d

13 juil. 2014 - Stabillo StarCraft 2

Equipe nationale de la Corée : Si on pouvait en choisir 20... (15-11)

Equipe nationale de la Corée : Si on pouvait en choisir 20... (15-11)

Grâce à votre aide, O'Gaming TV va pouvoir organiser un match entre le vainqueur des NationWars et la nation reine de Starcraft II. Vient alors la torture pour chacun de ne sélectionner que trois joueurs parmi la pléiade de joueurs du pays du matin calme. La rédac' en profite pour choisir les vingt joueurs qui l'ont le plus marqué depuis les débuts de Starcraft II.

15. Jaedong

Jaedong était l'un des meilleurs joueurs sur Brood War, en ayant gagné pas moins de six titres majeurs, dont trois Starleague OnGameNet, et fait partie des joueurs légendaires. Célèbre pour son sérieux, ses mécaniques et sa discipline, le Dong a très rapidement rejoint Evil Geniuses sur Starcraft II pour acquérir une renommée internationale. 

Le passage du Tyran se fait en trois phases. D'abord complètement bidon, Jaedong se réveille en avril 2013 quand il termine sur le podium de la DreamHack Stockholm. À partir de là, Jaedong est irrésistible lors de chaque tournoi et enchaîne sept podiums avant de réussir à gagner une compétition. Il bat alors les meilleurs joueurs du monde, termine deux fois second des WCS Amérique, éclate tout le monde aux WCS World. Mais à chaque fois, l'histoire se répète. Le Dong implose en finale telle une machine en surchauffe. 2-3 contre la surprise StarDust, 1-3 contre HyuN, 0-4 contre Polt, 0-4 contre Bomber puis 1-4 sOs. Jaedong devient le Raymond Poulidor de Starcraft II, l'éternel deuxième. La hype prend forme, tout le monde tremble et transpire chez soi pour espérer que Jaedong remporte enfin un tournoi. L'Asus ROG Northcon en décembre 2013 couronne enfin le roi Jaedong.

La question est de savoir si cette victoire ne nous a pas enlevé notre joueur chéri. Ce joueur qu'on aimait supporter jusqu'en finale où il se manquait lamentablement, ce joueur qui roulait sur tout avant cette finale. En effet, depuis cette victoire, Jaedong n'a plus la même aura. Éliminé par d'illustres inconnus en WCS Amérique, Jaedong a quand même réussi à accrocher trois podiums à des DreamHack et une IEM en battant essentiellement des foreigners. Jaedong a toujours eu l'art de se relever pour revenir plus fort. Il se dit même qu'une légende ne meurt jamais...

Pour soutenir Jaedong, c'est par ici : 

14. Soulkey

Soulkey est très certainement le joueur Zerg le plus fort depuis la sortie de Heart of the Swarm. Avec une très grande régularité en GSL, Soulkey a surtout marqué les esprits en tenant tête à INnoVation pour remporter un titre GSL. Avec déjà six podiums dans les tournois majeurs, Soulkey a apporté beaucoup de nouveautés aux build-orders Zergs pour jouer de manière safe et macro, et a également montré qu'il savait poser ses balls sur la table lorsqu'il a fallu faire quatre fois le même all-in à INnoVation en finale GSL. Il est avec soO le Zerg le plus complet. A ranger dans la catégorie "Grosse machine de guerre".

Pour soutenir Soulkey, c'est par ici : 

13. Polt

Polt est le Terran le plus régulier depuis le début de Starcraft II. Toujours parmi les meilleurs depuis 2011, Polt a rayonné dans de nombreux tournois. Quinze podiums, la  GSL Super Tournament de 2011, l'ASUS ROG Winter 2012,  la 2013 MLG Spring Championship de 2013 et deux WCS Amérique. 

D'abord très cheesy, Polt fut dans un premier temps un joueur peu apprécié par la communauté qui lui reprochait beaucoup de ne pas être aussi solide que les grandes stars en macro-game. Le tournant de sa carrière a été la GSL Super Tournament de 2011 où il a roulé sur tout le monde. Il développa alors un jeu très tactique, basé sur les doubles fronts, avec beaucoup d'initiatives grâce à de nombreux drops. Polt se caractérise comme un joueur qui refuse le méca en TvT, avec de nombreuses pressions en early game et crée beaucoup de timings sur deux bases pour exterminer les Zergs et les Protoss.

Sir Polt of Terran n'est pas qu'une machine à gagner. Il est aussi le premier coréen à parler anglais, est surnommé Captain America et un homme de passion qui a fait vibrer la planète entière lors des Lone Star Clash avec son duel contre Stephano. Grâce à son style toujours agressif, Polt est aujourd'hui adulé par les Terrans du monde entier et trouve toujours le moyen de créer des build-orders jolis à regarder et très forts. On en a même oublié qu'il est lui aussi sorti de la formation Prime.

Pour soutenir Polt, c'est par ici : 

12. sOs

Ce Protoss s'est fait repéré dès les débuts de Heart of the Swarm en terminant sur le podium de la première GSL de 2013 puis en échouant en finale des WCS World face à INnoVation. sOs s'est surtout distingué lors des deux tournois les plus lucratifs : les WCS Global Finals de 2013 et les IEM Katowice. Deux médailles d'or pour 200 000$ : $O$ sait hausser son niveau de jeu quand il faut rapporter du biff. 

Là où sOs réinvente Starcraft II, c'est dans sa manière de jouer. Il n'est pas le meilleur joueur en terme de mécanique ni le plus impressionnant à voir jouer, mais est plutôt le genre de joueur malin, prêt à tout pour voler une map à son adversaire et très très surprenant. sOs est la différence entre Starcraft II et BroodWar. Il montre que désormais le cerveau est au moins aussi important que les simples mécaniques et que l'approche d'un Best-of-X doit être réfléchie, pensée pour déstabiliser et dérégler le jeu de son adversaire. Empereur du mind game, il entre dans la légende grâce à des paris insensés.

Après avoir martyrisé Jaedong en finale des WCS World avec des canons rush, il surprend herO en finale des IEM Katowice grâce à plusieurs proxy gates de suite. Déroutant, il a également développé plusieurs stratégies très puissantes dans le late game, comme celle à base de Porte-nefs contre Terran. Meilleur Protoss de la Proleague et deuxième au général, ce mec est vraiment à prendre au sérieux.

Pour soutenir sOs, c'est par ici : 

11. MMA

Difficile de classer MMA en étant objectif tellement sa relation avec le public français lors d'Ironsquid I a été incroyable. Élu meilleur joueur du monde lors de l'année 2011, MMA a marqué de son sceau Starcraft II grâce à un jeu très complet, très agressif et très dynamique, et son apogée se termine avec Ironsquid I. Alors chez Slayers, il fait imploser chaque Zerg grâce à un multitask incroyable et basé sur de nombreux drops. Quatorze podiums dont six médailles d'or depuis 2011 et tant de frissons donnés.

Lors du disband des Slayers, MMA n'est pas bien dans sa tête et vit une traversée du désert. Certains parlent de dépression, de fragilité mentale. Le champion n'est plus et ne s'impose plus en tournoi pendant plus d'un an. Tristes, tous les amoureux de Starcraft II en ont chialé.

Son départ chez Acer va lui permettre de reprendre confiance et briller à nouveau. Vainqueur des WCS Europe saison 3 2013, brillant lors de la DreamHack Bucarest 2013, il déclare alors avant son match face à INnoVation qu'il n'a aucune raison de le craindre puisqu'il a gagné beaucoup plus de choses. Solide et vrai, MMA est une légende de ce jeu et peu de monde peuvent se targuer d'avoir autant gagné. Respect à ce joueur qui nous a ému comme rarement.

Pour soutenir MMA, c'est par ici : 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

LaurentDcamps
LaurentDcamps - 16/07/2014 15h27

Il faut avouer que le choix va être cornélien !

ppp
ppp - 16/07/2014 21h25

Maru Soulkey Dear. :p

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.