d

04 août 2017 - Nepou StarCraft 2

ForGG : de Séoul à Jönköping

 ForGG : de Séoul à Jönköping

Un instant de folie, une nouvelle stratégie ou tout simplement un raté monumental, certaines parties restent dans les mémoires. Dans « Games de Légende », la rédaction O'Gaming revient sur ces moments qui ont fait l'histoire de StarCraft II. Aujourd'hui nous revenons sur le sommet d'une carrière, la victoire de ForGG à la DreamHack Winter 2014.

Une Game de Légende, c'est une partie qui marque par sa qualité, mais aussi par son enjeu et son contexte. Certaines parties marquent par le caractère historique qu'elles ont, tant pour les joueurs en présence que par l'enjeu de la victoire. Les finales de tournoi majeur en font régulièrement partie, parce qu'elles sont l'achèvement du parcours de deux colosses qui s'affrontent dans une finale de toute beauté pour le plaisir des petits et des grands. Aujourd'hui, nous parlons de la finale de la DreamHack Winter 2014 et de son vainqueur.


LA plus grande lan de la planète, le meilleur lieu pour une game de légende.

Une légende de BW

Aujourd’hui, partons ensemble dans l’histoire des RTS. Nous nous trouvons en 2008, à Séoul. Joueur terran de niveau professionnel vous avez déjà remporté une Proleague avec votre ancienne équipe, Lecaf Oz, avant de vous faire recruter par la légendaire écurie KT Rolster. Un de vos partenaires d’entrainement est un joueur un peu connu, FlaSh. Lors de cette Arena MSL, vous avez eu un parcours relativement tranquille, en dominant la phase de groupe puis en gagnant en huitième de finale et en quart de finale. Et là, vous affrontez votre coloc', le meilleur Terran de l’histoire, et vous le dominez, 3 à 1. Neuf jours plus tard, le 26 juillet vous vous trouvez en finale face à Jaedong, à cette époque le meilleur joueur du monde. Vous le pulvérisez 3 cartes à 0. Ce sera sa seule défaite en bo5 de l’année. À 18 ans, vous venez d’entrer dans l’histoire de l’esport, vous êtes ForGG.


The Pretender des Foo Fighters est devenu le thème de ForGG suite à son titre.

Starcraft 2 : il manque un petit truc…

En 2010 cependant, Park Ji Su annonce sa retraite, nombreux sont ceux qui, à l’époque, s’attendent à ce qu’il parte faire son service militaire. Pourtant il n’en est rien ! ForGG revient sur StarCraft 2 au sein de l’équipe old Generations. Malgré quelques apparitions en GSL, ça n’est pas en Corée que le Terran se fait à nouveau remarquer mais en devenant le premier coréen à partir s’installer en Europe, lorsqu’il rejoint Millenium en 2012.

L'espoir est grand pour ForGG de remporter à nouveau un titre majeur. Malheureusement, il échoue à chaque fois près du but cumulant les deuxièmes places et les top 4. En 2014, trois ans déjà après avoir commencé sa carrière sur StarCraft 2. À la même époque, il est près de se faire exclure des WCS Europe pour la saison 2015. La règle devenant celle d'une résidence permanente alors que ForGG ne dispose que d'un visa temporaire. Fruit de négociations entre Llewellys et l'équipe esport de Blizzard une règle spéciale est publiée fin novembre 2014 : tout joueur résidant depuis plus de deux ans dans une région, et ce quel que soit son statut légal, est admis à participer aux compétitions WCS de cette région. Nombre de joueurs concernés : un, ForGG. C'est rasséréné que le Terran peut aborder la DreamHack Winter.


« ForGG l’Outsider » par ShortID

…pour atteindre de nouveaux sommets

Même si le moral est bon, la Dreamhack Winter 2014 ne s'annonce pas pour ForGG comme la meilleure occasion d'accrocher un titre à son tableau. Simplement passer la phase de poule est l'objectif fixé par son manager, Llewellys, au Terran. Il doit y affronter Patience, MC, StarDust et Solar. En d'autres termes, il doit vaincre trois Protoss habitués de la BlizzCon et un des tous meilleurs Zerg de la planète. Le format met de l'enjeux, les groupes de cinq joueurs sont au format round robin, chacun affronte les quatre autres. Le premier est directement qualifié pour la demi-finale du winner bracket tandis que les deux autres iront dans les limbes du loser bracket, qu'il leur faudra intégralement remonter. Mettant toutes les chances de son côté et déjouant tous les pronostics, ForGG explose son groupe en écrasant ses quatre opposants, avec huit cartes gagnées pour seulement deux perdues. Le seul joueur avec de meilleures statistiques sur la phase de poule est Life, récent champion de la BlizzCon, avec huit victoires pour une seule défaite.

L'arbre final commence pour ForGG par un TvT contre Polt. C'est un massacre. Le joueur Millenium ne laisse aucune chance à son adversaire et le transforme en chair à pâté sur un score humiliant de trois à zéro. Prenant systématiquement les meilleurs choix stratégiques, dominant sur la macro comme la micro, l'écart de niveau est phénoménal. Mais vaincre Polt, ça n'est pas si difficile. Le véritable adversaire se dresse désormais face à ForGG en finale du winner bracket, Life. Le Zerg prend rapidement la première carte et nombreux sont ceux qui se disent alors que la logique va être respectée. ForGG ne peut pas gagner. Pourtant, il remporte deux cartes de suite et, malgré l'égalisation du jeune Zerg, le vainc dans l'ultime bataille, sur Nimbus. Ji Su n'est pas au bout de ses peines, il lui reste encore la grande finale à jouer.


GLHF et c'est parti !

C'est un Life revanchard qui se dressera face à lui, suite à une victoire contre la légende Taeja. La série s'ouvre bien. ForGG remporte carte sur carte et mène 3 à 0, à un seul point de la victoire. Son style mécanique très agressif, basé sur des Tourmenteurs, des Banshees et des Tanks semble fonctionner et Life a l'air à court de solution. Mais sous-estimer le jeune génie est une grave erreur et Life entame sa remontée en remportant coup sur coup King Sejong Station et Deadwing. Les agressions de ForGG ne semblent plus passer, Life aurait-il trouvé la solution ? Mais c'est la marque des grands que de savoir innover au moment le plus crucial. Sur Foxtrot Lab, ForGG ouvre par son build order classique Tourmenteur flamme bleu avec Banshee. Voyant cela, Life amorce directement son contre, une composition fondée sur des Cafards, des Reines et des Swarm Hosts. Pourtant, le Terran est rusé et cette fois ça ne sera pas du meca, ForGG pose cinq casernes et produit une énorme masse de Marines et de Maraudeurs dotés du Stim Pack, du Bouclier de Combat et du +1 d'attaque. Lorsque le Zerg se rend compte de la supercherie il est trop tard, les troupes Terran sont dans sa base. Il ne reste alors plus à ForGG qu'à soulever le trophée tant convoité. Il devient le troisième joueur à avoir remporté un tournoi majeur sur Broodwar et Starcraft 2, après ses anciens rivaux, Jaedong et FlaSh. Les larmes de bonheur qui coulent sur les joues de Park Ji Su à l'heure de fêter sa victoire sont celles d'années à s'entraîner durement, jour après jour, partie après partie, pour atteindre, une fois encore, la plus haute marche du podium. Six ans, dans une vie, c'est long. Dans l'esport c'est une éternité. La marque des grands champions c'est aussi de savoir persévérer.


Comme de coutume, la VoD de la partie.

Retrouvez-nous dans deux semaines pour un nouvel épisode des « Games de Légende ». Une partie professionnelle vous a particulièrement marqué ? N'hésitez pas à nous la recommander. Elle pourrait bien se retrouver dans l'un de nos futurs articles.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.