d

31 mai 2015 - Axddict Hearthstone

Fun Decks : Chaman Agonie

Fun Decks : Chaman Agonie

Dans « Fun Decks », la nouvelle rubrique Hearthstone du dimanche, le but ne sera pas de grimper au sommet du ladder, mais de jouer des decks originaux et amusants. Mais attention, qui tiennent la route un minimum! À se faire ravager la face partie après partie, on s’amuse moins.

Salut tout le monde ! Dans le deck du joueur, nous allons parler mort et réincarnation, mais surtout, Râle d'Agonie. C'est en chaman qu'on trouve les meilleurs outils pour manipuler ces p'tis joujoux, et ça tombe bien car notre ami Thrall est en ce moment plus à la place dans cette rubrique que dans celle des decks compétitifs.

Le concept (10 cartes)

Le but de ce deck est de prendre l’avantage sur l’adversaire en réalisant plusieurs mini-combos avec les capacités Râle d’agonie de vos serviteurs. Pour eux, on a plusieurs déclencheurs (Arme croque-roc et Totem Langue de feu faisant souvent office d’activateurs d’œuf) et aussi des cartes qui permettent d'en profiter plusieurs fois.

Un des gros wombo-combos du deck se retrouve dès cette section : c'est Kel'Thuzad + Réincarnation. A la fin de votre tour, vous vous retrouverez avec deux Kel'Thuzad, une situation bien horrible pour la majorité des adversaires. Le truc bien, c'est que vous pouvez le jouer en un seul tour pour ne pas vous faire pourrir par un adversaire indélicat. Si vous casez un Thaurissan dans le deck, les possibilités deviennent infinies! Mais attention, ce combo se mérite : si vous le casez une partie sur 10, c'est déjà énorme.

Les serviteurs Râle d’Agonie (8 cartes)

Pour profiter de toutes les « bonnes » cartes de la section précédente, on va se faire plaisir en incluant les meilleurs cartes Râle d’Agonie du jeu. L’Œuf de nérubien et la Rampante Hantée peuvent vous faire gagner du tempo en début de partie (Par exemple, tour 2 Œuf de nérubien, tour 3 Réincarnation et Arme croque-roc, pour faire un kill et avoir deux 4/4), ce qui vous permettra d’arriver au milieu de partie dans un état suffisamment correct pour déclencher vos combos.. Les gros Râles d’Agonie qui tachent viennent avec les légendaires, un poil plus chères. Mais les déclencher plusieurs fois, c’est le bonheur. Il est possible de remplacer Sylvanas par Dr. Boum, je ne suis pas sûr qu’un des deux choix soit meilleur que l’autre.

Un conseil pour obtenir Thaddius, le graal de tout joueur aux commandes de ce deck : le plus efficace est de jouer l’un des deux frères (Feugen ou Stalagg), d’attendre sa mort, puis de jouer l’autre frère et Réincarnation immédiatement. Parce que soyez sûr que si les autres joueurs peuvent jouer un silence sur le deuxième frère, ils le feront.

La temporisation (12 cartes)

Même si ce deck n’est pas un vrai deck « combo », il a besoin de ses mini-combos. Comme cela peut prendre un peu de temps à piocher puis à mettre en place, il inclut 12 cartes pour contrôler les velléités agressives de l’adversaire. On a ici des outils génériques de board-control (Croq’zombie, Tempête de foudre, Élémentaire de feu…) et aussi des cartes axées plus spécifiquement sur la protection (Esprit Farouche, Défenseur d’Argus, Crache-vase), pour votre face comme pour certains serviteurs clés (Totem de vague de mana, Baron Vaillefendre…)

Au rayon des interactions notables, on notera le super combo Croq’zombie/Baron Vaillefendre, à éviter… Rappelez-vous aussi que l’Élémentaire de feu peut cibler vos serviteurs. C’est rarement utile, mais si vous avez terriblement besoin d’un des râles d’agonie, ça peut vous sauver.

Conclusion

Si ce deck aura du mal à vous faire passer légende, il est étonnamment viable, pouvant être joué au moins jusqu'au rang 5. Le guerrier à base de Client Sinistre devrait être un cauchemar, mais les match-ups contre Face Hunter et Zoo sont corrects. Pour remplacer certaines cartes selon vos préférences et votre collection, vous pouvez notamment songez à Empereur Thaurissan, Déchiqueteur piloté, Robot de soins antique

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.