d

28 sept. 2016 - Mantrente League of Legends

Flash Wolves, objectif demi-finale

Flash Wolves, objectif demi-finale

Présente une nouvelle fois aux World Championship League of Legends, la structure Flash Wolves compte réaliser une belle performance lors de cette édition 2016. Dominante en LMS, l’équipe taïwanaise aura à cœur de faire mieux que l’année dernière où elle avait été éliminée par Origen en quart de finale. L’objectif a été annoncé par le manager lors d'une interview la semaine dernière : atteindre les demi-finales.

Beaucoup ont découvert l’équipe Flash Wolves grâce à son parcours lors de l’édition 2015 des Worlds. Sortis premiers de leurs groupes, éliminant les CLG par la même occasion, les joueurs taïwanais avaient surpris un grand nombre de personnes. Malheureusement pour eux la fin de l’épopée eut lieu dès les quarts de finale face aux Origen, un BO remporté 3-1 par les hommes d'xPeke. Le match fut globalement dominé par la structure européenne qui n’a jamais vraiment eu l'occasion de douter. Arrivant rarement à prendre le jeu en main, et donc à poser des problèmes à leurs adversaires, les Flash Wolves avaient montré un visage bien moins séduisant que les jours précédents, au grand regret de certains.
Plus récemment, nous avons pu observer les Flash Wolves sur la scène internationale à l’occasion du MSI en mai dernier. Leur performance marquante dans cette compétition a été le match remporté face aux SK Telecom T1, futurs vainqueurs de la compétition. Suite à cela ils s’étaient qualifiés en demi-finale, perdue face aux CLG 3-1.
 


NL, Karsa, SwordArt, Maple, MMD (Source : FlashWolves.com)
 

Depuis les Worlds 2015, l’effectif a très peu évolué. Le seul changement de joueur a été sur la toplane où Steak a été remplacé par MMD. Ce dernier semble, à première vue, posséder un pool de champions restreint. Cependant, cela n’est pas révélateur du joueur solide que peut être MMD. En effet, son équipe dominant la scène locale lorsqu’il joue régulièrement les mêmes champions, pourquoi utiliser de nouveaux picks ? À cela, certains répondront que face à AHQ lors des Playoffs LMS 2016, le toplaner a souvent été dominé et peut-être qu’avec un ou deux autres champions maitrisés en réserve il aurait pu inverser la tendance. Les Worlds 2016 seront donc l’occasion pour MMD de montrer au monde qu’il sait jouer d’autres champions que Maokai, Gnar ou Ekko.
Pour soutenir MMD et le reste de l’équipe durant la phase de laning, les Flash Wolves peuvent compter sur le joueur majeur de la team, Karsa. Combinant vision de jeu et mécaniques, deux éléments fondamentaux de League of Legends, le jungler a démontré de grandes qualités. Capable d’apporter un soutien important à ses alliés, avec sa Rek’Sai, mais aussi de prendre des kills pour carry son équipe, utilisant Lee Sin ou Nidalee, ce jeune homme est considéré comme l’un des meilleurs junglers du monde. Grand artisan de la domination Flash Wolves en LMS, cette année Karsa sait faire jouer ses coéquipiers, à l’instar de Maple le midlaner.
Maple, âgé de 18 ans, s’est déjà fait un nom en LMS mais nul doute que le monde le connaîtra rapidement. Capable de jouer compétitivement énormément de champions, il est très difficile pour ses adversaires de le déstabiliser. Lui aussi est en grande partie responsable des bons résultats des Flash Wolves. De plus grâce à sa complémentarité avec Karsa, il est capable en cas de défaillance de revenir dans la partie et apporter ses mécaniques impressionnantes au service de l’équipe. Les deux taïwanais avaient réussi à charmer les spectateurs lors des Worlds 2015, espérons pour nous que cela soit pareil en 2016.
Un autre duo est régulièrement observé, la botlane. Malheureusement ce n’est pas pour les mêmes raisons. En effet la duolane, NL/SwordArt, respectivement ADC/support, est régulièrement pointée du doigt pour ses performances décevantes. Qualifiée par beaucoup d’analystes comme le point faible des Flash Wolves, certains éléments laissent à penser que cette duolane est capable d’apporter bien plus à son équipe. Tout d’abord il ne fait aucun doute que SwordArt est un excellent support. Parfois on peut se poser des questions sur son pool de champions restreint. Lors des Playoffs LMS, en six rencontres il a seulement pick deux champions, Thresh et Alistar. Cependant, comme dans le cas de MMD, la domination des Flash Wolves ne l’oblige pas à choisir des picks sur lesquels il ne serait pas à l'aise. Cependant, s'il se fait ban un de ses supports favoris, pourra-t-il être aussi performant ?
Aux côtés de SwordArt se trouve NL. Régulièrement cité comme la principale cause des défaillances de la botlane, le jeune homme est connu pour ses problèmes de placement lors des phases de combats et sa transparence lors de certaines parties. Malgré tout, NL est présent depuis quelques années dans cette structure et a réalisé des Playoffs très intéressants avec Lucian. Ce dernier élément pourrait être une lueur d'espoir pour les Flash Wolves.
 


 

Au Worlds 2016 les Flash Wolves seront dans un groupe compliqué. Leur objectif d'atteindre les demi-finales sera donc très difficile. Dans le jeu, face aux SKT Telecom T1 et Cloud9, il est fort probable que la duolane soit dominée et que MMD soit en difficulté. Les Flash Wolves devront donc compter sur leurs deux joueurs majeurs, Karsa et Maple, pour porter l'équipe et l'entrainer dans leur dynamique. Peut être arriveront-ils à créer la surprise !
Il y a quelques semaines l'ami Kyoomei avait analysé ce groupe B (cliquez-ici) et donc les chances pour l'équipe taïwanaise de se qualifier en quart de finale. Selon lui avec plus de préparation que l'année dernière cette équipe peut faire mieux, mais cela sera-t-il suffisant ? Réponse dans quelques jours !

Nous vous donnons rendez-vous jeudi à minuit sur O’GamingTV LoL pour le début des Worlds 2016. Les Flash Wolves eux, entreront dans la compétition vendredi minuit et ce sera aussi sur O’GamingTV LoL ! Selon-vous, pourront-ils atteindre les demi-finales comme ils le souhaitent ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.