d

23 mai 2015 - Smaug Hearthstone

Focus sur Kolcho

Focus sur Kolcho

C'est le retour des interviews de joueurs ! Nous reprenons en compagnie de Kolcho, joueur de la structure Punchline_ESC et meilleur joueur français de Pokémon.

Un joueur de TCG

Bonjour Kolcho ! Nous sommes le dernier jour de la DreamHack France. J'en profite pour te poser des questions, histoire que nous apprenions plus de choses sur toi. Tu fais partie de la nouvelle génération de joueurs Hearthstone de la team Punchline, explique-nous ce qui t'a motivé dans ce choix.

Salut ! C'est très simple, je recherchais une structure professionnelle en France pour pouvoir y trouver un encadrement, de l'entraînement. Et suite au départ de Maverick et OrigiN chez Millenium, j'ai été approché par Oliech (NDLR : ex-joueur Punchline). À ce moment, j'étais dans le top 20 EU depuis environ trois semaines, cela m'a aidé à être repéré.

Je sais qu'avant de venir sur Hearthstone tu étais l'un des meilleurs joueurs mondiaux du TCG Pokémon, pourquoi avoir décidé d'arriver dans l'eSport ?

Lors de la saison 2014 de Pokémon, je me suis classé 1er mondial, mais suite à un déménagement j'ai eu plus de mal à rester en contact avec cette communauté, je ne trouvais plus de joueur à proximité. J'ai donc décidé de passer sur un nouveau support, et Hearthstone, par sa grande communauté et sa visibilité, m'a directement attiré.

Et d'après toi, Hearthstone est différent comparé aux autres types de TCG auxquels tu as pu jouer ? 

De beaucoup oui. Du fait que c'est un TCG électronique, des choses impossibles sur un TCG papier sont réalisables sur Hearthstone. Par exemple, il est beaucoup plus facile de coder l'aléatoire plutôt que de devoir lancer des dés ; des cartes comme Vol d'esprit ne pourraient pas être. 

Plus précisément, que penses-tu d'Hearthstone, que souhaiterais-tu que Blizzard améliore ?

Le jeu est fait pour être dynamique, spectaculaire. Les situations ne sont jamais les mêmes grâce à la prédominance de l'aspect aléatoire. Et c'est une vraie réussite, les viewers adorent cela. Mais c'est aussi le plus gros défaut de ce jeu, trop d'effets aléatoires combinés à des cartes beaucoup trop fortes nuisent à la notion d'eSport. Les parties sont trop souvent déterminées en fonction de l'aléatoire, sans qu'un joueur ne puisse contrer cela.

Un joueur salé

Tu viens de faire un top 8 à la DreamHack France, à chaud, qu'en as-tu pensé ?

Je suis déçu de mon résultat, je pense que j'aurais pu aller plus loin, mon dernier Bo5 fut serré au score (NDLR : 2-3 contre Odemian), et mon adversaire a fait pas mal de missplay. De plus, le niveau de cette DreamHack a été extrêmement bas, certains joueurs n'étaient pas préparés, il y a eu beaucoup d'erreurs, aucun de nous n'a été irréprochable. Même la finale qui est censée réunir les deux meilleurs joueurs n'a pas été au niveau.

Et à présent, sur quel tournoi te projettes-tu ?

Je vais participer à la DreamHack Summer en Suède. Je n'ai eu que des bon retours sur cet événement, l'organisation est d'expérience. C'est surtout une occasion pour que je puisse me comparer à des joueurs de rang mondial car je souhaite profondément savoir quel est mon niveau, connaître ma place dans cette gigantesque communauté. 

Peux-tu m'éclairer sur ta méthode d'entraînement avant un grand tournoi ?

Je suis un joueur instable. Je peux ne pas jouer pendant trois semaines et passer d'un coup toutes mes journées pendant deux semaines à jouer en ladder. Et ç'a été le cas pour la Gamers Assembly ou la DreamHack France, j'ai pris les decks forts du moment, sans entraînement avant. C'est lors de la première journée d'une compétition que je teste mes decks et que j'améliore mon jeu. Lors de mon recrutement chez Punchline, je pensais qu'en intégrant une structure professionnelle il y aurait des entraînements plus poussés entre joueurs, mais j'ai appris que ce n'était pas une chose qui se faisait dans les structures françaises. La majorité des joueurs français ont un égo plus élevé que leur niveau de jeu.

J'ai l'impression que tu es un peu aigri vis-à-vis de la scène francophone, à quoi est-ce dû ?

Je préfère dire les choses comme je les vois. Les joueurs ne s'entraînent pas, et du fait qu'Hearthstone ne récompense pas spécialement le meilleur joueur dans un match, ils peuvent gagner même en jouant n'importe comment. Ils ont la tête pleine de leurs victoires, mais ne remettent jamais en question leur jeu. Et c'est présent dans toutes les structures françaises. Si cela pouvait changer un minimum, il y aurait la possibilité d'avoir une scène francophone de grand talent.

Un joueur sucré 

Passons à des choses plus joyeuses. Tu as effectué quelques streams sur Ogaming.tv, aimes-tu cela ?

Non, je n'aime pas interagir avec le tchat lorsque je joue. Je n'arrive pas à réfléchir à mon jeu et répondre aux questions des viewers. Mais je me suis déjà exercé à quelques casts de game, et j'aimerais beaucoup qu'on me donne ma chance en tant que caster, car j'ai une très bonne analyse du jeu. Je suis un mauvais animateur mais en compagnie d'un ou de deux co-casters, je pourrais y apporter mes précisions et mon interprétation de la partie.

Sinon joues-tu encore à Pokémon ou à d'autres jeux ?

Oui, je joue de temps en temps à Pokémon avec des potes, mais la majorité de mon temps est réservé à FIFA et à GTA, #beauf. Et je débute à Prismata qui est un jeu absolument génial.

Quels conseils donnerais-tu à un nouveau joueur d'Hearthstone ?

Spammer d'émotes son adversaire histoire de se détendre, Kappa. Plus sérieusement, regarder des streams et réfléchir à ses decklists par soi-même. Cela vous permettra sur le long terme d'avoir un meilleur niveau et de pouvoir créer vos decks en fonction de votre style de jeu.

Merci pour tes réponses, je te laisse la parole pour un dernier mot.

Je tiens à remercier mon chat Oliver sans qui je n'aurais pas ce niveau. La plupart d'entre vous qui liront cette interview penseront que je crache sur tout le monde, mais au fond je suis juste déçu de voir que dans la communauté francophone nous avons des joueurs qui sont au niveau des meilleurs mondiaux. Il faudrait juste que l'on fasse tous un peu plus d'efforts.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.