d

11 oct. 2017 - Biggy League of Legends

FNC - GAM : Swap the meta

FNC - GAM : Swap the meta

Alors que cette saison la méta de League of Legends s'est enfermée dans une routine, une équipe nous a réservé une surprise durant ces Worlds. Les Gygabytes Marines qui avaient réussit à conquérir le cœur de bon nombre de spectateurs après un MSI haut en couleurs, ont conquis les derniers irréductibles en ressortant une stratégie que l'on croyait perdue : le swap lane. Pourquoi ? Comment ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre.

Fnatic-Gigabytes Marines, voici le match qu'il faut retenir de cette première semaine de worlds. Même s'il est habituel pour les Wildcards d'être anticonformistes et de se démarquer par un style de jeu souvent très agressif, il faut dire que cette fois-ci les gigabytes ont pris de court tout le monde et leur stratégie du swaplane a été un véritable tremblement de terre dans le petit monde de League of Legends.

Swap quoi?

On a tendance à l'oublier mais l'étape la plus importante dans un match de League of Legends est celle dite de draft. C'est le moment où la victoire peut se décider, alors même que la partie n'a pas commencé. À première vue, lors de la draft les Fnatic avaient un gros avantage sur les Gigabytes : leur duo Varus/Karma est supérieur à Tristana/Lulu, le Ryze de Caps doit dominer sa lane face à un Kassadin, et Elise est sûrement l'un des meilleurs champions pour dive et enfoncer des lanes faibles. La seule chance pour GAM était de tenir jusqu'au late game, ils étaient donc loins de leur base habituelle définie par une agressivité en early game


Rien ne nous préparait à une telle rencontre. (source : RiotGames)

Mais voilà, les Gigabytes Marines nous ont sorti un cas d'école : s'adapter pour transformer ses faiblesses en force. Mais avant d'aller plus loin, parlons du swaplane, et d'un temps que les plus jeunes n'ont pas connu. Le swaplane était une stratégie permettant à la duolane d'être forte en la plaçant face au top adverse. Ce dernier avait alors deux choix : soit il restait, accumulait du retard au farm et prenait le risque de se faire dive sur un gank du jungler et du toplaner adverse, soit il partait à l'aventure dans la faille pour partager l'xp avec son jungle.

Finalement le top devenait une sorte de support du jungler en earlygame. Cette fine équipe rejoignait sa duolane (qui n'avait donc plus de vis-à-vis) pour prendre la tour le plus vite possible avant l'équipe adverse. Mais Riot a cassé cette mécanique très simplement avec la « fortification », le fait pour les tourelles de se prendre moins 50% de dommages en début de partie.

Gigabytes > Riot

Les Marines ont donc réussi à passer outre ce problème. Ils ont dans un premier temps tout fait pour que leur swap lane ne soit pas anticipé en plaçant toute l'équipe sur le haut de la carte. Dans un second temps Noway, Nevan et Archie ont réalisé un énorme pull pour le jungler. À la suite de quoi Galio et Nocturne ont duo jungle sur toute la carte, donnant l'entièreté de l'expérience à Levi. Au contraire d'un swaplane conventionnel, les gigabytes ne sont pas allés dive Soaz au top puisque la prise de tourelle derrière était très difficile. Ils ont préféré partager l'xp et exercer une forte pression sur le bas de la carte.


Levi : Va me pull le gromp! Archie : Oui, maître. (Source : RiotGames)

Pendant ce temps là FNC a réagi à ce swaplane du mieux qu'elle pouvait : une fois le duo Archie/Levi sur la botlane, l'équipe l'a dive. Cela aurait pu être la riposte parfaite, mais l'exécution de ce mouvement était trop hasardeux : énormément de summoner spell utilisé, notamment la téléportation de Soaz pour un seul kill sur le Galio. Le toplaner va prendre du retard et faire une seconde erreur en lâchant un kill au bot alors qu'il était encore niveau 1 avec zéro creep.

Pendant ce temps, Levi était lui monté niveau 6, le champion le plus haut niveau sur la faille de l'invocateur. Il planait dès lors une menace permanente sur la carte qui s'est traduite par un triple kill à 5 minute de jeu sur le jungler des Marines. Le cauchemar Nocturne est devenu alors incontrôlable tandis que les FNC enchaînaient les erreurs. Les gigabytes jouaient les objectifs, continuaient à faire grossir leur botlane jusqu'à prendre le nashor à 22min. La suite de la partie n'a été qu'une débandade pour Rekkles et ses camarades, la Tristana de Noway trop forte, le Nocturne trop punitif pour qu'ils puissent faire quoique se soit.

Le plus surprenant dans cette game, hormis le swaplane, c'est l'incapacité de FNC à réagir. Avec des joueurs d'expériences comme Rekkles et Soaz ont aurait pu s'attendre à les voir prendre les choses en main. Mais c'est tout le contraire qui s'est passé, et les GAM ont imposé leur rythme tout au long de la partie.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.