamin « uNKOE » Chevasson, Gael « Poko » Gouzerch, « Benjamin « BenBest » Dieulafait, Nicolas « NiCO » Moret et Michaël « Winz » Bignet. Ces noms sont bien connus de la scène compétitive d’Overwatch et se sont fait remarquer au plus haut niveau professionnel. Les quatre premiers évoluent actuellement en Overwatch League et deux d’entre-eux, SoOn et Poko, sont même qualifiés pour les playoffs de cette compétition. BenBest et NiCO s’affrontent, eux, en Overwatch Contenders Europe, sous les couleurs de Young and Beautiful et d’Eagle Gaming. Winz s’est quant à lui affirmé chez Rogue, mais aussi dans la sélection nationale de l’année précédente, qui, rappelons-le, s’est hissée à la quatrième place de la compétition. Enfin, Rogue comptait également parmi ses rangs SoOn, uNKOE, aKm ainsi que NiCO, tous titulaires au même titre que Winz de notre équipe de France de l’année 2017. Rien que ça !
 


Le site officiel de l’équipe de France d’Overwatch (de nouveau opérationnel depuis la révélation), mais aussi le clip d’annonce des joueurs, nous laissent deviner le rôle de chacun grâce à un héros en accord avec la méta et qui semble représenter chaque joueur. Les DPS seront partagés entre SoOn, aKm et NiCO, avec une certaine spécificité pour chacun : SoOn s’orientera plutôt vers du hitscan comme Fatale et sera épaulé par aKm sur des héros utilisant des projectiles comme Hanzo (son Soldat 76 n’est évidemment pas exclu). NiCO jouera probablement un rôle assez flex entre certains DPS ou encore des héros offtanks, Brigitte incluse (c’est d’ailleurs elle qui le représente sur le site et le clip d’annonce). BenBest assurera la solidité de l’équipe en tant que main tank et sera pour cela accompagné de Poko et de son expérience en tant qu’offtank chez Philadelphia Fusion. Enfin, uNKOE et Winz devront essayer de maintenir ceux-ci en vie, tout en semant la discorde chez l’ennemi, ou encore réanimer les héros tombés au combat.

Cinq joueurs français n’ont donc pas été retenus pour les événements sur site : Asking, Dridro, Hyp, Kolsti et enfin Shuh. Malheureusement, seuls sept joueurs sont en effet éligibles pour se déplacer lors des différentes phases, ce qui peut laisser place à des déceptions qu’il faut surpasser. Le choix a dû être très difficile pour le comité français qui a sans aucun doute mis son professionnalisme aux profits de l’équipe.

Nous avons eu l’honneur de recueillir la réaction de Christophe Lemaître en ce qui concerne cette annonce et il s’est avéré que le pronostic qu’il avait fait pour cette sélection n’était pas très éloigné de la réalité :
 

« Je pense que le choix est bon. Il y avait beaucoup de bons joueurs et le choix ne devait pas être évident mais finalement c'est peut-être le meilleur. J'avais mis uNKOE sur Ange pour mettre Hyp sur Zen (dans ses pronostics, ndlr), mais vu les performances d'uNKOE sur ce pick, c'était peut-être le meilleur choix. aKm a fini en trombe en stage 4 avec les Fuel et le fait que cela rajoute un ancien membre des Rogue permet aussi de cimenter la complicité entre les joueurs. »


Christophe Lemaître


Lorsqu'on évoque le fait qu’une étape se déroule en France, pour savoir s’il sera sur place pour soutenir les joueurs, le sprinter n'hésite pas une seconde : « Je suis ravi que la France puisse faire ses matchs à domicile. Cela permettra de continuer à faire évoluer l'e-sport dans le pays. Et je compte bien-sûr venir voir les matchs ! ».

Christophe Lemaître nous a finalement laissé un message de soutien pour l’équipe :
 

« Je souhaite que l'équipe de France aille au bout et annonce que moi, ainsi que tous les fans seront derrière eux pour les pousser ! »

 

Le pronostic du sprinter, fait en mai... plutôt bien vu.

Une Coupe du monde aux airs d’Overwatch League

La France n’est pas le premier pays à révéler les sept joueurs qui se déplaceront sur les étapes pour la représenter et le moins que l’on puisse dire, c’est que beaucoup d’entre-eux se sont déjà affrontés en Overwatch League notamment, mais aussi en Contenders. En effet, vingt-deux joueurs évoluant en Overwatch League sont déjà sélectionnés dans les sept équipes ayant révélé leur roster final pour le moment.

SoOn, aKm, Poko et uNKOE comme cités précédemment se battront pour notre chère patrie lorsque Mistakes et Shadowburn le feront pour la Russie ou encore Custa et Kellex, respectivement pour l’Australie et le Danemark. Le Royaume Uni défendra ses couleurs grâce à l’équipe complète des London Spit… Boombox de chez Philadelphia Fusion, tandis que la Corée du Sud et la Finlande comptent à elles deux onze joueurs s’affrontant en Overwatch League. Ark, Carpe, Fate, Jjonak, Libero, Meko et enfin Saebyeolby comptent bien gagner le titre une troisième année d’affilée, mais devront faire face à BigGoose, Fraggi, LiNkzr, Shaz, Taimou et Zappis (sans oublier Davin de chez Gigantti) sous les couleurs de la Finlande et ce dès les phases de groupe.

De nombreux autres joueurs de cette prestigieuse compétition qu’est l’Overwatch League peuvent encore aspirer à représenter leur nation, s’ils font partie des douze joueurs présentés à la communauté par les dix-sept pays dont le roster définitif reste inconnu pour le moment. Ajoutez à cela les joueurs qui sont actuellement en Contenders, mais qui pourraient éventuellement être recrutés en Overwatch League à la saison prochaine, ainsi que toutes les pépites regorgeant de talent : vous obtenez vingt-quatre équipes d’élite qui défendront leurs couleurs avec acharnement. Quand on voit que Fleta, Fissure ou encore Mano (et tellement d’autres) n’ont pas été sélectionnés par la Corée du Sud, on se doute que le comité s’est sûrement torturé l’esprit plus d’une fois lors de la sélection.
 


La line-up coréenne tant redoutée.
Source : Twitter.

 


Le premier match de l'équipe de France aura lieu le 21 septembre contre les Pays-bas, à Paris, à l'Espace Grande Arche de la Défense. Immanquable !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.