d

01 sept. 2018 - Camthug League of Legends

Fnatic - Misfits : les clés du match

Fnatic - Misfits : les clés du match

Ce samedi à 17h, Fnatic et Misfits s'affronteront pour une place en finale des LCS EU. Si les oranges ont dominé la saison régulière et font office de favoris, Hans Sama et ses coéquipiers auront à cœur de bouleverser la hiérarchie européenne pour se rapprocher du sacre et des championnats du monde. Voici les éléments qui pourraient faire basculer la rencontre d'un côté ou de l'autre.

Maxlore face à son destin

Quand Maxlore va, tout va pour Misfits. Durant les derniers championnats du monde, lors du départ canon des Rabbits cet été et même la semaine dernière face à G2 Esports, Nubar est parvenu à contrôler le début de partie pour mettre son équipe dans les meilleures conditions. Dès lors, Misfits a pu imposer son style de jeu et multiplier les phases d'agressions, dans lesquelles Hans Sama, Mikyx et Alphari excellent.

À l'inverse, dès que le jungler britannique a levé le pied, Misfits s'est écroulée. Cet été, malgré une première partie de segment parfaite, les Rabbits ont concédé sept défaites en neuf rencontres lors des matchs retour, pour terminer à la cinquième place. Souvent pointé du doigt, Nubar n'est pas parvenu à retrouver son impact en début de partie. Dès lors, Sencux est souvent tombé derrière son adversaire et Misfits a dû se contenter de défendre. Forcés à se déployer sur l'ensemble de la carte, Maxlore et ses coéquipiers ont montré leurs limites tactiques et sont tombés à répétition.

Ce samedi, Nubar jouera donc un rôle capital et devra contrôler la furie Caps, souvent appuyé par Broxah et Hylissang dans les premières minutes. S'il y parvient, le jungler britannique devrait ensuite porter son attention sur la botlane, où la principale force de frappe des Rabbits l'attendra.


Crédits : Riot Games

Avec ou sans Rekkles ?

Pour Misfits, la stratégie devrait donc être simple. Comme contre G2 la semaine dernière, il faudra mettre Hans Sama dans les meilleures conditions, le plus tôt possible, pour lui permettre de mener son équipe en teamfight. Mais côté Fnatic, avec le retour de Rekkles il y a quelques semaines, un choix s'impose.

Si les champions d'Europe font confiance à Martin sur la botlane, il y a fort à parier que celle-ci soit orientée scaling, ce qui forcerait Broxah, puis Caps et sOAZ à porter leur attention sur le bas de la carte, pour contenir les offensives Misfits. Ensuite, Rekkles et ses coéquipiers devraient évoluer dans un style similaire à celui de leurs adversaires, en cherchant l'agression pour faire parler leurs qualités techniques. Le problème, c'est qu'à ce jeu-là, les Rabbits ont montré de grosses qualités et remporté leurs trois premières rencontres avec les champions d'Europe cette année (à chaque fois contre Rekkles). Souvent, c'est Hans Sama qui a offert la victoire à son équipe en prenant l'avantage en début de partie, ou simplement en survolant les teamfights.

Mais depuis ces déconvenues, Fnatic a modifié son style de jeu et s'est enfin imposée sur Misfits. Désormais, c'est Bwipo qui évolue sur la botlane des oranges, principalement sur des mages et permet à ses coéquipiers de se focaliser sur la midlane de Caps, pour faire basculer la rencontre. Avec Bwipo, Fnatic est parvenue à contenir la botlane des Rabbits lors de leur dernière rencontre, avant de placer une accélération fatale en milieu de partie.

Naturellement, Fnatic devrait donc essayer de contrôler le début de partie avec Bwipo, pour forcer Misfits à défendre et sanctionner ses erreurs de positionnement. Mais avec le retour progressif des tireurs sur la botlane, Rekkles pourrait être appelé pour sortir une nouvelle fois son équipe (et le monde) d'un mauvais pas.


Crédits : Riot Games

Sencux en première ligne

La dernière fois qu'il a croisé la route de Caps, Sencux était en pleine confiance après une première partie de segment parfaite. Il avait alors choisit Yasuo, pour mettre la pression à ses adversaires sur l'ensemble de la carte, mais rien ne s'était passé comme prévu. Face au Wukong de Caps et aux assauts répétés de Broxah et Hylissang, Chres avait fini par ouvrir sa midlane, condamnant son équipe à évoluer très bas et à sombrer en teamfight. Depuis, beaucoup de choses ont changé chez Misfits et Sencux se contente de suppléer ses coéquipiers dans les phases de regroupement, une habitude qu'il ferait bien de garder ce samedi.

Car face à lui, la tempête Winther tentera une nouvelle fois de tout emporter sur son passage. Inarrêtable depuis le MSI, Caps a profité du remplacement de Rekkles par Bwipo pour prendre la place de carry principal. Désormais, ce n'est plus lui qui joue pour sa botlane, mais cette dernière qui lui permet de briser le verrou de la midlane. Une fois libre, le génie danois étend sa domination à l'ensemble de la carte et les oranges multiplient les phases d'agressions pour faire plier leurs adversaires.


Crédits : Riot Games

Ce samedi, il faudra donc jouer la défense pour Sencux et retarder au mieux la montée en puissance de son adversaire. S'il y parvient, avec l'aide de Maxlore, les Rabbits pourraient alors évoluer autour de leur carry AD et aller défier les champions d'Europe en teamfights. Mais face à un joueur comme Caps, le danger ne sera jamais vraiment écarté et une seconde d'inattention pourrait sceller le parcours des Misfits dans ces playoffs.

Et la toplane ?

Sur le haut de la carte, Alphari et sOAZ devraient comme à leur habitude évoluer sur des tanks, bien loin de l'attention de leurs junglers. À ce jeu-là, Barney et Paul tenteront d'exploiter au mieux les déplacements de leur équipe pour faire basculer la rencontre à leur avantage. Si aucun des deux ne semble avoir un avantage clair dans ce format, les choses pourraient être différentes avec des champions plus agressifs. Comme lors des championnats du monde 2017, Alphari pourrait endosser le rôle de carry, pour suppléer Hans Sama et exercer une pression sur l'ensemble de la carte. Mais alors, il mettrait sOAZ dans la position qui l'a fait briller tout au long de sa carrière, celle de tueur de carry. Côté Fnatic, Bwipo pourrait lui aussi tenter de perturber la toplane avec des champions plus agressifs, mais il devrait franchir un mur sur lequel « le meilleur toplaner européen » s'est brisé les dents la semaine passée.

Les Worlds en ligne de mire

Pour Fnatic, déjà qualifiée pour les prochains championnats du monde, cette rencontre sera l'occasion d'asseoir sa domination européenne et de faire un pas de plus vers le premier seed. Pour Misfits, en revanche, cette demi-finale devrait être déterminante pour la fin de saison. Si les Rabbits l'emportent, ils seront tout proches de leur premier sacre européen, synonyme de qualification pour les prochains championnats du monde et engrangeront des points précieux en vue du qualifieur régional. S'ils échouent, ils devront remporter plusieurs rencontres pour décrocher le troisième seed européen pour les championnats du monde. Pour Hans Sama et ses coéquipiers, face à des Fnatic habitués aux grands rendez-vous, il faudra donc avoir les épaules solides pour ne pas revivre le scénario des derniers championnats du monde.

Pour suivre cette rencontre, rendez-vous ce samedi à 17 heures sur O'gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.