d

28 févr. 2014 - Zaboutine Divers

Donkey Kong Tropical Freeze : Le Test !

Donkey Kong Tropical Freeze : Le Test !

J’ai toujours préféré le personnage de Donkey Kong à celui de Mario. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi c’est un nain bedonnant et moustachu qui a réussi à devenir un emblème du jeu vidéo alors qu’un gros gorille avec des yeux de crétinus aurait parfaitement fait l’affaire. Mais bon, l’histoire appartient aux vainqueurs, même si les perdants ne sont pas forcément forcés de disparaitre et c’est un petit peu le cas de notre ami Donkey, qui a su rester dans l’ombre pendant pas mal d’années avant de ressortir de sa case sur Wii.

Je préfère Donkey Kong à Mario mais je préfère les jeux du plombier aux aventures du singe : j’ai toujours adoré les jeux les plus simples avec une maniabilité au poil à des aventures complexes où il est parfois difficile d’évoluer. Mais quand on est venu me demander si je voulais bien tester la première mouture HD des aventures du Kong, je n’avais aucune raison de dire non, si ce n’est que je suis en train de faire la version DS des aventures du singe en même temps.

Alors on est partis, mon qui ? Bah mon kiki, évidemment… et lorsque l’on lance le jeu pour la 1ere fois, on n’a pas besoin de dépasser l’écran titre pour se rendre compte que le passage à la HD fait énormément de bien au jeu : quand on a la possibilité d’avoir comme environnement une jungle magnifique sur une île paradisiaque, autant le faire dans la bonne résolution. Le jeu a l’air cool, mais on va s’attarder le temps d’une ligne sur le scénario et le menu :

Ya des méchants ! Casser la gueule des méchants ! Méchants du froid cette fois ci !

Nouvelle partie > 2J > Slot1/3 > A > A > A > A (en mode centre Pokémon)

Voilà pour l’histoire et l’interface globale du jeu, place au jeu lui-même. Comme vous pouvez le voir j’ai effectué le test de ce jeu en mode coopératif, même si je me suis quand même attardé un petit instant sur le mode solo afin de pouvoir parler aux noobs qui en dépit d’avoir des amis possèdent une Wii U.

Un jeu magnifique…

 Je lance donc le jeu en mode coop et je tombe dans le niveau 1 qui démarre par une petite cinématique du meilleur goût. Les décors fourmillent de détail, les environnements sont hyper colorés, DK est magnifique et ses mouvements rendent parfaitement sur mon écran. Je prends un plaisir dingue à frapper les premiers ennemis, à rouler dans tous les sens et à matraquer le sol avec les paumes de mes mains. Cette impression ne faiblit pas au cours du jeu, où la variété des décors emporte réellement le joueur au cœur de l’île dans les différents environnements, même si certaines zones en intérieur paraissent un peu pâlottes si on les compare aux zones de jungle.


C'est si beau !

On sent réellement le travail de la direction artistique, notamment lors des niveaux en ombre chinoise où la HD permet un rendu vraiment poétique tout en offrant au joueur une bonne dose d’aventure. Le jeu est donc vraiment beau et il ne souffre aucunement de la comparaison avec les autres jeux de plateforme du moment. Mais on ne peut pas seulement se contenter d’une bimbo de la jungle aux odeurs fruitées de bananes pour mettre une bonne note à ce jeu et il va falloir aller au niveau du gameplay pour commencer à trouver la petite bête.

…Mais tellement similaire à ses prédécesseurs

Je joue donc dans un environnement superbe, avec des personnages bien modélisés, mais après quelques heures de jeu lorsque mes yeux se sont finalement accommodés à la HD je finis par me demander si je ne suis pas en train de jouer sur ma DS tant le jeu est semblable à Donkey Kong Country Returns : les plantes jaunes sont exactement les mêmes, les tambours volants sont remplacés par des simili hiboux, les bonus à trouver sont les mêmes que sur DS…


Ces deux ennemis ont le même rôle en jeu, la même hitbox et la même taille, dommage !

Alors vu la qualité des anciens jeux DK, ce n’est pas réellement un gros défaut, mais on aime la nouveauté quand même mon bon Monsieur! En gros seuls les personnages secondaires jouables donnent vraiment l’impression de nouveauté là où dans la mouture portable seul Didier Kong (Oui il s’appelle Diddy, mais ici, ce sera Didier Kong) était jouable. Puisque l’on parle des nouveaux personnages secondaire autant en faire le rapide inventaire: Diddy permet de planer quelques instants, Dixie permet de sauter plus haut tout en planant et Cranky permet avec sa canne de rebondir sur les pics/ronces. Cela apporte un peu de richesse au gameplay et cela fait du bien à un style de jeu qui peine à se renouveler.

Un gameplay à deux vitesses…

Comme on pouvait s’y attendre la maniabilité est comme sur DS : bonne sans être excellente. En effet, le panel de sauts est plutôt pas mal, les personnages sont assez réactifs même s’il faut noter qu’en mode coopératif le joueur qui se tape Donkey a vraiment l’impression de jouer un sac de frappe à partir du moment où les deux joueurs sont désolidarisés. Donkey seul est lourd, ne saute pas haut et la faible réactivité du combo roulade + saut donnera aux speedruners quelques crises de nerfs dans les passages difficiles. Car oui, le jeu est difficile, parfois très difficile : sans tomber dans le try & retry on est clairement en présence d’un jeu old-school avec un réel challenge offert au joueur, bien loin des productions actuelles où le niveau requis est édulcoré.


La super attaque en coop, qui permet de transformer les ennemis en objets... et accessoirement un check-moi-ça entre les deux générations de Kong !
 

Mais faire et refaire des niveaux magnifiques seul avec un pote, se prendre la tête sur un passage un peu sale, stresser en martelant sa touche saut avant de survivre par miracle, c’est peut-être ce qu’un joueur de plate-forme est en droit de vouloir aujourd’hui, chose que Donkey Kong Country Tropical Freeze offre parfaitement.

..Pour un jeu bien réussi, sans révolutionner le genre.

Finalement, ce qui fait la force de Tropical Freeze c’est aussi ce qui fait sa plus grande faiblesse : on a ici un jeu de plates forme sans défaut majeur si ce n’est la maniabilité un petit peu lourde dans certaines situations, avec une difficulté bien relevée pour les amateurs de challenge et une durée de vie colossale pour les collectionneurs, mais qui donne plus l’impression d’être une extension HD du jeu sorti il y a déjà 4 ans qu’une véritable claque. Vu la faible densité des jeux de plates forme de qualité de nos jours, je peux vous encourager à aller l’acheter sans un seul doute car il se place directement sur le podium des jeux de plateforme next gen du moment, mais pour ceux qui comme moi rêvent de revivre la claque d’un super Mario world, d’un crash bandicoot, d’un Jak & Daxter ou d’un Super Meat Boy, il faudra surement attendre encore un peu.

Notre avis

Donkey Kong Tropical Freeze est un très bon jeu qui frôle l’excellence sans pour autant parvenir à l’atteindre : avec un Game Design classe mais qui semble parfois pompé sur l’opus précédent, le jeu parvient à satisfaire grâce à quelques nouveautés bien trouvées qui ajoutent un peu de piquant sans pour autant bouleverser le genre. Avec une durée de vie qui se fait rare et une rejouabilité énorme pour les speedruners il atteint, comme Rayman et Mario, le panthéon des jeux de plateforme du moment. Si vous aimez les jeux de plateforme et que vous avez envie de passer des heures à vous marrer entre potes, vous pouvez y aller les yeux fermés.

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.