d

02 mars 2013 - Kere StarCraft 2

Evil Geniuses, une autre dimension

Evil Geniuses, une autre dimension

Sacrée évolution pour l’équipe américaine bling-bling qui, en quelques semaines, a complètement changé d’image. Terminé la fameuse et risible "malédiction" (EG curse), place à la ProLeague, à Jaedong, à un coach KeSPA et à une gaming-house coréenne. C’est un radical changement de garde-robe. C’est l’heure du checkup pour l’équipe la plus riche de la planète.

L’EG Curse, la bonne blague

Evil Geniuses avait tout pour plaire, et ça, depuis des mois : un budget colossal, des sponsors à foison, dont l’investissement faramineux de RaidCall, des joueurs très populaires et suivis, la douce Anna Prosser, une gaming house au soleil avec piscine. Et pourtant, rien ne fonctionnait. Les résultats n’étaient pas au rendez-vous. L’équipe n’a jamais gagné de gros tournois en team. Les voir gagner un match important ensemble relevait du miracle et ses joueurs en individuel accumulaient les déceptions et les baisses de régime.

La communauté a alors évoqué la fameuse "EG Curse", la malédiction tombée sur les Américains. C’est vrai, dès qu’un joueur arrivait chez EG, paf, il commençait à perdre de sa superbe. Un marabout devait forcément avoir planté ses piques dans la poupée vaudou d’iNcontroL pour mettre la poisse sur l’équipe entière.

La raison de ces échecs était ailleurs. Prenons un joueur coréen en exemple. Depuis des mois et des mois, il s’entraine de manière effrénée dans une gaming house minable de Corée. Il mange mal, n’a aucune compagnie féminine autre que sa souris, subit un entrainement loin d’être fun et ça y est : EG le signe. À lui le soleil, la piscine, l’Occident, des horaires de stream, des siestes, une jolie paye, des demoiselles rencontrées en event offline qu’il peut approcher sans se heurter à un coach tyran. Tout a changé pour lui. Va-t-il continuer de s’entrainer avec autant d’acharnement, d’autant qu’il est jeune et forcément tenté ? Certainement pas. C’est pourquoi le niveau de jeu des recrues EG a pris un sérieux coup dans l’aile. Mais ça, c’était avant.

Tout a changé

En décembre, Evil Geniuses a changé de politique. En quelques jours, des événements majeurs ont placé l’équipe sur les sentiers de la gloire et du sérieux. iNcontroL et Anna Prosser se sont mariés. Bon, OK, ça on s'en fout un peu. Le 4 décembre, l’équipe s’associe à Team Liquid pour entrer en ProLeague aux côtés des équipes les plus fortes et les plus rigoureuses de la planète, celles de la KeSPA, venues tout droit de Brood War, le monstre à skill, fabriquant des PGM à APM folie.

Pour accompagner cette arrivée en ProLeague, EG a récupéré un coach de SK Telecom T1, le Coréen TrOt et ses méthodes efficaces. Avec également Hwanni dans les parages, c’est un ticket vers le succès. EG a également ouvert sa Gaming House en Corée et a donc montré sa volonté de s’y installer pour briller, en offrant un vrai cadre de travail à ses joueurs, loin de la piscine américaine et Anna Prosser en bikini quand tu prends ton petit dej' à 14h. En Corée, c’est debout 6 heures, une biscotte et 8 heures de training avant d’aller affronter Flash sur le plateau de la ProLeague.

Jaedong sous ses nouvelles couleurs

Plus impressionnant encore, le lendemain, le 5, EG décide de s’offrir un premier renfort pour entrer en ProLeague avec de bonnes armes. C’était nécessaire. Ce n’est pas Puma qui va tirer l’équipe vers le haut. EG a alors tapé fort, très fort, en signant Le Roi Zerg Jaedong, une légende absolue en Corée, un génie sur Brood War. Lui et sa belle gueule (oui, bon...) sont parfaits pour attirer tous les projecteurs sur l’équipe US, et ça a marché.

Une dernière recrue est venue s’ajouter à la bande, RevivaL, arrivant de chez TSL et on évoque possiblement Polt ou PartinG par la suite.

En quelques jours, EG s’est offert un effectif en or, un cadre de travail, un staff ultra solide et une visibilité jamais égalée sur SC2. C’est ça, le changement de dimension. Restait alors à confirmer sur le terrain.

Des résultats très honorables

Le parcours de l’association EG / TL en ProLeague a très mal commencé le 08 décembre contre les KT Rolster de Flash. Paf, 4-0 dans les dents. À la décharge des Américains, il n’y a rien de plus fort au monde actuellement que KT Rolster, mais ça, nous n’en étions encore pas certain. On a donc craint un massacre en règle pour EGTL, mais finalement non. L’équipe a terminé le Round 1 de la ProLeague avec un honorable 3 victoires pour 4 défaites, loin devant la référence SamsungKHAN qui a coulé.

JYP, meilleur EG en ProLeague

Il y a néanmoins un petit bémol pour EG : ce sont surtout les joueurs de Team Liquid qui ont apporté les points. TaeJa est par exemple à 6 victoires pour 2 défaites ! HerO est à 3-3, Zenio 2-2. Côté EG, c’est JYP qui assure (5-3), un peu seul, même si RevivaL arrive avec Stephano. ThorZaIN, HuK et surtout Puma sont dans le rouge et apparaissent comme des choix de circonstance plutôt qu’autres choses. Si des recrues majeures arrivent chez EG ou TL (comme Snute chez cette dernière), ils pourront dire au revoir à la mythique compétition.

Passons maintenant au cas par cas, avec cet effectif si inégal.

JYP et RevivaL, les valeurs sûres

Dernière recrue, RevivaL a dû attendre le début du Round 2 de la ProLeague pour se montrer. Et le bougre n’est pas passé inaperçu. Il a tenu tête dans le premier match à un Flash magique avant de s’incliner puis à donné la victoire à son équipe lors du second match, s’imposant face aux deux meilleurs joueurs de SK Telecom T1, soO et Rain. En IPTL, l’ancien joueur TSL a été décisif également, marquant les trois derniers points de son équipe contre la double championne GSTL FXOpen (il a battu tout de même Tear, Leenock et GuMiho). Il s’est donc déjà imposé comme une pièce maitresse dans l’équipe et un outsider sérieux pour les grosses échéances individuelles également.

JYP est un autre élément clé, incontestablement. En ProLeague, le Protoss en est à 5 victoires pour 3 défaites, faisant de lui le meilleur EG dans la compétition, et de loin. Très souvent décisif, il a notamment battu EffOrt ou Stork mais a montré également quelques failles, s’inclinant dans l’ace match face à sOs de Woongjin Stars ou se faisant ouvrir en 48 par Flash en autant de temps qu’il est nécessaire pour faire cuire des pâtes. Mais globalement, JYP est en forme et est très bon. EG est JYPdépendant.

Gros soucis, aucun de ces deux joueurs n’est présent en GSL… Ils vont devoir sortir la tête haute du Code B pour retrouver leur ancienne place perdue.

Jaedong, la super star

Cette arrivée, tout le monde n’a parlé que de ça. C’est LE transfert le plus dingue de l’histoire de Starcraft II. Avec plus de 100 000 dollars de salaire par an (une misère comparée à celui de Flash, à ce qu’on dit !), Jaedong va néanmoins être follement rentable pour EG. Depuis son arrivée, on ne parle que d’eux. Le moindre stream de Jaedong arrive en page 1 de Reddit. Ses VODs sur le site de GOM.TV sont dix fois plus regardées que celles de MC, Mvp ou DRG. Seul Flash fait mieux (atomise) que Jaedong. Nous avons là les deux plus grandes stars de notre jeu.

Sur le terrain, Jaedong n’a pas vraiment déçu, mais n’emballe pas encore tout à fait. Il gagne de beaux matchs, dont le plus important, sa première confrontation contre son rival Flash. Mais le Zerg en perd aussi beaucoup qu’il aurait du gagner. Il est encore très fragile et loin de son meilleur niveau. Résultat, il ne s’est pas qualifié en Code S mais pourra réessayer néanmoins vendredi dans le groupe des troisièmes. En ProLeague, il est à 4 victoires pour 3 défaites. Un excellent joueur moyen en somme !

Stephano, le messie

Invité en Code S, attendu en ProLeague, arrivé en Corée, Stephano a tous les regards tournés vers lui.

Notre Français a un petit peu déçu au cours du mois de novembre, mais a tout effacé en une soirée. C’était lors de la rencontre entre Coréens et Foreigners en GSL World Championship. À cette occasion, Stephano a battu à la suite 4 vainqueurs de GSL ! Il a fortement marqué les esprits. Espérons pour lui qu’il saura réitérer cette performance en Corée. EG compte sur lui, après quelques semaines de repos, le faisant passer en arrière-plan. Il revient aux affaires et nous allons en entendre parler !

ThorZaIN, pour l’histoire

Si le Suédois déçoit sur le terrain en ProLeague avec une victoire pour trois défaites, cette map gagnée contre Classic lui a permis de rentrer dans l’histoire du jeu. Il est en effet devenu le premier Foreigner à gagner un match en ProLeague SC2 et le premier en ProLeague Brood War compris depuis 2748 jours et la victoire de Legionnaire en 2005. Il jouit donc d’une jolie côte de sympathie en Corée et s’est fait une place dans l’effectif EGTL en attendant de grosses recrues qui vont l’expédier sur le banc.

iNcontroL et uNcontroLable, la communication ultime

Geoff Robinson (iNcontroL) et sa ravissante épouse, l’ancienne Miss Oregon, Anna Prosser (uNcontroLable), sont des personnalités très importantes dans l’effectif EG. Ils ne jouent pas au top niveau, mais ils sont d’incroyables outils de communication. Anna Prosser apporte le charme à l’équipe en plus d'être réputée compétente et son mari s’essaye avec brio aux commentaires et à la présentation. EG ne peut pas se passer d’eux. À tel point que nous avons eu le droit à un petit film sur leur mariage par SteelSeries…

Puma, dans l’ombre

Si le Coréen a gagné par le passé, il n’est plus du tout à la hauteur depuis l’arrivée massive de ses compatriotes. En ProLeague, il est à 0-3 et n’a pas du tout rassuré. Certes, il a dominé ByuN et Creator en IPTL mais il faut bien reconnaitre que Prime avait l’air de se moquer éperdument de ce match. Pour Puma, l’avenir est inquiétant. C’est un point gratos pour l’adversaire s’il est aligné en ProLeague par exemple.

Suppy, l’espoir

Le jeune Zerg américain va faire parler de lui. Ce fut déjà le cas lors des WCS Monde (Top 8 et deux maps prises à PartinG, le vainqueur). Assez discret, on sait juste qu’il a un fort potentiel et qu’il monte dans l’ombre des stars de l’équipe, tout bénef pour lui. Son heure viendra et il deviendra alors le meilleur des Américains. C’est écrit.

HuK et IdrA, les anciennes gloires aujourd'hui en retrait

HuK, sur le retour

Le Canadien revient en forme mais pas suffisamment pour tenir le coup en ProLeague. Il a néanmoins été invité en GSL pour participer aux Up&Down, tout comme Grubby. On espère pour lui que cela se passera mieux que pour le Hollandais (expédié 0-5 vers le Code A).

IdrA, DeMusLiM, bien ou bien ?

Pour ces deux figures d’EG, circulez, il n’y a rien à voir. On les a laissés en forme, notamment IdrA aux WCS Monde, mais depuis plus rien. Ils ne jouent pas dans les compétitions par équipe, ce qui n’est pas bon signe concernant leur niveau. Ils restent néanmoins précieux pour leur fanbase et leur stream. On a appris, grâce à iNcontroL, qu'IdrA avait tourné la page Wings of Liberty et s'entrainait sur Heart of the Swarm. Il ne jouera donc pas en ProLeague, où il est pourtant inscrit, puisqu'il ne veut pas venir en Corée avant la sortie de l'extension.

Machine et LZGamer, les plantes vertes

Dis donc, ça fait vraiment un bail qu’ils ne servent à rien d’un point de vue sportif chez EG ces deux-là. La dernière grosse info concernant LZGamer c’est que sa compagne a dit oui, ils vont se marier ! Génial ! Machine reste apprécié, mais, pourquoi ? Leur tête est tout de même menacée, car il faut bien le reconnaitre, ils sont à des années-lumière du niveau des dernières recrues EG.

Une arrivée sur League of Legends

EG n’est pas qu’une structure Starcraft II. Possédant une équipe Dota 2, elle semble décidée à s’installer également sur LoL. On raconte en effet qu’EG va s’offrir une des meilleures équipes du monde, les anciens CLG.Eu emmenés par sa star Froggen. Un gros coup et une entrée sur la scène LoL à coups de C4 dans les gencives, avec probablement en prime une place pour la Saison 3 Europe de Riot.

Pour EG, vous le voyez donc, les choses vont de mieux en mieux et ça n'est que le début. La Curse restera un vestige du passé.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

Cornelius
Cornelius - 09/01/2013 14h36
Article vraiment bien ! mais pour l'instant je fais juste un commentaire sur un truc, pour Kere Suppy futur numéro 1 américain ? Mouai je trouve que le petit nouveau de Millenium Goswer ce débrouille pas mal, il se qualifié à l'Ironsquid, et au tournoi HyperX il fait des merveilles, il bat Polt 3, Puma et Suppy à qui il met 3- 1!
GL999
GL999 - 09/01/2013 17h59
Ouais mais Suppy est à Berkeley ! Nan mais je suis d'accord Kere s'est enflammé... J'aime bien suppy mais il étudie en parallèle et c'est génial ce qu'il arrive à faire en parallèle, tout comme Polt le faisait, mais Goswser est surement le meilleur américain en ce moment...
Zblex
Zblex - 09/01/2013 20h27
Un bon article ! J'ai bien kiffé la phrase
"[color=#5F5554][font=georgia, serif][size=4] [/size][/font][/color][color=#5F5554][font=georgia, serif][size=4]se faisant ouvrir en 48 par Flash en autant de temps qu’il est nécessaire pour faire cuire des pâtes" :lol:[/size][/font][/color]

Mais bon je comprends pas trop pourquoi tu dis qu'il font de pas trop mauvais résultat en Proleague, franchement vu l'effectif Eg-Liquid, on pourrai espérer largement mieux avec des Taeja, Hero, JYP, Revival etc
heridan
heridan - 10/01/2013 13h49
Super article, comme d'hab. Néanmoins, je trouve que tu parles un peu trop d'Anna Prosser. C'est vrai qu'elle est très belle mais calme tes ardeurs enfin ! :D
Naamean
Naamean - 14/01/2013 12h02
Beaucoup de théorie car en pratique ça reste une équipe moyenne. En revanche, question moyens c'est sur que la team est très forte

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.