d

22 nov. 2015 - EpSyLoN StarCraft 2

DreamHack : dernière extension, premier titre

DreamHack : dernière extension, premier titre

L'élite européenne se donne rendez-vous, déjà, du 27 au 29 novembre pour le premier grand tournoi de StarCraft II : Legacy of the Void, le DreamHack ROCCAT LotV Championship, autrement connu comme DreamHack Winter. Qui sera le meilleur joueur du début de cette extension ? Qui sera le meilleur foreigner ? Est-il possible que le meilleur joueur de LotV soit un français ?

Un format particulier

Une fois les qualifications (auxquelles je consacre le paragraphe suivant) passées, les joueurs se retrouveront à Stockholm. Cinq chanceux, dont quatre Coréens, n'auront même pas eu à se qualifier pour visiter la capitale suédoise puisqu'ils ont été invités.

Les dix-neuf qualifiés et les cinq invités seront répartis dans quatre groupes de six joueurs. Les poules sont en round-robin, c'est-à-dire que tout le monde s'affrontera au sein de la même poule. Les matchs seront en Bo3 et seuls trois joueurs en ressortiront. Le premier de chaque groupe se retrouvera en demi-finale du winner's bracket, les deux autres se retrouveront en loser's bracket. Pour rappel, un joueur qui perd en winner's bascule en loser's. Un joueur vaincu en loser's bracket est éliminé.

Que pouvons-nous dire de ce format ? Il semble très laxiste. Une phase de groupe bien longue, qui accepte plusieurs défaites, suivie d'un arbre à double éliminations, qui permet encore aux joueurs d'être battus mais de continuer l'aventure. L'avantage est, bien sûr, qu'un joueur qui se fera surprendre par un adversaire fallacieux pourra poursuivre la compétition. De plus, nous pouvons le dire puisque le jeu vient de sortir, la balance n'est pas parfaite et des matchs-up très difficiles pourraient voir le jour, en fonction des compositions d'armées, .

L'inconvénient de ce format la disparition du phénomène de héros : un joueur invaincu, qui traverse les groupes et la phase finale sans être défait, en dominant chacun de ses adversaires. Cela reste possible, mais bien moins mis en avant.

Qualifications atypiques

Alors que nous étions habitués à des qualifications par continent, la DreamHack a décidé d'organiser des qualifications par fractions de ceux-ci. Conséquence : certains joueurs ont dû batailler plus que d'accoutumé pour se qualifier, notamment la France qui faisait partie du groupe Europe Centrale, avec les joueurs allemands. Les pays de l'est ont eux aussi souffert de ce format, puisque la concentration de joueurs de qualité y est forte, et le nombre de places disponibles relativement faible.

L'Amérique a souffert du manque de places, même si les joueurs de qualité se font rares. Les grands gagnants de ce format sont l'Europe du Sud, avec le jeune italien Reynor, et l'espagnol Majestic, qui vraisemblablement n'auraient jamais pu se qualifier s'ils avaient dû jouer contre MaNa ou MiNiMaTh.

Un premier indicateur de la balance

Dix Zergs, quatre Terrans, et cinq Protoss ─ un petit relent de Wings of Liberty. Alors oui, ces chiffres portent seulement sur l'Europe, et un peu sur l'Amérique et l'Océanie ; sans la Corée, la « parfaite », difficile de juger la balance. De plus, la parcellisation du continent lors des qualifications fausse les résultats statistiques.

Les forces en présence

Cinq blocs de puissance se font face. Le bloc scandinave, représenté par Bunny et le bon Zanster. Un bloc dont la force est aussi grande que l'absence de Snute à cette DreamHack est marquante. Le bloc français, composé de nos deux super protoss, PtitDrogo et Lilbow, ainsi que de FireCake. Un bloc bien solide mais qui a peiné face au camp suivant.

Le bloc rhénan a dominé la qualification européenne, et surtout les français. TLO, le bon vieux TLO est là. Mais il y aura aussi Lambo et Gungfubanda. Le bloc ex-soviétique, avec de très bons joueurs : Happy qui est de retour ; Nerchio, curieux de voir combien d'argent de poche il peut encore se faire, alors même qu'il est encore étudiant et toujours aussi talentueux ; Bly, le fameux fou du cheese qui a impressionné les casters durant la qualif'. Le dernier, je l'ai élu révélation de l'année WCS, et je vous laisse aller voir de qui il s'agit. Un Zerg de qualité que j'espère vraiment voir briller durant cette nouvelle ère et durant ce tournoi.

Le bloc coréen, évidemment, est le plus impressionnant. Les quatre invités ne font pas rire. Parting, le big boy a montré un très bon niveau en ShoutCraft face à ByuN. Ce dernier, que nous considérions comme le meilleur terran de la bêta (ou en tout cas, le plus visible). Bomber et TY font aussi partie de la lineup. Tout les deux ont été vus se faisant écarteler par le dernier des Coréens, sûrement le meilleur joueur de LotV actuellement. Il est Zerg. Il est membre de l'équipe Samsung... C'est ? C'est ? Samsung Solar !

Les groupes

Parting - Bly - Probe - SortOf - HuK - ShoWTimE

Source : @__Shayla__

Difficile de dire autre chose que « Parting first ! » Peut être lâchera-t-il une carte face à HuK ou Bly, mais guère plus. HuK, partenaire de MC en Archon, et gros joueur de la bêta, devrait être candidat aux places suivantes. Bly, bien sûr, s'assurera de prendre l'une des places que Parting laissera. La question se pose pour ShoWTimE, qui n'a pas montré un niveau de jeu convaincant lors de la soirée de lancement Legacy of the Void d'O'Gaming. Il a disparu des radars depuis son élimination de la saison 2 des WCS. Pour l'instant il n'y a pas de raison de le voir revenir en force.

Solar - Avokado - Semper - Elazer - Reynor - Lambo

Source : Zoppy

Solar sera premier, voilà c'est dit. Lambo et Elazer pour la suite, avec un petit avantage pour le polonais. Attention au petit Reynor, il a fait mal à Bly et à toute l'équipe ukrainienne lors des qualifications NationWars III. Il pourrait surprendre l'un de ces Zerg et prendre une troisième place, suffisante pour continuer l'aventure.

Bomber - Happy - PtitDrogo - FireCake - puCK- Zanster

Source : @__Shayla__

Deux français et le coréen le "moins" impressionnant. Qui sait ? Peut-être est-il possible de voir un représentant tricolore sortir premier de la phase de groupe.

Honnêtement, ce groupe est vraiment difficile. FireCake et PtitDrogo (dont vous pourrez lire l'interview plus bas) sont complètement investis dans le jeu, leur niveau va être impressionnant et l'affrontement entre les deux, surtout au vu de la cordialité des messages qu'ils pourraient s'envoyer, va être passionnant. En plus de ces deux là, il y a Zanster, super Suédois qui va tout faire pour dépasser cette phase de groupe, et qui peut le faire. Sa demi-finale de WCS le démontre. Happy m'interroge. Il s'est qualifié brillamment pour cette DreamHack mais n'a pas souhaité s'inscrire à la troisième édition des NationWars. Je ne sais si cela est dû à un manque de motivation, un problème personnel ou un manque d'entraînement. S'il s'entraîne, il va jouer ÉNORMÉMENT, et aura peut être plus d'heures de jeu que Bomber. Mais s'il ne s'entraîne pas, son parcours sera ridicule. Puck est un joueur très impliqué aux États-Unis mais il n'y a aucune raison de le voir surpasser les européens.

En bref, je crois que Bomber peut ne pas finir premier, qu'au moins un français passera, et que Zanster sera parmi les trois joueurs brillants. Tout dépendra de l'humeur de Happy qui peut terminer premier comme dernier du groupe.

Entrevue avec PtitDrogo

Bonsoir PtitDrogo. Tu viens de te qualifier pour la HomeStoryCup XII, félicitations. Comment te sens tu ?

« Je me sens plutôt bien, j'ai encore beaucoup de lacunes dans mon jeu, mais mon training en PvZ a porté ses fruits sur mes deux derniers matchs contre Namshar et Nerchio. Reste à bosser le reste. »

Nous connaissons ton groupe de DreamHack depuis peu. (Happy, Zanster, puCK, FireCake et Bomber). Qui sera le plus difficile à battre, hormis le coréen ?

« Je ne connais vraiment pas le niveau de jeu de mes camarades foreigners de mon groupe. Au hasard je dirai Zanster ou Happy, mais je pense que le niveau de ce groupe est assez homogène et que n'importe qui pourrait en sortir. »

Tu as annoncé à multiple reprises que tu voulais être le meilleur foreigner. Tu dois donc sortir au moins second de ton groupe. Ce sera le cas ?

« Je suis confiant, et mon objectif sur ce groupe est de finir premier, même si ça va être compliqué. En restant réaliste, Bomber devrait finir premier et moi, je l'espère, deuxième. »

Merci pour ton temps. Bonne chance à Stockholm. Je te laisse le dernier mot à adresser aux lecteurs.

« Merci à vous tous pour votre soutien. Le public français vaut plus que tout le reste du monde réuni ! »

TY - Lilbow - TLO - Majestic - Nerchio - Bunny

Source : @__Shayla__

Sûrement le groupe de la mort. Majestic fait pale figure ici. Les cinq autres joueurs sont monstrueux. Lilbow , le français bien sûr mais aussi Nerchio, le Zerg de chez Acer qui, à chaque nouvelle extension, brille par son talent pur. Les TeamLiquid Bunny et TLO furent solides sur Heart of the Swarm et le seront tout autant sur Legacy of the Void.

Comme d'habitude le Coréen est favori. Mais il reste deux places pour quatre stars. Le joueur Millenium, nous voulons le voir briller, mais son périple chinois à Shanghai pour la GPL 2015 Invitationnal l'a fatigué et a peut-être nuit à son entraînement. Donc je préfère mettre une pièce sur un doublé du cheval bleu.

Qui pour le champagne ?

Source : @__Shayla__

Même si c'est sûrement Parting le plus expérimenté en alcool, Solar a déjà eu l'occasion d'ouvrir des bouteilles à la DreamHack. Double tenant du titre de DreamHack Open, Solar est surtout le meilleur Zerg et joueur du monde actuellement, en démontre son titre en ShoutCraft. Un scénario parfait serait une belle finale face à TY, qui travaillerait durement pour perdre sur un score un peu plus serré que la dernière fois .

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.