d

16 mai 2015 - Matthieur Hearthstone

Druide Ramp : l'art de la défense

Druide Ramp : l'art de la défense

Avec le temps, les joueurs ont su développer un deck dans un but clair : battre les jeux aggros. Vous, les fidèles du Huntard, du Zoo et du Méca, faites vos prières : la mort approche doucement, même si vous ne la voyez pas.

Un style de jeu unique

Druide est sans doute l'une des classes dont les joueurs ont su le mieux profiter, vu le nombre de versions différentes et compétitives de decks qui ont existé pour cette classe : Combo, Watcher, Token et d'autres, mais surtout, celui qui nous intéressera aujourd'hui : le Ramp.

Le Druide Ramp, c'est assurément l'un des decks les plus défensifs d'Hearthstone et il repose sur un principe simple : la Provocation. Marche-soleil, Ancien de la guerre, Crache-vase... Autant de serviteurs qui auront pour unique but de défendre votre héros des attaques de votre adversaire. Pour compléter cela, on retrouve quelques serviteurs solides pour tuer ceux de votre adversaire, le Balayage pour les dégâts sur plusieurs cibles et l'Ancien du savoir pour vous soigner. Cet ensemble de serviteurs et de sorts se retrouve au service de votre défense.

Comme le but de ce deck est de vous défendre et que la principale menace vient des jeux aggros, il fallait une classe qui puisse accélérer son jeu. Rien de mieux que le Druide pour faire cela, entre la Croissance sauvage et Innervation, vous pouvez vous retrouver avec des serviteurs très imposants tôt dans la partie afin de gêner un maximum votre opposant. L'autre élément intéressant chez le Druide qui lui permet de jouer un tel deck, c'est le Choix des armes. Vous vous retrouverez avec plusieurs cartes qui peuvent avoir plusieurs utilités, comme par exemple le Druide de la Griffe ou le Gardien du bosquet. Cela apporte à ces cartes une grande polyvalence, vous pourrez ainsi faire face à quasiment n'importe quelle situation.

Les débuts du Druide Ramp

Ce que l'on appelle aujourd'hui le Druide Ramp ressemblait à peu près à ça il y a un peu plus d'un an.

C'est assez loin de ce que l'on connaît maintenant mais on y retrouve toutefois plusieurs éléments importants : des accélérateurs de jeu avec Innervation et Croissance Sauvage, des anti-créa avec Colère, Chasseur de gros gibier... mais aussi de la Provocation avec le Druide de la Griffe et surtout la Marque du fauve qui peut être très efficace sur un Yéti noroît ou sur Cairne Sabot-de-Sang. Là, on retrouve aussi le Manipulateur sans-visage qui peut être une plaie pour l'adversaire en copiant l'un de vos serviteurs doté de cette fameuse Provocation.

Ce genre de deck demande de beaucoup piocher pour s'offrir un maximum d'options, c'est dans cette optique que l'on retrouve le Commissaire-priseur, l'Ancien du Savoir ou encore Nourrir. C'est surtout lors des très grosses sorties à base de deux Innervation + gros serviteurs que votre main peut se vider très vite. Avec ce deck, on peut se retrouver avec une main vide bien plus vite que ce que l'on pense et ainsi être dans l'incapacité de continuer à développer son jeu.

On remarque le nombre très important de légendaires dans ce deck, surtout pour la fin de la partie. Cela peut faire penser à un Guerrier contrôle, et c'est vrai que cette version s'apparenterait plus à un Druide contrôle qu'à un Druide Ramp au sens auquel on l'entend actuellement. Ce sont néanmoins des decks de cette trempe qui ont petit à petit évolué pour arriver à une arme de lutte contre les jeux aggros.

Les apports de Naxxramas

L'extension Naxxramas a été déterminante pour ce deck. Avec quelques cartes supplémentaires et un archétype plus abouti, les joueurs sont arrivés à créer un deck performant. Certains ont réussi à atteindre les sommets du ladder avec cette liste.

Parmi les cartes de l'extension que l'on retrouve dans ce jeu, il y a tout d'abord le Croq'zombie qui permet de tenir le début de partie, phase de jeu où le Druide Ramp a généralement du mal à faire face. Vient ensuite le Crache-vase, même si de manière générale il s'est imposé comme étant l'un des meilleurs serviteurs du jeu – on le retrouve encore aujourd'hui un peu partout –, c'était un serviteur rêvé pour un tel deck : une Provocation qui invoque une autre Provocation quand elle meurt ! Enfin, troisième carte de Naxxramas présente dans ce deck, Kel'Thuzad. Pourquoi ? Tout simplement pour qu'en fin de partie, quand votre adversaire tue un serviteur avec Provocation, il soit ressuscité. Votre adversaire doit à tout prix trouver un moyen de gérer cette plaie avant de pouvoir s'en prendre à vos autres serviteurs, mais comme il ne peut pas l'attaquer c'est parfois très difficile.

Il y a aussi beaucoup d'évolution dans le reste du deck. On ajoute notamment le Contrôleur mental pour perturber l'adversaire et récupérer un petit serviteur assez gratuitement, et Sylvanas qui fait toujours assez peur. Mais aussi, on met beaucoup plus de Provocation : Maître-bouclier de Sen'Jin, Crache-vase, Druide de la Griffe, Marche-soleil, Ancien de la guerre et Cénarius. Ça en fait du monde à passer !

Mont Rochenoire au rapport

De nouvelles cartes se sont très récemment ajoutées à ce deck, c'est le cas par exemple de la Druidesse de la flamme. Elle pourra être utilisée sous sa forme 2/5 pour éliminer de nombreux serviteurs adverses en début de partie. L'Empereur Thaurissan s'est aussi trouvé une petite place, et c'est bien normal. Quoi de mieux qu'un serviteur qui peut réduire le coût des cartes dans un deck aussi lent que le Druide Ramp ?

Mis à part cela, on constate assez peu de changements dans ce deck qui semble avoir trouvé une certaine stabilité. On notera toutefois le retrait du Chevalier noir qui n'est pas tout à fait nécessaire dans un archétype aussi défensif.

Comment mulligan ?

La principale faiblesse du Druide Ramp, c'est son début de partie, on concentre donc souvent le mulligan autour de cette phase de jeu en essayant d'avoir le Croq'Zombie et la Colère. Avoir un Balayage sera aussi une très bonne chose contre un Hunter notamment. Garder Innervation peut aussi s'avérer être une option rentable si elle est associée à un serviteur comme le Crache-vase. Contre un adversaire qui semble plutôt midrange, on peut se permettre de conserver aussi la Druidesse de la Flamme et le Gardien du Bosquet.

Dans aucun cas il ne faut garder des cartes comme Empereur Thaurissan ou Kel'Thuzad qui sont chères et n'apportent aucun élément défensif direct.

Conclusion

Ce deck n'est pas et n'a jamais vraiment été un élément central de la méta dans Hearthstone mais il est très fort contre les jeux aggros. Néanmoins, il l'est moins contre le reste même s'il peut se défendre assez correctement contre certains decks midrange ou contrôle. Cela fait de lui un deck qui peut être très performant sur le ladder. En fonction de la méta, cela est plus ou moins marqué, mais l'aggro est toujours présent. En revanche, ce deck est plutôt déconseillé en tournoi, sauf si vous êtes absolument certain de ce que joue votre adversaire et que vous voulez le contrer.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

sapheron
sapheron - 18/05/2015 10h52

Vraiment intéressant de voir l’évolution des decks au fur et à mesure des patchs. Par contre je comprend pas pourquoi vous ne faites pas des vidéos explicatives en liens avec vos articles. Des vidéos comme ça changerais de celles où l'on voit simplement des joueur jouer leur decks. Et ça vous donnerait une meilleure visibilité, ce qui est , je trouve, ce manque à vos articles. Après c'est sur que c'est un travail, mais trouver sur youtube une vidéo qui explique, par exemple, la méta du mois de mai pourrais intéresser les gens.

Barbaro
Barbaro - 18/05/2015 11h38

Yop Sapheron,

Tout d'abord, merci pour ton intéressant retour :)
Les vidéos, y'en a pas mal sur le net, au niveau des decks du moments tu peux en trouver plein, de plus c'est un travail supplémentaire comme tu l'as souligné, et ce n'est pas parce que l'on sait bien rédiger, que l'on saura bien parler et monter une vidéo.
De plus, et ca n'est que mon avis, je trouve plus clair, et simple, de détailler un deck à l'écrit, plutôt qu'à l'oral, notamment afin d'avoir une vision globale des decks. En gros la vidéo ne t'apportera qu'une seule chose par rapport à un article : du gameplay. Est-il vraiment pertinant de montrer 1 ou 2 games avec un deck donné, en sachant qu'il y a des dizaines de match ups possibles, et que de toute facon tu as détaillé les moves et combos à sortir avec ce deck un peu plus tôt ?

Merci encore pour ton commentaire, c'est grâce à ce genre de retours que l'on arrive à progresser chaque jour chez OG.

sapheron
sapheron - 18/05/2015 13h53

Tu dis que des vidéos sur les decks du moment il en existe plein mais j'ai l'impression que beaucoup de ces vidéos ne font pas que de la présentation de deck mais vont aussi enchainer avec quelques matchs juste derrière et resultat tu as une vidéo qui durent 40 à 50 min. Une vidéo de 5 min qui expose simplement les points fort et faibles des cartes et du decks irait à l'essentiel et serait plus simple.
Après ma suggestion pour les vidéos concerne plus le articles qui sortent des vidéos classiques qu'on trouve sur HS, notamment vos articles sur la meta pour chaque mois ou le mode versus. Car je me rappelle pas avoir vu ça à d'autres endroits et c'est réellement bien trouvé. Car le "problème" de vos articles c'est qu'ils sont sur le site de o'gaming et que beaucoup de personnes passent à coter car ils vont voir le stream sans passer automatiquement par le site. Et il y a des personnes qui n'aime pas lire les articles et préfère regarder une vidéo car c'est plus simple. Mais je te rejoins que le format écrit est plus efficace, car on va à son propre rythme et on prend le temps de comprendre. Avoir une petite chaine hearthstone o'gamming sur youtube pourrais être intéressant et permettrait d'aller chercher ceux qui vont jamais sur twitch.
J'ai une autre suggestion et après je vous laisse tranquille :p. Pourquoi ne pas faire références aux derniers articles publiés sur le site o'gaming, durant les streams par le biais d'une banderole ou pendant l’écran de pub, pour que les gens se rendent compte que vous ne faites pas "que" du streaming ?

Barbaro
Barbaro - 18/05/2015 16h04

Re,

Concernant des vidéos au format court, pourquoi pas, mais je reste persuadé (vu comment internet c'est grand quand même) que ca existe déjà, mais pourquoi pas :p
Concernant la relation webtv HS et redac HS, on réfléchit à pas mal de choses, faire référence aux articles durant les streams semblerait être une solution simple et efficace effectivement, on pourrait même aller plus loin, en présentant des decks détaillés dans des articles, durant des streams via ce coup-ci du gameplay :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.