d

21 févr. 2016 - O'Gaming Divers

D&J S4 -Les Aztèques - Le Lore de Pi

D&J S4 -Les Aztèques - Le Lore de Pi

Avril, 1520, Tenochtitlan. Cortès et ses hommes ont débarqué depuis plus d'un an sur les côtes du Yucatan. Ils sont plusieurs centaines. Fantassins, cavaliers, arquebusiers à partir à la conquête de ce nouveau monde. Parmi ces hommes fuyant leur terre natale, à la recherche de gloire ou d'or, se trouvent quatre aventuriers. Voici leur histoire...

« Vous savez, tout dans ce bas monde a une logique précise. Toute chose a son semblable et son contraire. Et cette organisation naturelle nous garantit un équilibre.

Connaître la mission des choses qui peuplent notre monde est un savoir exquis. Une fourmi, dans son labeur, peut semer, sans le faire exprès, une graine qui devait être ramenée à la colonie. Cette toute petite graine va se sentir bien dans la terre humide et hospitalière sur laquelle elle sera tombée. En poussant, elle va permettre à de petits rongeurs d'éviter la mort en se cachant sous son large feuillage. Et puis, finalement, après des semaines, mois ou années de vie, un animal mangera tout ou partie de cette plante. Évidemment, et je m'excuse d'aborder ce sujet « vaseux» face à vous, quelques heures plus tard l'animal devra se soulager. Ses excréments serviront d'engrais pour d'autres plantes, qui s'épanouiront et grandiront et apporteront à notre monde. Ce « tout » est le cycle de la vie! Époustouflant n'est-ce pas ? La puissance de la nature ! Tout a un sens et un rôle précis sur notre terre ! Pour revenir à notre sujet initial, je ne peux pas croire une seul instant qu'il n'y ait pas de remède à chaque mal. Je sais qu'il n'est pas recommandé de remettre en question le jugement de notre Seigneur en prétendant que tout a une explication scientifique. Mais je suis convaincu que les sciences humaines sont l'avenir de notre société. J'ai observé pendant longtemps les animaux sauvages d’Espagne et de Cuba. Ils savent précisément quoi faire et quoi manger quand ils sont blessés ou malades. C'est impressionnant. Nous devons nous inspirer de cela pour allonger notre espérance de vie. Je suis persuadé que je pourrais être un élément déterminant dans cette expédition, en tant que médecin, mais aussi en tant que chercheur et passionné. Nous connaissons presque toutes les plantes de notre pays mais il faut chercher plus loin, dans ces terres encore vierges. Imaginez que demain nous soyons capables, par la simple ingestion d'une fougère jusqu'alors inconnue, de soigner des épidémies... Le royaume d'Espagne s'imposerait comme la plus grande puissance et serait indétrônable ! 

Je veux faire partie de cette expédition Monseigneur. Je veux aider notre bon royaume d'Espagne à marquer l'histoire. Acceptez ma candidature, je vous en supplie. »

Discours du jeune docteur en sciences humaines, Eduardo Magna Corzo, au capitaine de l'expédition vers le Nouveau Monde.

Cuba - 25 Octobre 1518

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Kyo
Kyo - 22/02/2016 21h29

Ça va être magnifique au possible!
Rien qu'avec Eduardo et Javier, le scientifique et le bourrin, les deux exacts opposés en somme, vous nous promettez déjà du rêve!
Hâte d'être à mercredi en espérant ne pas avoir d'imprévu...
♥ ♥ ♥

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.