d

08 nov. 2014 - Ura Divers

FIFA 15 : est-il indispensable ?

FIFA 15 : est-il indispensable ?

Enfer et damnation… Ils sont de retour ! Non, je ne parle pas (encore) de la Team Rocket, mais bien des développeurs de chez Electronic Arts pour un énième épisode de leur fameuse licence footballistique. « Mais qui serait assez idiot pour l'acheter une fois de plus  ? » : voilà une question que vous vous posez peut-être. Et bien sachez que les chiffres ne mentent pas : FIFA a encore un énorme succès. Mais on peut tout de même se demander si les joueurs ne se contentent pas finalement de payer de simple mises à jour à plein tarif. Pour quelles raisons ce FIFA est-il ou n’est-il pas indispensable ? Nous tentons de trouver une réponse à cette question ô combien existentielle !

Eh bien, je vais casser tout suspense d’entrée : comme nous pouvions nous y attendre, ce FIFA 15 n’est pas loin de n’être qu’une simple mise à jour de son prédécesseur (au détail près que la version PC est également « next-gen ») Pourtant, cette année encore, EA ne s’est pas privé de vendre son bébé comme toujours plus réaliste, toujours plus beau, toujours plus complet… Mais, après quelques matchs, on se rend bien compte que, mis à part quelques modifications de gameplay, les nouveautés proposées sont plutôt anecdotiques. Et, quand bien même cela est compréhensible pour un jeu de foot, ce n’en est pas moins pardonnable compte tenu des quelques problèmes qui ternissaient déjà l’expérience en 2013.

Alors, bien sûr, tout ce qui a été fait de bon durant la génération de consoles précédente n’a pas été bafoué, mais ses imperfections se font de plus en plus ressentir. La première d’entre elles réside dans le gameplay… Malgré une physique de balle et des frappes aussi réalistes qu’agréables (et surtout mises au service des bases très solides de FIFA 13 et 14), le jeu, plus que jamais, souffre d’un mauvais équilibrage. En effet, pour être efficace et marquer sans trop de soucis, faire de longues passes lobées à des joueurs rapides et techniques est bien trop simple dans le sens où les défenseurs ne sont pas toujours très réactifs, mettent un certain temps à démarrer et sont souvent bien moins rapides que les ailiers.

Un problème récurrent vous allez me dire ? Et c’est bien ça qui me gêne ! Bons fans de football que nous sommes, nous voudrions parfois favoriser d’autres tactiques… Il est bien entendu toujours possible de contrôler un match ou de faire tourner le ballon en cherchant la moindre petite faille, mais cela sera bien loin de vous garantir la victoire. D’autant plus que, pour ne rien arranger, l’intelligence artificielle est, bien que plutôt bonne aux premiers abords, capable de faire des bourdes monumentales. Un exemple ? En vous exerçant, il est capable sans grand soucis de marquer de très loin car les gardiens auront tendance à bien trop s’avancer. Et, croyez-moi, comme en témoignerait volontiers ma manette, se prendre un goal sur ce genre de détails n’est jamais très amusant…

Et des goals, vous allez vous en prendre car ce FIFA 15 est terriblement nerveux. Comme je le disais un peu plus haut, les joueurs rapides et techniques sont favorisés et cela se fait énormément ressentir dans le rythme des matchs. Les contre-attaques sont destructrices, les dribbles sont bien animés et plutôt faciles à réaliser, les frappes sont lourdes, les tacles variés… Bref, sur le papier, il y a de quoi s’éclater ! Mais, malheureusement, le rapport de forces entre les différentes équipes et les joueurs est parfois totalement hasardeux. Ainsi, on se demande, pour ne citer qu’eux, pourquoi Aubameyang et Lacazette sont à peine moins efficaces que Messi et Ronaldo et surtout pourquoi les défenseurs semblent avoir bien moins d’atouts que les autres. Après, on modérera en se disant que c’est surtout une question de feeling, mais une fois que vous vous mettrez à jouer en ligne, il y a fort à parier que vous allez avoir du mal à garder votre calme face à certaines situations plutôt improbables.

Ceci étant dit, ce serait de la pure mauvaise foi que de dire que tout est noir dans ce titre. Pas mal de petites améliorations destinées à faciliter notre immersion dans le match se font bien vite ressentir. Grâce à une très jolie modélisation des joueurs (les plus connus) et à des terrains dégradables du plus bel effet ainsi qu’à une ambiance sonore exemplaire dans les stades, l’expérience un plutôt jouissive. Mais, parce qu’il semble toujours falloir des mais, tout cela est gâché par des commentaires francophones tout justes horripilants. Alors qu’EA a beaucoup insisté sur la place qu’aurait l’émotion dans cette édition 2015, Frank Sauzée et Hervé Mathoux peinent encore à ne serait-ce qu’être crédibles. Opter pour les commentateurs anglais est donc la seule solution... Et c’est bien dommage !

Dommage également qu’à l’instar de FIFA 14, beaucoup de modes de jeu soient toujours aux oubliettes. Bien évidemment, les modes saisons, carrières ou encore Ultimate Team sont toujours aussi efficaces (bien qu’inchangés), mais, alors que ce n’était pas le cas il y a deux ans, il est toujours impossible de lancer des matchs en ligne totalement personnalisables et sans enjeux. Pareil, on aurait aimé retrouver d’avantage de nouveautés sur les modes solos qui n’évoluent presque plus et, pourquoi pas, les adapter à un format online. Par exemple, la possibilité de lancer une carrière avec un ami ou de créer une compétition avec d’autres serait la bienvenue. Sinon, on pourra noter la modification des menus tactiques qui sont désormais plus jolis bien que pas forcément plus pratiques…

Conclusion

Vous l’aurez compris, je ne suis vraiment pas convaincu par ce FIFA 15. Alors qu’on pouvait s’attendre à ce qu’ils corrigent le tir par rapport à un FIFA 14 bourré de petits défauts, il n’est rien. Comme d’habitude, son équilibre est un réel problème et je suis prêt à parier, aussi fan que vous soyez de football, que vous vous êtes déjà tous surpris à vouloir lancer votre manette contre un mur tant FIFA peut s’avérer énervant. À vouloir toujours plus de réalisme, EA en oublie presque le but premier de son jeu : être amusant ! Pour les années à venir, je n’attends pas des graphismes révolutionnaires, mais bien un jeu profond et équilibré… J’espère d’ailleurs qu’EA comprendra un jour qu’au prix où l’on paye un jeu aussi éphémère, plus de correctifs ne seraient pas un luxe.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.