d

24 juin 2018 - Camthug League of Legends

Fnatic - Vitality : les notes du match

Fnatic - Vitality : les notes du match

Ce samedi, Fnatic s'est imposée face à Vitality et a fait un pas de plus vers les premières places du classement. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectifs, bien sûr).

 

 

Fnatic

sOAZ (7) : une phase de lane écourtée, des escarmouches dans tous les sens, Paulo a la méta qui lui correspond. Mais dans une partie aux allures de chasse à l'homme, il a surtout regardé ses coéquipiers jouer avec la nourriture. Heureusement pour lui, Gilius et Jiizuke ont eu la brillante idée de tenter un dive sur sa toplane, histoire de le remettre en confiance.

Broxah (8) : toute grande équipe a besoin d'un métronome. Le Real a Toni Kroos, le Barça a Iniesta et Fnatic a Broxah. Toujours précis, calme, respectueux, Mads Brock-Pedersen est le coéquipier (et le gendre) idéal.

Caps (6) : et puisque la diversité fait la force, Fnatic a aussi son clown. Déconcertant de facilité, le petit génie de la midlane européenne s'est octroyé le droit de ruiner la perfect game de son équipe dans un 1v2 plus qu'ambitieux. On aimerait lui en vouloir, mais son talent (et son humour) nous en empêche.
 


Si vous ne l'aimiez pas déjà, ça devrait vous aider.
Crédits : fnaticTV

 

Bwipo (9) : d'après Hylissang, Bwipo est « difficile à gérer, parce qu'il veut toujours se battre ». On l'avait déjà remarqué pendant le MSI, et on était resté sur notre faim, mais dans cette méta, il faut admettre que le joueur belge est séduisant. Reste à voir s'il sera capable des mêmes performances sur la toplane et face à de bonnes équipes.

Hylissang (9,5, homme du match) : Hyli a de la chance, Riot Games a conçu un champion juste pour lui. Il peut se déplacer librement sur la carte, engager un combat depuis n'importe quelle position et, surtout, achever les adversaires égarés. Dans ces conditions, inutile de préciser que Zdravets a fait passer un sale quart d'heure aux Vitality.

Vitality

Cabochard (4,5) : Cabo a fait ce qu'il a pu, c'est à dire pas grand chose. Il a courbé l'échine sur le premier gank de Broxah, est passé tout près de remporter son 1v2 sur celui de Caps, puis s'est effondré comme le reste de son équipe. 

Gilius (4) : pendant que Fnatic prenait le contrôle de la jungle, Gilius s'arrêtait sous sa T2, impuissant... à l'image de sa partie, où il a été spectateur du naufrage de son équipe.

Jiizuke (4) : brillant lorsqu'il met fin à l'invincibilité de Caps, approximatif quand il tente un dive sur la toplane. Jiizuke le feu follet.

Attila (2) : ne pas reculer lorsque Broxah passe sur une ward pour venir gank, c'est déjà moyen. Mais utiliser sa téléportation pour mourir vingt secondes après avoir concédé le premier sang, c'est inacceptable.

Jactroll (4) : Jacques troll, des fois. Mais Jacques se fait surtout troll par ses coéquipiers, souvent.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.