Bienvenue sur O'Gaming TV • Créer un compteConnexion

Crise en Corée et conséquences

Écrit par Kere - 04.09.2013 - 18:00 - eSport Compétition - Starcraft 2 HOTS

La scène eSport Starcraft II en Corée connait une crise assez profonde dont les premières conséquences commencent à apparaitre. On parlait d'un cataclysme pour le week-end passé. Finalement, rien n'a explosé, mais il y a déjà de nombreux changements. Retour complet sur une situation complexe.

Une évidence : Starcraft II ne décolle pas en Corée

Si Brood War a été un phénomène de société en Corée du Sud, la suite du RTS de Blizzard ne connait pas le même succès, du moins pour l'instant. Actuellement, on estime qu'il est deux fois moins joué que Brood War, certaines sources mettent même Warcraft III devant, et League of Legends a 30 à 40 fois plus de joueurs actifs, sans parler de l'arrivée de Dota 2.

Plusieurs raisons expliquent cela. Tout d'abord, après des années de RTS, les joueurs coréens ont eu des envies d'ailleurs et se sont tournés vers d'autres jeux comme les MMO et les MOBA.

De plus, Starcraft II est un jeu payant ce qui est un gros désavantage vis-à-vis de la concurrence. Hé oui, les temps changent... De plus, ça complique beaucoup la manière de jouer des Coréens, qui aiment beaucoup aller en cybercafé, entre amis, et jouer sur des jeux gratuits.

Le dernier élément est le plus cocasse. La KeSPA, la fédération étatique coréenne liée à l'eSport n'a rien fait pour faciliter l'arrivée du jeu en Corée. Longuement en négociation avec Blizzard, elle n'a fait que mettre des bâtons dans les roues du second opus pour maintenir le succès de Brood War. Maintenant qu'elle est passée sur SC2, elle doit bien s'en mordre les doigts.

Trop de joueurs

Lorsqu'en mai 2012, la KeSPA est arrivée en fanfare sur SC2, le jeu avait déjà son lot de joueurs et de tournois. Nous nous sommes retrouvés avec l'arrivée massive de nouveaux joueurs de talent sur un marché déjà bien chargé. Résultat, il y a trop de bons joueurs coréens pour trop peu de moyens d'en vivre correctement (ou d'en vivre tout court).

La KeSPA possédait 7 équipes avec une bonne quinzaine de joueurs chacune, l'eSF (GSTL) en avait une petite dizaine avec des rosters complets aussi.

Si certains sont partis légitimement aux USA ou en Europe pour jouer les WCS, pour ceux rester en Corée, c'est un peu la panique. Il n'y a en effet quasiment aucun tournoi là bas en dehors des WCS Korea. Les tournois hebdo ont disparu, faute de moyens financiers et les joueurs se marchent dessus pour se faire une place dans l'élite. Cela a de quoi être démotivant et certains jettent l'éponge.

L'ancien Fnatic Rain a arrêté sa carrière bien vite.

La KeSPA aux commandes

Lorsqu'elle est arrivée sur le jeu, la fédération coréenne s'est heurtée à une autre organisation, l'eSF dirigée par GOM.TV (la GSL) et qui possédait une compétition, la GSTL, avec des équipes renommées comme Incredible Miracle, SlayerS, TSL, Prime, StarTale ou encore MVP. Mais l'eSF n'a en rien la puissance économique de la KeSPA et avec le temps, cette organisation s'est écroulée doucement, perdant de nombreuses équipes et certains joueurs importants (PartinG, Polt, TaeJa...). 

Aujourd'hui, l'eSF est à l'agonie alors que la KesPA est au mieux. Elle vient en effet de signer un partenariat avec Riot pour organiser les compétitions coréennes de League of Legends. Cela à de grosses conséquences sur Starcraft II.

Quelques-unes des équipes de l'OGN sur LoL

Starcraft II intimement lié à League of Legends

L'arrivée de LoL dans la KeSPA est paradoxalement un bien pour Starcraft II tout comme un mal.

Côté positif : avec ce partenariat, la KeSPA a demandé aux structures LoL de posséder un effectif sur Starcraft II. On sait donc que Najin ou Xenics cherchent à récupérer des équipes Starcraft II. Une bonne chose !

Côté obscure : la demande est également valable dans l'autre sens. Et de Samsung KHAN, à Woongjin Stars, en passant par STX Soul, c'est le désert côté team LoL et ils doivent vite trouver une solution !

La dernière chose à prendre en compte, c'est que les équipes LoL de l'OGN doivent intégrer d'une façon ou d'une autre la KeSPA. On y trouve notamment MVP et Incredible Miracle. Problème ! Ce sont des structures de l'eSF...

On comprend donc que le problème est important et complexe, d'où des premières mesures prises ces derniers jours. Rentrons dans le concret.

INnoVation a quitté la KeSPA

Les changements actuels

Ce week-end, les rumeurs ont fusé dans tous les sens, mais concrètement, voilà où nous en sommes :

Trois équipes majeures de l'eSF l'ont quitté : Incredible Miracle, MVP et Prime. Ce départ affaiblit considérablement l'organisation de GOM.TV.

• Pour faciliter l'arrivée de nouvelles équipes dans la KeSPA, les conditions d'accès ont été assouplies. Il fallait payer 100 000 dollars pour jouer une ProLeague, ce que n'auraient pas pu payer IM ou MVP.

Incredible Miracle a perdu son sponsor LG qui s'est montré peu ponctuel sur les paiements. La KeSPA et l'équipe travaillent avec LG pour que le constructeur coréen redevienne sponsor phare et que l'équipe puisse jouer la prochaine GSTL.

Prime a quitté l'eSF pour survivre. L'équipe n'a pas de moyens financiers et de sponsors depuis bien longtemps. Elle espère intégrer la KeSPA, trouver un gros sponsor et faire la ProLeague.

MVP pourrait disparaitre. En effet, elle possède une des meilleures équipes League Of Legends du monde, les MVP Ozone et Samsung KHAN recherche une équipe sur ce jeu. Elle a jeté son dévolu dessus. On parle d'un rachat de l'ensemble de la structure par Samsung KHAN, joueurs SC2 inclus.

• Pour STX Soul, malgré sa victoire en ProLeague, la situation financière du sponsor ne lui a pas permis de continuer avec son équipe Starcraft II. Soul perd donc STX et pas mal de joueurs, dont INnoVation chez Acer, Mini, Classic, Bear & co. Soul rejoint l'eSF et participe à la nouvelle GSTL.

sOs bientôt sans Woongjin?

• Le sponsor de Woongjin Stars n'est pas en grande forme non plus. On murmure que l'équipe de Soulkey et sOs pourrait disparaitre, d'autant qu'elle n'a pas d'équipe League of Legends. Ce disband est plus que probable à l'heure actuelle.

• Des rumeurs annoncent que la prochaine ProLeague pourrait être la dernière, mais nous sommes beaucoup à être très sceptique.

• La KeSPA a réaffirmé que dans le contexte actuel, League of Legends était devenu la priorité, elle veut donc réduire les effectifs des équipes Starcraft II à peau de chagrin. On parle de 5 à 6 joueurs par équipe, mais ça ne semble pas réaliste. Dans tous les cas, il y a aura de nombreux joueurs des Team B par exemple qui vont perdre leur place, laissant de nombreux talents sur le marché. Beaucoup devraient arrêter, d'autres tenter leur chance à l'étranger. Les semaines à venir vont être agitées.

• Privée de quatre équipes par rapport à la dernière édition, la GSTL a été annoncée tout de même avec seulement cinq équipes ! Du jamais vu. Il s'agit de Axiom-Acer, AZUBU, StarTale, FXOpen et Soul. Les matchs se jouent en semaine et non le week-end comme avant.

Et si Bisu arrêtait?

Le départ des ténors de Brood War ?

On va terminer cet état des lieux coréen par le point le plus inquiétant à mes yeux.

JangBi a annoncé la semaine dernière qu'il arrêtait sa carrière SC2 alors qu'il y était devenu un des meilleurs Protoss et qu'il était qualifié en Code S. Il est déjà de retour sur Brood War où il stream devant des milliers de personnes.

Bisu pourrait faire de même, son départ ne fait guère plus de doute malheureusement. On a parlé de Stork également, mais le joueur a resigné sur SC2. FanTaSy pourrait également partir.

Ces noms ne sont peut-être pas pour vous des légendes et leur départ pas un problème, mais c'est bien tout le contraire. Ce sont des légendes de Brood War.

Leur arrivée sur SC2 était aussi importante que celle de la KeSPA car ils ont de nombreux fans et sont capables de vendre du SC2 à la pelle.

S'ils se détournent du jeu pour retourner sur Brood War alors une partie de l'audience pourrait faire de même, ce qui ne serait vraiment pas bon pour un SC2 déjà en crise au Pays du Matin Calme.

JangBi, un départ qui fait mal.

Il ne nous reste plus qu'à patienter et de voir comment les choses vont évoluer. On en saura déjà bien plus avec l'annonce de la prochaine ProLeague.

Vous pouvez retrouver le débat SC2 de la semaine, en VOD, qui aborde ce sujet avec LeLfe et Kaoru en invités.

Vos derniers commentaires

Lire les 17 commentaires précédents ...
Revoir le business modèle, rendre Starcraft 2 gratuit > se calquer sur LoL etc...

Blizzard à loupé un gros virage de ce coté la...
J'pense pas que le modèle économique seul soit la clé du succès de LoL. C'est surtout l'extraordinaire tour de force de proposer un jeu au fun extrêmement facile d'accès tout en conservant une courbe d'apprentissage suffisamment importante pour faire la distinction entre les bons et les mauvais joueurs.

Quand tu commences LoL (surtout entre amis), c'est amusant. Tu peux quand même tuer des méchants, les sorts sont clairs et tu n'as pas 1000 trucs à penser (quel stuff faire, pourquoi etc) et à comprendre. Du coup la gratuité permet un accès facile à un jeu facile à prendre en main.

SC2 c'est beaucoup moins le cas, c'est avant tout un jeu de production (peu sont les joueurs à atteindre le niveau pour que la micro joue vraiment) ou les timing et l'entraînement mécanique joue un rôle primordial. C'est un peu comme le golf : au départ tu dois bosser pas mal pour commencer à t'amuser vraiment. Et c'est là, que le jeu perds pas mal de ses joueurs potentiels. La majorité des joueurs ne cherche pas un jeu facile (LoL ne l'est pas puisque le nombre de personne sachant vraiment y jouer est infime proportionnellement à la base de joueurs) mais un jeu amusant dès le début.

De ce côté là aussi, je trouve que DotA2 pèche un peu. Pour l'avoir testé j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de choses à prendre en compte dès le départ (les cc sont trop longs, la gestion de la mana est trop importante, mourir est trop handicapant etc).

Au final, un top player de SC2 ou DotA2 doit sans doute gérer plus de choses qu'un top player de LoL (ce qui ne veut pas dire que les top players de LoL ne sont pas impressionnants, ils font leur journée de train pareil) mais c'est au prix d'une difficulté importante dès le départ. Et ça c'est rédhibitoire à mon sens.
Déjà pour commencer Blizzard à un côté bankster qui fais qu'on a toujours l'impression d'être David contre Goliath au moindre problème avec la multinational. Après que le jeu décolle en Corée ou pas, c'est pas plus mal car la masse de joueur pro Coréen étouffe un peu les événement E-sport , pour au final avoir un traducteur qui dis "je remercie mon équipe, ma femme, mon chien et que je ferai mieux la prochaine fois", puis les mecs si il veulent rester sur game-boy tant mieux pour eux... ;
Concernant la communauté sc2 Blizzard mise tous sur le 1v1 alors que la majorité des joueurs joues en multi, Je pense que travaillé le 4v4 pourrai être aussi fun qu'une partie de lol. Je suis master 1v1 et la plupart des joueurs de ma team également pourtant ça nous arrive parfois de ce faire pulvériser pas des gold voir plus low en multi-joueur. ;

ps: Quand je parle de majorité des joueurs c'est celle qui représente la masse, mais d'on tous le monde s'en fou. (Bronze, silver, gold, platine), qui eux on un jeu plus orienté sur le multi et d'on le 1v1 ne représente même pas 10% de leurs activité en jeu.
Le 4v4 c'est fun mais incommentable.
Par contre le 2v2 à la wc3 pourrait être super intéressant si il était vraiment joué par les pros, tu démultiplies les matchups (on passe de 6 à 36 si je sais compter) et les strat d'un coup.

;Du coup je m'interroge puisqu'on passe son temps à lire "Blizzard craint, ils devraient demander à Riot de les prendre en main" : la réussite en termes de popularité de LoL se traduit-elle en une réussite économique démesurée par rapport à ses concurrents ?

Démesurée, je ne sais pas. Cependant, on peut souligner que Riot, si il y a UN domaine où ils sont absolument intouchables, comme l'as souligné récemment Caféine, c'est le marketing.Prenons un de leur dernier gros coup en date : Spirit Guard Udyr. Riot a mis le paquet sur ce skin. Une BD interactive à la sortie + écran de chargement interactif, site dédié, annonces et vidéos à tire-larigot...Le résultat, j'ai pu le constater dès la sortie : au moins 50% de ma friend-list sur LoL s'est retrouvée avec une des 4 icônes d'invocateurs qui allaient de pair avec l'achat du skin. Si en effet 50% de la communauté a effectivement acheté ce skin, ça fait quelques millions de skin vendu. Vu le prix du skin susmentionné, ça fait une coquette somme d'argent. ;
Poster un commentaire

Le Planning O'GamingTV