d

03 août 2014 - Stabillo StarCraft 2

Equipe de la Corée - Si on pouvait en choisir 20... (5-1)

Equipe de la Corée - Si on pouvait en choisir 20... (5-1)

Grâce à votre aide, O'Gaming TV va pouvoir organiser un match entre le vainqueur des NationWars et la nation reine de Starcraft II. Vient alors la torture pour chacun de ne sélectionner que trois joueurs parmi la pléiade de joueurs du pays du matin calme. La rédac' en profite pour choisir les vingt joueurs qui l'ont le plus marqué depuis les débuts de Starcraft II.

L'équipe de Corée est connue

En septembre, la Corée sera défiée par la talentueuse équipe de Norvège pour un showmatch d'une intensité rare. Vous avez choisi trois machines pour la Corée puisque ce seront Jaedong, MC et Life qui se présenteront face à la Norvège.

Il est désormais temps de terminer ce top 20 des Coréens qui ont le plus marqué l'Histoire de Starcraft II.

5. PartinG

PartinG a tout éclaté en 2012. Alors que Wings of Liberty ne cesse de couronner les Zergs, PartinG s'immisce cette année-là parmi les meilleurs en remportant les WCS 2012 puis les WCG grâce notamment à un fameux build-order : le 7 gates robot. Terreur de tous les Zergs depuis deux ans, ce build-order à base d'immortels et de sentinelles fait fureur et permet au Protoss de trade l'énergie des sentinelles contre des unités. PartinG l'exécute parfaitement, roule sur tous les Zergs et gagne, gagne encore, gagne beaucoup. L'animal est aussi une petite référence en PvP puisqu'il est depuis deux ans aux alentours des 70% de victoires dans ce match-up. Pas dégueulasse.

Plus qu'un joueur hors pair qui a beaucoup apporté aux Protoss grâce à ses build-orders, PartinG est un joueur avec un très fort caractère. Début 2013, il annonce son départ de Startale pour rejoindre SKT T1, une équipe de la KeSPA. Il devient alors le premier grand joueur à rejoindre une équipe KeSPA, symbole d'une ambition sans limites. Avant un match, il s'offre régulièrement des envolées lyriques dignes de Mohamed Ali pour annoncer sa prochaine victoire. Suite à son départ de Startale, il dégoupille une grenade sur son ancien coéquipier Life avant son match de GSL les opposant. PartinG gagnera. Parce qu'il n'a aucune limite, il ira jusqu'à jouer avec la règle du légendaire Flash - maniaque, ce dernier utilise une règle pour mesurer la distance entre son clavier, sa souris, l'écran, etc. - pour le déstabiliser et plaisanter après l'avoir dominé en Proleague (à voir à la fin de la vidéo ci-dessous).

.

PartinG fait ce qu'il a toujours fait : provoquer, sourire, jouer, insulter, gagner, all-in jusqu'à épuisement. Il vit la compétition avec cohérence : du début à la fin, il est là pour battre son adversaire sans compromis. Une bête de scène comme le public en raffole. PartinG a révolutionné StarCraft II à sa manière : brutale.

4. Life

En 2012, un Zerg de 15 ans s'offre le scalp de MarineKing (3-1) et TaeJa (3-0) pour rejoindre la finale de la GSL face au quadruple vainqueur de l'épreuve Mvp. Cette finale - l'une des plus belles - fera office de passation de pouvoir pour un Mvp en fin de course et ce jeune génie destiné à dominer la scène mondiale. S'ensuit alors une domination sans partage où le joueur Startale remporte tout pendant six mois : MLG Fall Championship 2012, GSL Blizzard Cup 2012, Iron Squid II - avec une finale incroyable face à DongRaeGu remportée 4-3 - et la MLG Winter Championship 2013 où il bat Flash grâce à son impressionnante capacité à split ses zerglings pour éviter les mines.

Life retombe alors dans le creux de la vague avec six mois de vache maigre. Mais après cette période difficile, le joueur Zerg refait des étincelles aux IEM New York qu'il remportera. Life est de retour : régulier en GSL, il termine sur le podium de la Dreamhack Winter 2013, de l'Asus ROG Northcon et de la GSL saison 1 2014 puis gagne la Dreamhack Bucarest 2014. 

Ce qui différencie Life des autres joueurs est son style de jeu. Prodige, grand joueur, vainqueur de beaucoup de trophées, c'est indéniable. Life est surtout un Zerg qui ne perd pas ses mutalisks, qui manie ses zerglings comme personne, qui effectue des run-by dans tous les sens et qui met du rythme dans n'importe quelle partie. Une vraie révolution pour tous les Zergs du monde. Vous oubliez votre zélote pour wall ? Life rentre dans la brèche. Un dépôt de ravitaillement non relevé ? Trente zerglings sont dans votre base. Ces zerglings semblent être l'extension de ses doigts. The LingKing nous a tous fait rêver et nul doute qu'à 17 ans, il remportera beaucoup d'autres tournois...

3. Nestea

Aujourd'hui âgé de 31 ans, Nestea est le père de tous les Zergs sur StarCraft II, le premier à distribuer les cloquettes aux Terrans et aux Protoss et à faire triompher le Swarm. Retour sur la carrière d'un joueur majestueux qui est à l'origine de la légendaire équipe Incredible Miracle.

Coach chez KT Rolster sur Brood War, Nestea est réputé pour son jeu orienté vers la macro, sa capacité à être imperméable à tous les all-ins et pour son mind game. Il remporte sa première GSL en 2010 au terme d'une exceptionnelle finale face au jeune et prometteur MarineKing. Le Terran l'agresse à chaque fois en early game grâce à sa micro des marines. D'abord dans la tourmente, Nestea trouve la solution pour finalement s'imposer 4-3. Au passage, MarineKing était le premier joueur à prendre une map à Nestea : ce dernier avait battu TheBest 2-0, MC 2-0, TheWinD 2-0, Zenio 3-0 et BoxeR 3-0 pour atteindre la finale. Habile.

En battant Squirtle lors de l'ace match de la finale, il offre la première édition de la GSTL à l'équipe IM qu'il a lui-même fondée avec Mvp, LosirA, TT et ChRh. Il remportera au total trois éditions de ce tournoi avec son équipe.

Nestea profite de 2011 pour rentrer dans la légende. En GSL, il échoue en demi-finale face à Mvp en janvier, mais il ajoute à son palmarès les éditions de mai et de juillet. Il termine ensuite second de la MLG Global Invitational et de la BlizzCon 2011 où son coéquipier Mvp lui barre une fois de plus la route.

2012, Nestea arrive à accrocher le podium des IPL 4 et d'Iron Squid I. La GSL devient trop dure pour lui même s'il montre à maintes reprises qu'il a l'un des meilleurs ZvZ du monde. Il commence alors à se reposer sur son mind game et sur une préparation des matchs hyper professionnelle.

À partir de 2013, Papy Nestea se fait vieux et n'arrive plus à être aussi rapide qu'auparavant. Désormais obligé de choisir ses tournois, il annonce donner sa préférence au tournoi parisien Iron Squid et à la GSL. Il arrivera en vieux loup de mer à rejoindre les demi-finales à Paris notamment grâce à un match incroyable bien mené face à PartinG. Effrayé par le fameux 7 gates robot, Nestea a multiplié les early pools pour empêcher le jeune Protoss d'exécuter correctement son build-order. A l'arrivée, Nestea fit encore étalage de son talent. Un génie à 3 GSL.

2. MC

"You know, Stephano is a legend but I am a multi legend". Du MC dans le texte avant de défier le joueur français. Dans un anglais pas toujours très orthodoxe et après avoir tout gagné, MC aime chauffer les salles, et le fait plus souvent qu'à son tour. Showman, grand danseur et joueur ayant gagné le plus d'argent sur Starcraft II, MC a marqué le jeu Blizzard de son empreinte sans jamais écraser tous les autres pendant une période mais en étant parmi les meilleurs depuis quatre ans. Aujourd'hui classé numéro 1 au classement WCS, MC est le Président, celui à qui les Protoss doivent tout ou presque.

Avec 26 podiums, 6 victoires finales en tournoi international dont 2 GSL, MC a engrangé plus de 420 000$ en quatre ans. Machine à gagner sans égale, MC a parcouru le monde entier pour s'imposer. Certainement la plus grande star du jeu, le plus connu et le plus apprécié, il a constamment révolutionné le gameplay de sa race. Pas toujours le plus fort, il est pourtant le plus souvent le vainqueur. Un énorme hommage au pragmatisme et au all-in. Une montagne d'intelligence et de bon sens.

Au départ, ce bon vieux MC est le mec que tous les Terrans et tous les Zergs doivent détester. Dès qu'il invente un nouveau timing deux bases, tous les Protoss le font à la chaîne pendant des heures, et nous, on se coltine les all-ins toute la journée sans pouvoir trouver la solution. Mais force est de constater que MC est au-dessus de tout ça et force l'admiration. Le « Protoss imba », c'est lui qui l'a inventé et le transmet au monde entier. Dès qu'une unité est forte, il arrive à l'associer à une autre pour en faire un all-in dont la synergie semble parfaite. J'ai par exemple en tête un Disloqueurs-zélotes complètement immonde sur Antigua Shipyard face à Symbol lors d'Iron Squid I dont l'exécution fut merveilleuse. On retiendra également sa gestion des blink stalkers mais aussi ses nombreuses innovations basées sur l'oracle sur Heart of the Swarm. 

Percutant, incisif, il arrive à surprendre les meilleurs du monde depuis maintenant quatre années sur le terrain comme en dehors. En effet, le Boss Toss aime fêter ses victoires par une petite danse et n'hésite pas à trashtalk son adversaire pour pimenter la rencontre. La seule mauvaise nouvelle à propos de MC, c'est qu'il n'y en aura qu'un comme lui. Là où Nestea, Stephano et Mvp se sont fait sortir cette semaine des WCS, MC trône encore à la première place. Il est le plus régulier des champions. Souvent imité, jamais égalé.

1. Mvp

Pour terminer ce top 20, voici celui à qui on doit tout le reste. Du positionnement au split en passant par les compositions marines-tanks ou méca, le joueur qui a fait toute sa carrière chez IM a éclaboussé le jeu de son intelligence et a fait beaucoup d'étincelles pour finalement se faire éjecter des WCS cette semaine par MorroW. Mvp a en effet inventé la plupart des moves qui nous font aujourd'hui vibrer. Voici le joueur qui a fait briller des milliers d'yeux et qui a certainement donné le plus de frissons chez les amoureux de Starcraft II.  18 podiums, 9 titres au total. Mvp, c'est surtout une domination sans partage sur la GSL : 4 titres, 6 finales et finaliste d'un Code A,.

Dès janvier 2011, Mvp envoie la sauce : une première GSL remportée en ne perdant qu'une map face à son compère Nestea et en infligeant un cinglant 4-0 à MarineKing. Trois mois plus tard, Mvp récidive en écrasant tous ses adversaires. Trop fort, beaucoup trop fort, il enchaîne en 2011 avec une MLG puis une autre GSL. Il pose même des soucis d'organisation à Blizzard pour la Blizzard Cup 2011 puisqu'il cumule les titres de meilleur joueur GSL et de vainqueur de la BlizzCon et des WCG 2011.

En plus d'avoir accumulé des victoires à la pelle, Mvp a offert au monde très certainement les deux plus belles finales de GSL. La finale en 2012 l'opposant à Squirtle est incroyable et le couronnera pour la quatrième fois champion de GSL. Celle face à Life cinq mois plus tard mettra fin à sa domination. Charismatique, attachant et précieux, Mvp touchera les gens par chaque sourire ou chaque geste. Le mythe de sa bouche qu'il ouvre lorsqu'il serre le jeu est paradigmatique : quoi qu'il fasse, Mvp est une vedette qui n'a pour seule limite que son poignet qui l'empêche de s'entraîner correctement.

On avait bien crû à un retour lorsqu'il s'offre la saison 1 des WCS Europe 2013 en battant Stephano sans s'être trop entraîné. Il s'agissait alors de son ultime baroud d'honneur. Après s'être fait éliminer des WCS cette semaine et désormais orphelin de son équipe IM, Mvp ne reviendra certainement plus jamais à son meilleur niveau. Il nous manquera.

Ceux qu'on aurait aimé intégrer dans le top 20 : Dear, San, Jjakji, Symbol, Squirtle, StarDust, HyuN, Bomber, Classic, Roro, Bbyong, Trap, etc.

Si on pouvait en choisir 20 (20-16)

Si on pouvait en choisir (15-11)

Si on pouvait en choisir (10-6)

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

14 commentaires

Zblex
Zblex - 03/08/2014 17h13

Je suis pas d'accord avec MVP en numéro SC2 est sortie depuis 4 ans maintenant, MVP a dominé les 2 premières années mais maintenant c'est pas même qu'il domine plus, il est juste invisible.

MC par contre est présent depuis le début du jeu jusqu’à aujourd'hui, et il continue à faire des résultats, donc voila si il faut en choisir un je trouve ça plus impressionnant un mec qui arrive a être au top sur 4 ans qu'un mec qui arrive à être au top 2 ans

MC > MVP

:)

Stabillo
Stabillo - 03/08/2014 17h17

J'ai choisi Mvp mais ton raisonnement est bon également ! Tout comme on peut préférer Taeja à PartinG pour la place du numéro 5 ! Non ?

lmp321
lmp321 - 03/08/2014 18h36

Woaw ce classement ! Personnellement si le classement inverse aurait été plus sensé que celui la ^^ (principalement pour le top 4 et le top 20-18)

J'ai comme une impression que le classement est basé sur la notoriété des joueurs, hors Corée, et non sur le talent de chacun.

Zblex
Zblex - 03/08/2014 19h01

J'ai choisi Mvp mais ton raisonnement est bon également ! Tout comme on peut préférer Taeja à PartinG pour la place du numéro 5 ! Non ?

En effet, même si je préfère Parting, Taeja a plus marqué SC2 que Parting je pense, il a un palmarès vraiment impressionnant, même si le fait de fuir la Corée comme ça c'est un peu choisir la facilité, si on juge juste celui qui a marqué le jeu, Taeja gagne pour moi 

Mais bon après, un classement comme ça est toujours discutable toute façon xD

Stabillo
Stabillo - 03/08/2014 20h26

Ca m'intéresse de discuter ! Alors je pense que Taeja a plus gagné que PartinG, certes ! Mais a-t-il vraiment marqué SC2 ? Quel bon souvenir as tu de Taeja hormis son jeu ? Qu'a-t-il apporté au jeu ? Est-ce qu'il est plus charismatique ? Par son départ à la Kespa, par son troll/show constant, par ses inventions comme le 7 gates robot, PartinG n'a-t-il finalement pas plus participé à l'aventure SC2 ?

@Imp : Tu peux développer s'il te plaît ? :)

Darktogi
Darktogi - 03/08/2014 20h46

PartinG a démocratisé le 7G robo mais c'est pas lui qui l'as inventé ...

Et effectivement MVP est un fantôme depuis plus d'un an, il ne mérite clairement pas la première place, des joueurs sont toujours bien présents et ce depuis le début

barbatouffe
barbatouffe - 03/08/2014 20h56

MVP pas la première place ? ... Darktogi tu frole l'hérétisme et le bucher là quand meme ,ce joueur est pour pas mal de monde la plus grande légende de starcraft 2 quand meme

lmp321
lmp321 - 03/08/2014 21h18

En vous lisant peut être que je me suis fourvoyer en élisant le meilleure joueur actuel et non le joueur le plus marquant de SC2.

Si c'est le meilleur joueur actuel c'est sans conteste des joueurs comme Flash, PartinG, Soulkey, etc qui sont devant bon nombre que ceux qui jouent les compétitions internationales.

Mais le problème c'est qu'on verra jamais un "vraie" match entre un gros de kespa contre un gros kor inter parce que quand le joueur kespa joue a l'inter il se prend souvent des jet lag méchant et n'est pas optimale dans ses conditions de jeu et le kor inter ne joue pas les compète kor. Après oui on peut dire que ça fait parti du jeu le jet lag et tout mais bon perso si Rain perd contre MVP a la MLG par exemple je vais pas me dire MVP est plus fort que Rain.

Autre exemple, Life qui joue pour IM en ProLeague a des résultats moyens alors qu'il est 4eme dans le classement.

Après si c'est un vote du joueur le plus marquant de SC2 c'est plus subjectif. Personnellement MC ne m'a pas marqué alors qu'un joueur comme Rain me fascine.

Par contre je suis principalement un viewers de la ProLeague, les WCS ne m'intéresse pas du tout (je sais jamais quand y a les matchs et je fais pas non plus d'effort pour les connaitre j'avoue), et je vais devenir un viewers de la GSL grâce à OGaming :D

Du coup oui je suis influencé par ce que je regarde et du coup un joueur kespa me marquera beaucoup plus qu'un joueur kor inter même si je reconnais qu'ils sont très forts.

Darktogi
Darktogi - 03/08/2014 21h20

MVP pas la première place ? ... Darktogi tu frole l'hérétisme et le bucher là quand meme ,ce joueur est pour pas mal de monde la plus grande légende de starcraft 2 quand meme

J'adore MVP, mais pour moi un mec qui a dominé le jeu pendant deux ans, puis pour disparaître presque complètement et revenir à un niveau de Mid EU qui ne fait plus peur à personne, certains sont toujours présents au top, sans avoir eu le succès d'MVP à son époque certes.

MVP est le joueur qui a eu la domination la plus écrasante sur une période donnée, mais sur les 4 ans d'existence du jeu je trouve qu'il y a plus marquant que lui

Après c'est mon point de vue, je peux comprendre :p

Un top est très dur à faire, il y aura toujours beaucoup de gens qui ne penseront pas la même chose, c'est normal

Zblex
Zblex - 03/08/2014 22h14

@stabillo Ouai je vois ce que tu veux dire, Parting à un style de jeu à lui, une particularité quoi, c'est vrai que Taeja est juste super fort, mais a rien de particulier, il y a pas de truc où on ce dit "ha ça c'est clairement du Taeja"

Mais après voila Taeja a été tellement loin, dans tellement de tournois, que c'est impossible de l'oublier xD

Mouai au final je sais plus trop, c'est difficile d'en mettre un devant l'autre  :wacko:

@imp321 Tu sais MVP et MC avant de devenir des coréen inter on va dire, ils ont gagnés des GSL et donc largement dominé la Corée. Donc un MC a pas du tout un niveau ridicule par rapport au autre coréen loin de la.

Et d'ailleurs tu as cités Flash comme un meilleur joueur du monde :huh:  ce mec a juste jamais rien gagné, c'est une légende de SC1 mais sur SC2 pour l'instant il a gagné 0 tournois

lmp321
lmp321 - 03/08/2014 22h28

C'est ce que je me demande, est ce qu'on désigne le meilleure joueur actuel ou le meilleure joueur de tout les temps.

Et après pour moi un joueur qui gagne un tournois ne veut pas forcement dire que c'est le meilleure pour autant. Par exemple suffit de prendre Sniper qui a gagné une GSL, est il pour autant meilleure que Flash sur SC2? J'en doute.

Et puis un tournois c'est des circonstances, par exemple Luffy a gagné l'EVO. J'en suis ravi et sa victoire que j'ai vu en live m'a fait bondir mais pour autant est il le meilleure joueur au monde parce qu'il a gagné le plus gros tournois au monde ? Pas pour moi.

C'est toujours une question de point de vue au final.

Mais comme je le disais si c'est un classement par joueur marquant SC2 je ne me prononcerais que sur des joueurs de la ProLeague ou quelques compète qu'on diffusé OGaming, en dehors de ça je ne regarde pas les stream/résultat.

Stabillo
Stabillo - 03/08/2014 23h33

Un top est très dur à faire, il y aura toujours beaucoup de gens qui ne penseront pas la même chose, c'est normal

Je suis d'accord avec toi ! J'adore ce genre de discussions et j'ai vraiment pris beaucoup de temps et beaucoup d'avis pour essayer d'en composer un ! J'ai également pris des critères assez subjectifs pour me donner de la liberté. Je pense qu'il faut voir ce classement comme un hommage à tous ces joueurs plus qu'une vérité que je veux asséner. Faire ce classement m'a appris beaucoup de choses, m'a fait beaucoup réfléchir et ça a été un vrai plaisir de rematter les matchs les plus mythiques de tous ses joueurs pour essayer d'en détacher l'un de l'autre. Imagine même la souffrance du fan de SC2 que je suis : je n'ai pas réussi à caler Bomber, Symbol ou Dear ! Est-ce que Flash ou Jaedong le méritaient plus que Bomber ? Pas sûr !

@Imp : j'ai choisi de faire un classement entre les époques pour ouvrir les débats et je considère que les compétitions servent justement à ça : désigner le meilleur joueur le jour J. Nul besoin de débat pour cela, même si on peut accepter qu'il y ait parfois quelques erreurs.

C'est très intéressant quand tu parles de jetlag, etc. C'est très vrai. Je pense cependant que c'est difficile pour tout le monde, que cela fait partie du boulot de joueur professionnel de s'adapter à la taille de chaque table, chaque siège, l'éclairage, le son (Snute - que j'ai rencontré lors des Nation Wars - m'a confié que jouer dans l'un des deux studios de la proleague était insupportable à cause du son qu'ils envoyaient dans les oreilles des joueurs), etc.

Mais ce n'est pas rendre hommage aux joueurs de leur resservir ces excuses. D'ailleurs, Snute comme Stephano réfutent ce genre d'excuses après une défaite. Je pense que c'est ça, la marque des grands champions. Arriver à gagner quelques soient les conditions.

Zblex a raison aussi sur un point. Mvp 4 GSL, Nestea 3 GSL, MC 2 GSL. Ce n'est pas rien. Qui fait mieux aujourd'hui ? Depuis Heart of the Swarm, qui domine ? Personne n'a encore gagné 2 GSL ! C'est assez incroyable ! Est-ce parce qu'on a une dizaine de grands champions ? Est-ce parce qu'on a plus aucun grand champion ? Est-ce que le jeu est devenu plus random ?

Zblex
Zblex - 04/08/2014 11h54

 @Imp "Par exemple suffit de prendre Sniper qui a gagné une GSL, est il pour autant meilleure que Flash sur SC2? J'en doute"

Non à l'heure actuel c'est sur qu'il est moins fort, mais il a réussi une perf de malade que Flash est très loin de faire. 
Je dis pas que seul les tournois compte, mais dans le cas de mec genre MC et MVP c'est pas que un seul tournois gagné, on parle de plusieurs GSL et autre gros tournois inter.

 

@Stabillo" Imagine même la souffrance du fan de SC2 que je suis : je n'ai pas réussi à caler Bomber, Symbol ou Dear ! Est-ce que Flash ou Jaedong le méritaient plus que Bomber ? Pas sûr !"

Pour moi Jaedong et Flash ce n'est pas le même cas, Jaedong a totalement ça place dans le classement je trouve, alors que Flash franchement, si on arrête SC2 demain, je suis sur qu'on ce souviendra bien plus de Bomber que de lui.

Tu aurais du écouter ton coeur et enlever Flash le surcoté pour mettre Bomber   :P 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.