d

27 mai 2015 - Mandark Divers

Final Fantasy XIV Heavensward : Naoki Yoshida, un homme d'extension

Final Fantasy XIV Heavensward : Naoki Yoshida, un homme d'extension

Le truc bien avec les interviews à trois (non ce n'est pas sale) c'est que tu as deux autres confrères – en l'occurrence ici les excellents envoyés de JV.com et JeuxOnLine.info – pour t'aider à mâcher le boulot. Le truc encore mieux c'est d'interviewer un game director tellement à balle sur son bébé que la moindre question donne droit à un flow passionné sur le jeu, sur son jeu et tout ce qu'il a encore à nous offrir.

C'est un Naoki Yoshida souriant qui nous accueille et nous remercie chaleureusement d'être venus avant de nous inviter à ne surtout pas hésiter à lui poser de plus amples questions sur le contenu d'Heavensward. Élégance !

 

JeuxOnLine dégaine le premier : les serveurs européens seront-ils bien actifs pour fin 2015 et comment se passera le transfert des données ? Oui, les serveurs seront opérationnels vers septembre/octobre, et les données existantes précédemment seront copiées sur cette nouvelle infrastructure. JeuxVideo.com s'interroge ensuite de savoir à quel jeu s'adonne le plus Yoshida-san. Roublard, ce dernier avoue ne jouer qu'à... Heavensward, et pour cause : en grand fan de meuporgues depuis des lustres il ne peut s'empêcher de passer et repasser sur son extension, histoire d'être certain de ne décevoir ni le joueur qu'il est ni les joueurs déjà haut niveau qui, parce qu'ils ont déjà tout retourné, tuent le temps en tapant le carton au Triple Triad tout en rêvant de nouvelles contrées et d'un chocobo qui sache vraiment se servir de ses ailes.

 

O'Gaming : La légende veut que le Japon ne soit pas terre de meuporgeurs. Les joueurs japonais apprécient-ils A Realm Reborn ?

Naoki Yoshida : Il y a 14 ans sur PS2, il y a eu Final Fantasy XI qui fut le premier de la série à être un épisode online. C'est aussi un excellent titre, qui a également été diffusé en Amérique et en Europe, mais au Japon à l'époque et pour ce qui est des MMO, il n'y avait que Everquest II qui marchait, même World of Warcraft était inconnu là-bas, donc les joueurs sont alors passés sur Final Fantasy XI et ceux qui y jouent depuis 14 ans n'ont pas connu d'autre MMO entre temps, et ils ont été vraiment surpris par Final Fantasy XIV à sa sortie, par les gros changements, des évolutions, tout ça. Ils ont été vraiment surpris de la différence avec Final Fantasy XI. Quant à ceux qui n'avaient jamais joué à Final Fantasy XI ou touché à un MMORPG, eux aussi ont été surpris par l'expérience de jeu totalement nouvelle. Quand je me rends à un event au Japon, et même ailleurs, des gens viennent me voir et me disent : « c'est la première fois que je joue à un MMORPG et je ne savais pas que c'est un genre à ce point fantastique » et quand j'entends ce type de feedbacks, je suis vraiment reconnaissant d'avoir pu sortir ce jeu sur le marché. Et en fait, je suis content que vous soyez surpris qu'il y ait beaucoup de joueurs de MMO au Japon (rires).

 

JV.com : Quel a été votre plus gros challenge pour que le jeu continue d'être attractif sur la durée ?

NY : Pour Final Fantasy XIV, nous avons sorti un gros patch tous les trois mois et demi, et comme c'est effectivement difficile de maintenir l'intérêt des joueurs après le lancement, c'est la solution que nous avons trouvé : mettre le plus de contenu possible à chaque fois. En ce qui concerne Heavensward, son contenu est probablement plus impressionnant que celui de A Realm Reborn, et comme il a fallu travailler à la fois sur les patchs de A Realm Reborn et Heavensward, c'était très dur pour l'équipe de développement mais nous voulions être sûrs que vous ayez une expérience de jeu mémorable. C'est ce qui nous motive. Pour le nouveau contenu (aux alentours de la version 3.1), j'espère que vous serez vraiment surpris par rapport à la version 2.0, c'est pour ça que je me démène !

La cité-état d'Ishgard

O'G : Pour Heavensward, vous saviez depuis longtemps que ça se passerait « là-haut » ou ça s'est décidé en cours de développement de A Realm Reborn ?

NY : En fait j'avais deux options en tête depuis un moment : le ciel et la mer, et je n'arrivais pas à me décider entre les deux. Comme notre jeu est un Final Fantasy, il y a Cid dedans qui se promène dans le ciel d'Éorzéa, donc que vous puissiez à un moment construire votre propre bateau et faire de même, ça semblait parfaitement adapté à l'esprit Final Fantasy, et Final Fantasy XIV est avant tout un Final Fantasy. Si je me rappelle bien, j'ai dû choisir la voie des airs aux alentours de la sortie du patch 2.1.

O'G : Donc il y aura un épisode « marin » ?

NY : J'aimerais aussi aller sur la Lune (rires) !

O'G : Vous êtes très investi et très présent pour ce qui est de communiquer régulièrement sur les évolutions du jeu, et ce avec un sacré enthousiasme ! Comment voyez-vous Final Fantasy XIV dans 10 ans ?

NY : Pour Final Fantasy XIV, il y a encore énormément de choses que j'ai envie de faire, que je dois faire, mais à longue échéance, d'ici 10 ans, les joueurs se diront peut-être « je dois essayer un autre jeu » ou « ma vie a changé »... Peut-être que ça annoncera la fin. Je n'ai pas vraiment de plan précis mais, comme nous l'avons déjà fait par rapport à la première version du jeu (Final Fantasy XIV Online, sorti en 2010) où nous avons bâti A Realm Reborn sur les ruines du premier monde et donc qu'un nouveau à pu naître... Quand on regarde dans 10 ans... Peut-être que cette planète là aussi sera détruite (rires) et qu'on bougera sur une autre, avec une nouvelle histoire à raconter ! Il n'y a rien de gravé dans le marbre et ça pourrait très bien être une option.

JoL : Le Duty Finder roulette intégrera-t-il les donjons de A Realm Reborn et Heavensward d'un bloc ?

NY : Le Duty Finder étant lié à la trame principale, tous les donjons de A Realm Reborn et Heavensward y seront accessibles d'un bloc. Toute l'histoire ainsi que les donjons de Heavensward seront incorporés à A Realm Reborn, par conséquent tous les joueurs qui jouent à A Realm Reborn et ceux qui jouent à Heavensward auront toutes les chances de jouer ensemble dans les donjons.

Et si vous vous acoquinez avec des joueurs débutants et que vous les aidez, vous aurez droit à tout un tas de bonus !

Comment ça tu as "encore faim" !?

O'G : Lors de la sortie de Lightning Returns : Final Fantasy XIII, nous avions eu droit à la présence de Lightning, invitée d'honneur pour quelques jours sur Éorzéa. Doit-on s'attendre à d'autres happenings du même acabit ?

NY : Le réalisateur de Final Fantasy XV, (Hajime) Tabata-san, est un de mes très bons amis et on discute souvent ensemble de ce qu'il serait possible de faire à l'occasion de la sortie du jeu. Donc, probablement, dans le monde de Final Fantasy XIV, si vous voyez des gars habillés tout en noir se promener dans une grosse berline noire, ne soyez pas trop étonnés...mais je ne suis pas certain que la voiture puisse voler (rires).

O'G : Comment tentez-vous de conserver une juste balance entre jeu pour MMO hardcore players et fans de la licence solo, voire pour joueurs qui ne rentrent dans aucune des catégories pré-citées ?

NY : Parce que je suis un joueur hardcore, j'ai tendance à vouloir satisfaire mon envie d' « extrême » en jeu, mais comme j'ai beaucoup à faire et que je suis très occupé, je ne peux jouer qu'à Final Fantasy XIV pour le moment. Et donc comme je joue hardcore, j'ai toujours envie de pousser jusqu'aux fondations du jeu, trouver le système de drop ultime que les joueurs hardcore désirent, et aussi parce que je suis très occupé, je comprends les joueurs qui, de leur côté, le sont aussi et n'ont pas forcément le temps pour jouer, peut-être deux heures par jour ou six heures par semaine... J'ai un pied dans les deux camps. Et pour les différencier, je veux que les joueurs hardcore aillent au top et qu'ils puissent progresser rapidement, donc nous devons nous aussi créer du contenu rapidement. Quant aux joueurs plus casual, ils ne jouent pas en mode hard ou ne participent pas aux combats difficiles, mais un jour, peut-être en leur proposant des buffs adaptés ou du bon stuff, ou en ajustant la difficulté de certains contenus... Je veux qu'ils se développent graduellement et visent à leur tour le contenu high level. Donc je peux vous assurer que même les joueurs casual, tant qu'ils continuent à jouer, seront un jour capables d'atteindre le contenu de haut niveau.

O'G : Et vous dormez quand dans tout ça ?

NY : (rires) Pas plus de quatre heures et demi par nuit !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.