d

09 août 2013 - Fumble Divers

EverQuest Next : la révolution du MMO ?

EverQuest Next : la révolution du MMO ?

Surveillé avec curiosité, surtout vu l'enthousiasme du patron de SOE John Smedley, EverQuest Next a dépassé les attentes des fans et des joueurs de MMO, voire de tous les joueurs. Certes, c'est beaucoup de promesses pour l'instant, mais les idées et le gameplay avancé viennent enfin bousculer, voir révolutionner, un genre qui patine depuis quelques années.

Même si vous n'avez jamais joué à EverQuest 1 ou 2, vous connaissez (normalement) les noms. L'un est un des MMO fondateurs et sa suite était spécialisée dans les grosses configs de l'espace. Mais cet EQ Next est très différent : personnage multiclasse, IA organique, environnement destructible (avec le moteur voxel), changements permanents dans le monde, etc. EverQuest Next est un reboot de la série qui fait table rase de l'histoire et du gameplay, pour construire quelque chose de tellement ambitieux qu'on espère que ça ne va pas s'écrouler avant d'être terminé.

Creuse toujours, tu m'intéresses

Le monde de Norrath est donc tout nouveau, et il utilise une technologie Voxel améliorée, ce qui veut dire que le décor n'est pas tout carré, mais bien lissé. En revanche, il est bel et bien destructible. On peut casser des morceaux de terrain à loisir et ça créera des trous. SOE a ainsi imaginé sa géographie en profondeur, avec plusieurs couches souterraines dans lesquelles ont pourra creuser allégrement. On y trouvera plus de monstres, des lieux spéciaux, des ressources d'artisanat, et toujours plus de danger au fur et à mesure que l'on s'y enfoncera. Histoire de ne pas faire s'effondrer tout le terrain de jeu sur lui-même, le monde se régénéra de manière procédurale régulièrement. Oui, c'est Minecraft qu'on voit au loin nous faire coucou de la main...

Une IA exigeante

Si on peut détruire, on peut aussi construire. Les joueurs auront tous les outils nécessaires pour imaginer et bâtir des structures allant d'une simple maison à une forteresse. Et ces oeuvres n'auront pas de limite de temps : elles resteront dans le paysage tant qu'elles ne seront pas démolies. Mais si les joueurs colonisent et s'imposent dans des régions sauvages, il faut s'attendre à ce qu'elle le soit, sauvages. Car les monstres sont toujours bien présents sur Norrath, et ils possèdent une IA qui les fait agir selon leurs préférences. L'exemple est donné des orcs, qui vont se rassembler et s'installer aux aussi dans le monde, pas trop près des villes humaines, mais suffisamment pour avoir un peu de civilisation à taper et piller sous la main. Bien entendu, vous pourrez aller les déloger et les repousser. Mais jusqu'où ? Si c'est un territoire qu'ils aiment vraiment, ils reviendront à l'attaque. Alors peut-être faudra-t-il construire une forteresse pour défendre les lieux, ce qui pourrait déclencher des hostilités encore plus grandes. Mais si vous tenez bon, alors votre nouvelle place forte est là pour durer. Ce genre d'événements s'articulent autour d'une sorte de quête publique s'étalant sur quelques mois, à laquelle tous peuvent participer de diverses manières et que SOE appelle des Rallying Call. Mais l'IA organique sera présente dans tous les aspects du monde de Norrath, au quotidien. Et même pour la gestion des familiers !

Des outils de maçon

Et l'on ne sait pas encore tout du housing, de l'artisanat, etc. Pour l'instant, SOE a seulement annoncé Landmark pour la fin de l'année. Il s'agit d'un accès aux outils de création sur des serveurs spéciaux, un peu comme un Minecraft. Là, vous aurez tout le loisir de concevoir et construire les bâtiments de vos rêves. S'ils répondent aux exigences de SOE, ils pourront alors être intégrés à EverQuest Next directement, et avec leur système économique, vous pourrez vendre vos créations pour de l'argent réel. C'est pensé au point qu'une de vos architectures modifiée et revendue par un autre joueur vous rapportera des royalties basées sur le pourcentage de votre travail original présent dans le nouveau produit. De quoi se faire de la thune ? Et pourquoi pas !

EverQuest se modernise

Il faudra pour cela une grande communauté de joueur prête à payer. Et il est donc nécessaire que le coeur du gameplay fédère beaucoup de monde. Or, vu l'évolution, on dirait que SOE ne vise pas sa communauté EQ et EQ2. EQ Next prend une orientation cartoon et arcade, avec des combats action (probablement jouables au pad). Il est certain que cela ne fera pas plaisir à tout le monde, mais c'est une direction prise par la plupart des MMO de nos jours. EQ Next proposera aussi une création de personnages très flexible, sans rôle attribué (pas de tank ou de healer attitrés), mais avec des spécialisations possibles. Les classes existent, et il faudra d'ailleurs les "collectionner", et un personnage pourra customiser ses talents avec des compétences venant d'autres classes que celle qu'il aura choisie au départ. En revanche ne seront pas modifiables : le type d'armure utilisé, les armes utilisées, et les compétences liées aux armes. En gros, le système rappelle un peu Guild Wars 2 avec la possibilité de piquer des sorts aux autres classes.

Même si tout le monde est en phase de Wait&See, on ne peut que féliciter SOE d'avoir les c... d'oser faire bouger le monde du MMO. Il reste beaucoup de choses à découvrir sur EQ Next et l'excitation est difficile à contenir. Quid du multijoueur ? SOE s'intéressera-t-il plus au PvP avec ce nouveau titre ? La Gamescom devrait apporter son lot de détails, et Landmark (qui lui aussi se montre assez obscur) est prévu pour la fin de l'année. Quant à EverQuest Next lui-même, espérons qu'il ne prenne pas encore des années à arriver. On peut néanmoins parier qu'il sera F2P et dispo sur PC et PS4.

 

Vidéos EverQuest Next

Personnages et environnements

Gameplay des combats

Exemple de construction

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Hiroshiman
Hiroshiman - 14/08/2013 00h41

Tellement awesome :o

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.