d

08 sept. 2018 - Maginn League of Legends

Fnatic - Schalke : les clés du match

Fnatic - Schalke : les clés du match

Nous y voilà, le Summer Split 2018 des LCS Europe ne tient plus qu'à un BO5 dans l'ambiance survoltée du Palacio Vistalegre de Madrid. Quels seront les champions clés de la rencontre ? Quels sont les joueurs à suivre ? Qui des champions en titre Fnatic ou des surprenants Schalke04 l'emportera ? La rédaction vous donne les clés de ce match qui s'annonce dantesque.

Les enjeux de la draft

Peu de surprises à l'horizon pour la draft, du moins pour ce qui est de la toplane, de la jungle et du support, où les deux équipes devraient se disputer les champions habituels (Cho'Gath, Ornn, Trundle, Skarner, Alistar, Braum...) en plus des champions favoris de deux ex-UOL, Vizicsacsi et Hylissang, respectivement Poppy et Pyke, sur lesquels les deux joueurs excellent.

En revanche, les picks midlane et botlane seront certainement bien plus épicés. Nukeduck et Caps possèdent tous deux un champion pool qui semble illimité et il est difficile de prévoir ce que ces deux génies nous réservent comme surprises, mais il y a fort à parier qu'Irelia et Leblanc seront de la partie. Du côté des AD Carries, la méta est encore incertaine même si le retour des tireurs semble définitif. Il faudra évidemment garder un œil sur Ezreal et Tristana, champions fétiches d'Upset et Rekkles respectivement. En bref, les principaux enjeux des drafts devraient se trouver du côté des carries, notamment sur la midlane qui semble totalement ouverte. Qui sait quel pick exotique Caps va-t-il encore sortir de son chapeau ?

 

fnc caps fnc rekkles eulcs summer 2018

« Si tu veux, je peux t'apprendre à jouer Vayne »
Crédits : Riot Games

Des styles de jeu si différents ?

Si, au premier abord, le jeu des Fnatic et celui des Schalke semble avoir peu en commun, on peut remarquer qu'il tend tout de même à se ressembler de plus en plus. En effet, si les oranges ont longtemps joué la domination en début de partie et le snowball, notamment lorsque Bwipo évoluait sur la botlane, ils tendent aujourd'hui vers un style de jeu plus orienté vers le scaling, avec un pic de puissance aux 30-35 minutes de jeu. Ce changement de style coïncide évidemment avec le retour des botlaners « traditionnels » et de Rekkles au sein du roster par la même occasion ; on a pu constater son efficacité face aux Misfits.

Côté Schalke, leur réussite lors de la saison tient à un contrôle minutieux de la carte en début de partie, pour vaincre leurs adversaires en mid-late game à l'aide de leur macro-game impeccable ou grâce à leurs barons Nashor, rendu difficilement contestables par la présence récurrente de picks comme Poppy, Cho'Gath ou Alistar. Les deux équipes ont une macro-game de haut-vol ce qui fait que la confrontation à ce niveau promet d'être intéressante et le scaling devrait être le principal enjeu de ce match.

The year of... ?

Nukeduck réalise sans aucun doute la plus belle saison de sa carrière. Il semble enfin avoir réuni les conditions pour passer d'un joueur redouté en scrim, mais moyen sur scène, à un des meilleurs midlaners européens. Joueur majeur de son équipe, il est capable d'évoluer sur un nombre impressionnant de champions (18 différents en 26 confrontations) et de carry sur chacun d'eux. Mais le Norvégien va devoir relever le défi le plus compliqué de sa longue carrière, puisqu'en face de lui se tient le meilleur midlaner occidental de cette saison, si ce n'est du monde. J'ai nommé le Baby Faker : Caps.

Totalement imprévisible, le prodige danois est un des rares joueurs capable de remporter une rencontre de niveau LCS à lui tout seul et les playoffs ne font pas exception à la règle, comme l'ont montré ses prestations sur Vayne et Leblanc en demi-finale. Alors pourquoi ne pas rééditer l'exploit à Madrid ? Quoi qu'il en soit, la confrontation de « la voie du milieu » est sans conteste la plus attendue de cette finale et rien de plus normal au vu de l'état de forme des deux protagonistes. Il ne s'agira pas d'un pur un contre un évidemment, puisque les junglers auront leur mot à dire. Mais il y a fort à parier que c'est sur cette lane que la rencontre se jouera.

 

s04 upset nukeduck amazing eulcs summer 2018

Nukeduck et les Schalke ont un défi énorme à relever.
Crédits : Riot Games

Une finale chargée d'histoire

Cette finale ressemble à une finale comme les autres, mais elle est malgré tout chargée d'histoire. Les destins se croisent comme ceux de Vizicsacsi et Hylissang, anciens coéquipiers de longue date se retrouvant adversaires dans une course au titre. On peut aussi évoquer le parcours du combattant de Nukeduck, lui qui retrouve le chemin de la finale cinq ans après sa défaite face aux... Fnatic, dont un certain Soaz. Mais le midlaner norvégien a beaucoup appris depuis : du jeune premier il est devenu le sage vétéran, sa barbe a poussé et ses épaules se sont élargies. Assez pour tenir la barre face à l'explosivité de son vis-à-vis ? Nous le saurons bientôt.

Dans tous les cas, les joueurs de Schalke04 devront relever le plus grand défi de leur carrière s'ils veulent remporter leur premier titre européen, face à une équipe composée de joueurs l'ayant déjà gagné. Espérons pour les Allemands que la malédiction de la deuxième place qui frappe le club de football, ne s'applique pas également à leur équipe LoL.

Rendez vous dimanche 9 septembre sur O'Gaming à partir de 16h30 pour suivre cette finale qui s'annonce explosive !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.