d

13 janv. 2016 - EpSyLoN StarCraft 2

DreamHack Leipzig : Gros plan sur les qualifications

DreamHack Leipzig : Gros plan sur les qualifications

Du 22 au 24 janvier aura lieu la première DreamHack de l'année dans la ville allemande de Leipzig. En plus d'être le premier gros tournoi de l'année, cette DreamHack inaugure le nouveau format WCS ; format qui permet aux joueurs qualifiés de voir leurs frais de compétition pris en charge et offre aussi aux meilleurs performeurs de glaner de précieux points WCS. Utile si on veut visiter Anaheim en novembre 2016 !

Amérique Latine

Un arbre de qualifications vraiment très prévisible. Les joueurs d'Amérique latine, on les connaît : MajOr, Kelazhur, JimRising, Erik et Cham. Ce sont les cinq joueurs les plus connus de cette scène. Il faut l'avouer, il y avait assez peu de chances que les trois zergs dépassent les deux terrans, mais ils ont eu le mérite d'essayer. Au final, la surprise fut de voir MajOr s'imposer sur Kelazhur lors de la finale du winner's bracket, et se faire battre lors de la vraie finale. Le brésilien sera donc l'émissaire des latinos à Leipzig.

Océanie

Surprise et révélation lors de cette qualification, contrairement à l'Amérique latine. Pig et Petraeus ont clairement déçu en s'inclinant très rapidement dans la compétition. S'ils n'arrivent pas à dominer leur région, ils ne peuvent rien espérer en Europe face à Snute, FireCake ou MarineLord. De son côté, iaguz réussit, lui, à atteindre le Top 3 de l'arbre sans récupérer le ticket tant espéré (surtout au vu du prix de l'avion entre Sidney et Leipzig). Mais qui alors ? Qui a bien pu prendre le ticket financé par Blizzard ? C'est le bon Probe, protoss de son état, qui a notamment participé à la DreamHack LotV à Stockholm. Il y a juste participé car, en prenant trois cartes sur cinq matchs, il a bien sûr terminé dernier de son groupe. 

Chine

Il est vraiment difficile de suivre la scène chinoise. Le visionnage des compétitions est compliqué car les tournois ne sont pas retransmis ou en tout cas pas sur Twitch, que les VODs sont en chinois et de qualité médiocre. Le suivi des résultats est une nouvelle fois compliqué car les joueurs changent régulièrement de pseudo et qu’ils n’ont pas Twitter pour l’annoncer (ils utilisent Weibo). Parfois, ils emploient même des pseudos écrits en alphabet chinois. Pour trouver une logique dans les résultats, c'est un calvaire, d’autant plus que LotV est très versatile.

Le vainqueur de cette qualification, à la rigueur, est compréhensible. Très bon l’an passé, iAsonu a surtout fini second de la GPL Invitational en surpassant Flash lors du dernier match officiel de ce dernier. C’est le reste qui est perturbant : Clannad et Chick sont vraiment des inconnus alors que MacSed a fait un mauvais parcours, XiGua encore pire et Jim n’était même pas de la partie.

iAsonu ne participera pas à la DreamHack à cause d'un conflit d'emploi du temps avec un tournoi chinois. La Chine n'aura aucun réprésentant à Leipzig.

Taïwan

Petite sœur de la Chine, l’île de Taïwan est aussi productrice de joueurs de qualité. Comme en Chine, les joueurs terrans ne sont pas légion, comme si les illustres Boxer, MMA et autres Elky n’avaient pas fait d’émules en Asie. De plus, la scène taïwanaise est mal en point. La ligue du pays, la TeSL, a arrêté de diffuser des jeux Blizzard. De facto, les équipes taïwanaises ont arrêté de s’investir sur StarCraft. On prendra pour seul exemple Yoe FlashWolves qui comptait dans ses rangs Parting et qui vient de dissoudre sa section SC2.

Bref, à la surprise générale, Has a complètement manqué sa qualification, ce qui peut arriver quand on joue son style farfelu. Maintenant que vous savez que ce n’est pas Has qui s’est qualifié, vous vous dites « il ne reste que Sen ! »

Oui et non. Oui, car Sen a bien atteint la finale de cette épreuve qualificative, ce qui montre à chacun que le talent n’a pas de date de péremption. Mais non, car ce n’est pas Sen qui s’est qualifié mais Nice, le joueur protoss de l’équipe chinoise Brave Heart. On comprend maintenant mieux le choix de l’ace de l’équipe taïwanaise lors du match face à la Norvège en NationWars. Rappelons que le bon Nice a quand même pris deux cartes à l'équipe ex-double tenante du titre.

Amérique du Nord

Le retour en grâce de la reine ! Scarlett nous a fait peur ; on pouvait l'imaginer dans une mauvaise passe ou une passe volontairement mauvaise par manque d’entraînement et d'implication après les premiers tours de NationWars. Puis les tours suivants ont montré qu'elle en voulait et cette qualification a prouvé définitivement que la reine des lames est de retour. Qualifiée sans avoir été défaite, Scarlett a dominé l'ensemble des joueurs de son continent. State, Semper et HuK : des gros morceaux (pour ce côté de l'Atlantique) qui n'ont su stopper la joueuse Acer. Derrière elle, on aurait pu s'imaginer un beau parleur comme Huk, un expatrié comme State. Au final, c'est Neeb qui remporte le saint ticket en sortant Mcanning et PuCK. Rien de très étonnant quand on sait que Neeb est le spécialiste des surprises ; on se souvient de l'élimination de StarDust lors des Challengers Series l'an passé par cet américain peu attendu.

Europe

Cette qualification était à la fois la plus intéressante, puisque s'affrontaient les meilleurs joueurs du circuit, mais aussi la qualification avec le moins d'enjeux puisque le coût du voyage est relativement plus faible pour n'importe quel européen que pour un pékinois. De ce fait, de nombreux joueurs professionnels n'ont pas participé à la qualification, sûrement parce que leurs équipes assurent déjà que l’événement sera financé pour eux.

La qualification n'en reste pas moins riche en enseignements. D'abord, Snute doit bien être déçu de s’être incliné face à Namshar en finale. La semaine avant les matchs, il a montré en stream sa volonté farouche d'améliorer son ZvZ en s’entraînant intensivement avec les zergs polonais Guru et Elazer. Une volonté entretenue sûrement par sa défaite face à notre français FireCake aux portes de la finale en Home Story Cup.

FireCake qui, d’ailleurs, lors de cette qualification, s'est fait sortir par un Dayshi on fire face au zerg. Une première sur Legacy of the Void.

Au final, le terran français s'incline ensuite face au futur qualifié, Serral.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

Tycho
Tycho - 14/01/2016 11h26

Très bon article! Il y a juste une petite erreur: iAsonu ne sera pas remplacé par Clannad.
Source: http://wiki.teamliquid.net/starcraft2/2016_DreamHack_Open/Leipzig

HugoSoulier
HugoSoulier - 14/01/2016 18h20

Tu as raison. La situation a changé 3 fois en 3 jours ^^

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.