d

04 août 2016 - SpitFire League of Legends

Fnatic - Le Facteur K

Fnatic - Le Facteur K

Alors que Fnatic a effectué une année 2015 exemplaire, le roster a explosé en début d’année 2016. Gamsu fut alors choisi pour remplacer Huni, changeant drastiquement le style de l’équipe passant d’un toplaner très agressif à un joueur plus passif. Gamsu fit bien son travail durant le Spring Split, mais à un moment où la méta commençait à s’éloigner de son style, des faiblesses se sont remarquées chez le joueur. Kikis fut choisi comme remplaçant à Gamsu et après deux semaines de compétition, il est nécessaire de faire un point.

Un changement nécessaire mais tardif ?

Gamsu a très souvent été considéré comme un toplaner stable mais qui ralentissait Fnatic. Le style de jeu de l’équipe a drastiquement changé depuis l’arrivée du joueur, passant d’un style agressif à un style beaucoup plus posé. L’arrivée d’une méta peu adaptée à son style de jeu l’a rendu très instable et un dilemme s’est posé à Fnatic.

Gamsu remercié à la fin de la semaine 6.

L’équipe pouvait garder Gamsu et parier sur son adaptation à la méta, ou choisir un nouveau joueur à trois semaines de la fin du Split. Tout en considérant la synergie importante entre Gamsu et Spirit, ainsi que l’adaptation du nouveau joueur à l’équipe

C’est alors qu’arrive Kikis, champion du Spring Split et joueur solide. Sur le papier, Kikis et Gamsu possèdent un point en commun, une préférence pour les tanks. Néanmoins Kikis est un joueur beaucoup plus agressif que Gamsu et l’analyse des deux dernières semaines chez Fnatic nous donne une indication de son impact sur l’équipe.

Kikis, Ex-Toplane de G2 et Champion du Spring Split.

Un pari qui se révélera payant

Kikis arrive donc très tardivement chez Fnatic, remplaçant un joueur avec qui l’équipe avait de bonnes marques. Il doit également faire face à une pression importante, ce dernier arrivant dans la structure européenne possédant la plus grosse fanbase et il se doit alors de faire bonne impression.

Sur ces deux semaines avec Kikis, Fnatic obtiendra des résultats assez déséquilibrés. Le premier BO contre H2K fut une leçon de Fnatic, le second BO contre Schalke04 était équilibré, la défaite contre Splyce fut très décevante et l’équipe fut malmenée par Origen.

Fnatic lors de la 8e Semaine du Summer Split.

Toutefois l’arrivée de Kikis n’est pas la raison de ces résultats inégaux. Le joueur a montré des performances intéressantes et qui sur le long terme pourraient s’avérer payantes pour l’équipe. Pour le moment, ce sont plutôt une baisse de performance de la part des joueurs classiques de Fnatic et quelques problèmes de synergie avec leur nouveau joueur qui leur font défaut. On peut notamment penser à Spirit, qui n'a pas forcément apprécié le départ de Gamsu, et qui peut impacter l'esprit d'équipe de la composition.

Avec le BO contre H2K, on croit en cette composition car lors de celui-ci, Fnatic a montré un style très agressif avec un Kikis et un Spirit flamboyant. Si Fnatic parvient à garder un jeu similaire débloqué par l’arrivée de Kikis, il se pourrait que les Worlds ne soient pas si inaccessible pour l’équipe.

L’arrivée de Kikis est déterminante pour Fnatic. Le changement est effectué très tardivement dans la saison, et en cas d’échec la structure pourrait tomber très bas. Néanmoins au vue des performances de Kikis sur les matchs, on peut croire que la structure a fait un bon choix pour l'avenir de l'équipe. Mais tout changement nécessite du travail, sans celui-ci l’équipe pourrait dévier du côté obscur de la force…

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.