d

15 déc. 2014 - Tchou-Tchou Dota 2

DotA 2, le MOBA sous-estimé en France

DotA 2, le MOBA sous-estimé en France

Invictus Gaming, Alliance ou NewBee... Cela vous dit quelque chose ? Les grands gagnants du tournoi The International depuis 2012 ? Depuis le lancement de Dota 2, plus d'une vingtaine d'équipes se battent pour décrocher le titre de champions du monde. Mais où sont les Français dans le monde des Anciens ? Trop nuls ? Trop peur ? On vous en parle maintenant !

Les débuts de DotA 2

DotA 2 trouve sa source à la suite de DotA premier du nom, qui était un mod de Warcraft 3 : Reign of Chaos. Repris par Valve, la sortie de la bêta se fait en 2011 avec une refonte complète de son prédécesseur : des graphismes mis à jour, une production de qualité ainsi que sa fidélité au mod originel. DotA 2 est donc accueilli avec un grand succès sur Steam, grâce à 700 000 joueurs connectés en même temps et 9 000 000 de façon mensuelle. Par ailleurs, il est le premier jeu le plus joué sur Steam devant Counter-Strike : Global Offensive et Team Fortress.

Au niveau de l’esport, Valve annonce son premier tournoi international avec à la clef un million de dollars pour l’équipe gagnante : The International est né en août 2011. On y trouve seize équipes composées de ressortissants de beaucoup de nations différentes : Russes, Chinois, Allemands et j’en passe. Pourtant on ne voit aucun joueur français, prêt à se battre pour un prize pool plus que correct pour un jeu tout neuf, dans l'édition 2014 du fameux tournoi.

Un démarrage très lent en France

Bien que quelques joueurs fassent exception comme Sébastien « 7ckngMad » Debs et Titouan « Sockshka » Merloz de l’équipe Sigma.int (comment ça vous ne les connaissez pas ?), il n’y a pas d’équipe française à proprement parler.

D’une part, la majorité des joueurs professionnels viennent de DotA premier du nom, jeu très peu connu du public français. D’autre part, à l’arrivé de DotA 2, League of Legends était déjà implanté en tant que « MOBA de prédilection » et bénéficiait d'une popularité largement supérieure à son concurrent.

Alors comment trouver un petit peu d’esport chez nous ? Il faut se tourner sur le site « Le Bourbier », maintenant appelé dota2.fr : il regroupe les joueurs ayant pour but de se faire connaître sur la scène compétitive.

« Le Bourbier comprend cinq divisions, soit environ 1.600 joueurs qui veulent du compétitif [...]. Si l’on ne prend que les trois divisions principales, on a en France environ 200 joueurs qui peuvent évoluer dans des compétitions internationales. »

Renaud « Qmstazy » Fert, manager de l’équipe aAa.

 

Home du site Dota2 France

Un site rien qu’à nous !

Des leaders charismatiques absents

Sans doute LA sauce la plus importante dans l’esport : les shoutcasters. Quand nous voyons, en France, Pomf et Thud pour Starcraft 2, ainsi que Chips et Noi pour League of Legends, on se demande ou sont cachés ceux de DotA 2.

A l’étranger, un commentateur comme TobyOne, le patron du site JoinDOTA, rassemble plus de 30 000 spectateurs lors de ses streams hebdomadaires. Les Français 7ckngMad et  Sockshka sont « très écoutés dans la communauté et pourraient agréger le public mais ils streament en anglais » se désole Qmstazy. En Russie, la superstar locale s’appelle Vitalii Volochai, alias V1lat, et revendique 60 000 spectateurs en moyenne pour son émission quotidienne, avec des pics à 200 000 spectateurs sur le site russophone Starladder.

Une progression difficile

Et nous arrivons donc au point le plus fâcheux pour DotA 2 : en plus d’avoir un concurrent déjà très présent sur notre territoire, la progression sur le jeu reste vraiment ardue pour un joueur occasionnel. En effet, là ou League of Legends a une prise en main très rapide, DotA 2 est beaucoup plus complexe et intransigeant avec ses mécaniques : rôles différents, possibilité de micro-gestion, personnages avec six sorts et j’en passe, beaucoup de joueurs se retrouvent littéralement perdus quand ils arrivent sur la terre des Anciens.

Avec toutes ces difficultés, les joueurs lâchent facilement prise et préfèrent retourner sur League of Legends, où le gameplay est plus simple d’approche.

Conclusion

DotA 2 s’installe doucement en France, notamment grâce au site du Bourbier et aux multiples campagnes de promotion de Valve. Je suis persuadé que si on trouve un ambassadeur capable d'emmener avec sourire et brio la communauté DotA 2 française vers l’esport international, le pari sera gagné.

Bien que le jeu soit compliqué au premier abord, persévérer dans les premiers jours et inviter des amis à jouer avec vous peut vous amener une expérience nouvelle. Qu’on se le dise, Dota2 est bien distinct de League of Legends, on y voit des actions uniques ainsi que des sorts qu’on ne pourrait pas retrouver sur un autre MOBA.

Cash Prize de The International 2

En attendant, je vous donne rendez-vous au prochain The International pour un cash prize de plus de 10 millions de dollars !

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

18 commentaires

Noki
Noki - 15/12/2014 12h25

Clairement injuste pour ce que BEAUCOUP dans le milieu de l'eSport (et même dans le milieu de LOL mais chuuut) considère comme un excellent jeu.
Après, tout le monde sait qu'il faut VRAIMENT un MAX de temps pour s'investir dans un MOBA, et sachant que le public visé est quand meme, en bonne partie, ceux qui ont deja une expérience dans ce type de jeu ... vous vous imaginez partager votre temps entre LOL et DOTA ? (ou smite hein)

Ach3nar
Ach3nar - 15/12/2014 13h24

Tout à fait d'accord ! Sans leader charismatique qui fédérera le jeu à la manière de P&T ou C&N, DotA 2 ne pourra pas percer en France. Fat & Schow étaient bien partis avec Lively Ladder mais étant dans l’incapacité de continuer, le soufflé est retombé. A mon grand regret malheureusement mais tous nos efforts sur Ogaming pour DotA on été vains !

Tchou-Tchou
Tchou-Tchou - 15/12/2014 13h37

LOL est arrivé avant en France proposant a ses débuts un gameplay plaisant, facile à prendre en main : même aAa à une époque a abandonné Dota pour basculer sur LoL à cause d'un gameplay plus dur et (bien entendu) un problème au niveau sponsor/argent.

C'est dommage, on aurait pu voir un début d'une team française dans l'eSport Dota2 et nous faire connaitre un peu mieux à l'étranger ! Mais je reste confiant à l'idée d'une bonne équipe française qui arrivera dans les années à venir...

Korlis
Korlis - 15/12/2014 14h02

Grâce à mes pouvoirs de devin, je prédit l'arrivée de Vaag dans les commentaires.

Vaag
Vaag - 15/12/2014 15h21

Juste pour troller " En effet, là ou League of Legends a une prise en main très rapide, DotA 2 est beaucoup plus complexe et intransigeant avec ses mécaniques"

Il a pas peur l'auteur :D

PandaRed
PandaRed - 15/12/2014 15h54

Bon article :) (Ça fait plaisir qu'on parle de DOTA 2)
Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, pour regarder des compétitions de DOTA en FR, à part la frogged TV (oui je cite les concurrents, je n’ai aucun respect) … bah y’a pas grand-chose et faut vite se tourner sur des streams anglophones.

c4n4r
c4n4r - 15/12/2014 16h33

Ce qui est triste c'est de voir que DOTA2 est considéré par le public français comme "un jeu ayant du mal à percer" alors qu'il figure certainement dans le top 5 des jeux les plus joués au monde.

Je suis parfaitement d'accord pour dire qu'il manque à la scène française un véritable leader charismatique et des moyens pour le mettre en avant.

Je suis assez nostalgique de l'époque avec Fat, Nyrlaas et Achenar, ça partait vraiment bien pourtant!

Chartreuse
Chartreuse - 15/12/2014 16h35

En même le bourbier c'est un bourbier. Ça dégoûte plus de gens que ça en attire (entre les tricheries répétitive des admins, les streams où les commentateur disent des énormité etc). Pour être un joueur de dota depuis le début, j'ai toujours vu le bourbier avoir le monopole et jamais rien en faire. Je penses même que c'est ce monopole qui est à l'origine du démarrage très lent en France.

Chtulu
Chtulu - 15/12/2014 19h07

Si vous allez sur le serveur EU vous allez rencontrer surtout des russes ce qui oblige à jouer sur le serveur US, comme ça a été dit tlm jouait déjà à LoL quand c'est sorti et à part les anciens de DotA et Warcraft 3, personne ne connaissait et vu la difficulté du titre, les rares qui tentent de s'y mettre retournent sur LoL.

Avec l'arrivée du concurrent de Blizzard, Heroes of the Storm, je pense que la situation en France de Dota2 va empirer surtout quand on sait à quel point la fan base Blizzard est COLOSSALE, prenez rien que les joueurs de WoW et de Hearthstone pour vous faire une idée, en + de ça il y a pour le moment beaucoup - de persos, c'est + fun et + dynamique que LoL et la prise en main est rapide.

PS: La triste réalité du jeu vidéo aujourd'hui est que c'est devenu un divertissement familial et que n'importe qui avec une tablette ou un smartphone peut jouer, ce public étant bien plus nombreux que les joueurs expérimentés, les dév essaient de satisfaire cette nouvelle cible en faisant des jeux tous + faciles les uns que les autres malheureusement pour nous. Même SC2 est de - en - populaire à cause de ces jeux et que le nouveau public n'est pas patient et n'a pas envie de mass lose avant de commencer à maîtriser les mécaniques de base.

Noki
Noki - 16/12/2014 16h40

Chtulu : Tes inquietudes sont légitimes ! Oui les gens jouent majoritairement à des jeux accessibles aujourd'hui. Et je m'attendais à ce que tout se simplifie. Mais quand meme :
- League Of Legends est un MOBA, qui n'est PAS un genre accessible (game knowledge ENORME) et c'est le jeu le + joué.
- World of Warcraft est un MMORPG accessible, dans un genre qui lui ne l'est pas non plus.
- Counter Strike ne dispose pas d'auto - aim comme l'ami CALL OF et pourtant, sa version GO CARTONNE cette année..

Ce sont tous les 3 des jeux très deep, qui ont permis de mettre le pied à l’étrier à de nombreux joueurs dans ses domaines respectifs. Sc2... bon reste SC2. Que j'aime d'amour. Que je regarde toujours. Mais c'est vraiment exigeant.

J’étais, mais je suis moins inquiet aujourd'hui qu'hier sur l'avenir des jeux relativement complexes et profonds (a t-on deja vu du véritable eSport sur un jeu trop simple ou trop en surface ?) :)

Elozion
Elozion - 16/12/2014 18h24

Qu'es que je suis fan de ce jeux

Elozion
Elozion - 16/12/2014 18h25

Si y'en a qui sont tenté je peux les cocher (aide InGame) pour bien commencer

Chtulu
Chtulu - 16/12/2014 19h43

J'ai été inquiet mais je ne le suis plus. Il suffit de se renseigner un peu pour trouver des petites pétites parmi les indés, par ex The Binding of Isaac Rebirth, merci Steam :D quand aux jeux compétitifs avec une grosse commu fr on a les jeux Blizzard et même un jeu comme Hearthstone est relativement complexe à haut niveau certes moins qu'un DoC ou un Magic mais suffisamment pour permettre l'e-sport surtout depuis la sortie de GvG qui rajoute des cartes agro mais aussi anti-agro, il était temps.

Comme tu dis LoL est un bon jeu, le problème est que dès qu'on lance une partie classée en soloQ on se fait troller, les gens s'insultent entre eux pendant 1/2h ce qui m'agace, je ne joue pas un jeu pour supporter les rages des uns et des autres.

Korlis
Korlis - 17/12/2014 12h04

"je ne joue pas un jeu pour supporter les rages des uns et des autres."

mais ça a tellement bon gout

Baragood
Baragood - 17/12/2014 15h32

Pour qu'un jeu non élitiste cartonne sur la durée il faut que :
-Le débutant , comprenne en 5 secondes les mécanisme de bases , sinon ça le soûle et il zappe .
-Que la profondeur du jeu ne réside pas que dans le mécanisme mais surtout dans la "méta-stratégie", sinon trop d'effort a fournir au début vous comprenez. Déjà que maîtriser 6 touches aligné c'est assez dur ..
-Que perdre ne soit pas frustrant (Parties courtes , personnage qui ressuscite vite , la défaites c'est souvent la faute des autres..)
-Que les caractéristiques cité plus haut compenses les imperfection de la communauté.

Pour que sa dimension eSportive fonctionne il faut aussi :
-Des personnalités.
-Beaucoup de joueurs(Young of legend) ou bien une longue histoire sur la scene compétitive( genre starcraft,CS)
- que du point de vue observateur, ce soit clair,l'action est simple a comprendre pour tout le monde(Contre exemple: WoW) .
-Des graphismes et des effet corrects , évidemment ça va avec la ligne du dessus.

Dota , ne fonctionne pas aussi bien en France que son voisin de pallier(LoL) , car c'est un peux trop dur mécaniquement et stratégiquement pour le communs des pré-pubères. Que c'est plein de russe , il n'y as pas de personnalité(malgré tout mon respect).On ajoute à cela les critère cité plus haut , bref , vous m'avez compris.

XarAyanee
XarAyanee - 17/12/2014 18h36

Je suis complétement d'accord avec Noki et Baragood. Dota 2 est un jeu de niche pousser à l'extrème. Ce n'est pas une question de grande personnalité à la C&N, rendez votre jeu plus accessible aux débutant avec un mode de jeu débutant dont les caractéristique serait les suivante
- ne proposer pas la totalité des mécaniques dinide, coursier....., des champion à 1 500 sort,
- proposer des tutos interactif , ne proposer pas les 2 550 objets activable de la boutique, rendez la plus clair,
- expliquer mieux les caractéristique des perso : agi, force, inteligence, leur role ( nuker, disable c'est quoi???)
voici les étape pour faire arrivé de nouveau arrivant.
Pour conserver les joueurs, rendez votre jeu plus dynamique et plus clair,( certaine compétance de dash permette de traverser des murs d'autre nom), rendez les actions plus dynamique) ,pour les kill indiquer les au milieu en grand lors de mes 40 partie je ne savais jamais si j'arrivais à tuer quelqu'un avec les perso qui se rendre invisible, se tp à l'autre bout de la map...
La clarté et la dynamique de ce jeu repousse les nouveau arrivant. Moi lors des compétition de dota que j'ai regarder (avec achénar et cie) je m’ennuyais, je ne comprenais pas tout les combat était assez mou... ( oui je suis près à réceptionner un tsunami d'insulte). Sur LOL tu vois tout en mode spec, nombre de mort par tf qui à tuer qui....
Tout sa pour dire qu'après avoir suivit des potes de lol vers dota, après 50 game je suis retourner sur un jeu moins hardcore of the domm, moins prise de tête, moins punitif vers un jeu plus fun et un jeu avec lequel je prend du plaisir à jouer avec mes amis.

Zavpion
Zavpion - 18/12/2014 11h06

C'est bizarre mais de mon coté, je trouve les games de lol d'un ennuie mortel comparé à celles de dota, plus de kills, plus de stratégie, plus de rebondissements, plus de skill, plus de............. tout en fait.

Vaag
Vaag - 18/12/2014 17h54

Disons que sur DOTA2 tu as des hard counter. Des vrais. Et des stuff counter. (j'invente) Des vrais.

Sur LoL honnêtement les mecs ils font tel ou tel objet, certes ça contribue à désigner le gagnant du combat, mais on ne voit pas trop de différence. On se concentre avant tout sur : les gold.

Sur DOTA2 on se contentre à 90% sur le stuff, parce qu'une pièce de stuff peut retourner toute une game. Un ad carry qui n'arrivait à rien depuis 30min balance tout dans un BKB et miracle défonce toute la team adverse. Un Tidehunter chope enfin sa blink et pop son ulti en plein milieu et retourne la game qui leur était défavorable jusque là.
Sur LoL ça n'existe pas ce genre de "counter stuff" on achète ce qui passe, je dis pas qu'il n'y a pas de stratégie, mais qu'on ne remarque que très peu les effets de tel ou tel stuff et souvent au final c'est les mêmes choses qui reviennent pour à peu près le même résultat. De fait, on compte les "gold de différence" sur Dota2 on le regarde aussi mais on en déduit surtout que tel perso a pas tel item qu'il lui faudrait.

Et au passage (le pavé s'envole dans la marre) si les game de LoL (EUROPENNE) sont aussi chiantes c'est pour une seule chose : pas de système de deny.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.