d

08 nov. 2019 - Kammelinn League of Legends

FunPlus Phoenix - G2 Esports | Les clés du match

FunPlus Phoenix - G2 Esports | Les clés du match

Nous y sommes. G2 Esports se retrouve à une marche de son premier titre mondial. Une finale pour écrire l’histoire, une finale pour devenir la toute première formation à réussir le « grand chelem », une finale pour devenir la meilleure équipe du monde, si ce n’est de l’histoire. Pour cela, il faudra défaire les champions chinois FPX, tombeurs des champions du monde en titre, Invictus Gaming. Europe contre Chine, l'histoire se répète pour la plus belle des coupes en finale des championnats du monde.

Entrer dans la danse

À l’aube de cette grande finale, c’est une véritable guerre de tranchée qui s’annonce entre les deux midlaners, Caps et Doinb. Si Caps tient ce rôle de bras armé depuis ses premiers faits d’armes sous les couleurs Fnatic, Doinb a fait ses preuves deant le monde entier lors de ces championnats et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas volé sa réputation de scientifique fou sur la ligne du milieu. Deux joueurs particulièrement intelligents, rapides, inventifs et doués qui parviennent très souvent à faire la différence et à mener leurs troupes vers la victoire ; quitte à sacrifier leur choix de champion au service de l’équipe. Nous nous souviendrons volontiers du Malphite de Doinb ou encore de son Nautilus, deux champions très défensifs qui pourraient faire l’affaire si les FPX sentent que Caps prend le large dans les échanges avec leur midlaner.

 

Source : lolesports

Un échange de style

Si FPX peut compter sur une ligne du bas solide et fiable, les G2 placent nombre de leurs espoirs sur Perkz et Mikyx qui nous apparaissent comme les meilleurs atouts de la formation européenne.

Côté FPX, nous avons déjà évoqué le génie de Doinb, mais celui-ci va de pair avec le contrôle apporté par Tian (dont nous allons parler un peu plus tard) et ce duo porte les espoirs chinois depuis leurs débuts en saison régulière.

Côté G2, l’éclair de génie peut surgir de n’importe quel rôle, même si force est de constater que la botlane apporte très souvent cette solution miracle aux situations difficiles.

Pour sa toute première année compétitive au poste de tireur, Perkz a redéfini la façon de jouer sur la ligne du bas. Capable d’évoluer sur un tireur, un mage voire même sur un combattant au corps à corps, il excelle dans cette meta basée sur la flexibilité. Son expérience de jeu couplée à son très bon niveau mécanique font du joueur croate une arme essentielle dans le jeu G2 qui ne cesse de surprendre. Ajoutez à ceci un support playmaker de la trempe de Mikyx et vous obtenez un tandem redoutable qui terrassent les lignes ennemies à grands coups de Yasuo/Gragas.

Les G2 devront compter sur le talent de Perkz et sur l’intelligence de Mikyx pour renverser la botlane FunPlus, qui risque de poser de sérieux problèmes aux européens.

Tandis que Perkz brille dans l’exercice d’une ligne du bas imprévisible et explosive, Lwx excelle dans un genre plus traditionnel du tireur hypercarry. Très gros joueur de Xayah, Kai’Sa ou encore de Varus, le tireur des FPX incarne cette maitrise de l’ADC poussée jusqu’à son maximum. Même si son style de jeu semble quelque peu daté face aux nouveaux pré-requis d’un botlaner de saison neuf, le joueur chinois continue d’assurer l’essentiel et de garantir une bonne tenue de la carte et ce, même si les formations adverses décident d’investir les alentours de la ligne du bas.

 

Source : lolesports

 

La loi de la jungle

Nous avons évoqué le rôle capital de Doinb dans cette composition FunPlus, cependant il serait incorrect d’attribuer tout le mérite au midlaner coréen en omettant de mentionner son partenaire de jeu jungler, Tian. Malgré sa jeunesse, Tian agit comme la clé de voûte du jeu FunPlus. Qu’il s’agisse du contrôle de la vision, des agressions en début de partie ou de simples prises de position pour apporter le surnombre sur ses lignes, le joueur chinois assure dans tous les domaines. Aux vues de ses précédentes performances, il serait difficile de cerner un seul véritable point fort chez Tian tant son panel de qualités est étendu ; aussi nous pouvons tout simplement considérer que si Doinb est le fer de lance de FunPlus Phoenix, Tian en est le bouclier. Souvent playmaker, celui que certains considèrent comme le meilleur jungler de Chine continue encore et encore de briller par son assurance et par cette évidente sérénité qui semble pourtant sonner faux étant donné son jeune âge. Cependant, malgré le fait que Tian soit sorti vainqueur de la plupart de ses duels de jungle lors de ces championnats du monde, celui-ci s’annonce comme plus que décisif pour Tian puisqu’il fera face à Jankos, le MVP du LEC.

First-blood King, MVP du LEC et roi incontesté du mic-check, Jankos est une des pièces maîtresses de la stratégie G2. Véritable vétéran de la scène compétitive européenne, le doyen des G2 Esports n’en demeure pas moins un des tous meilleurs joueurs à son rôle. Cependant, Jankos s’apparente souvent à un homme de l’ombre, la faute à des laners souvent étincelants qui prennent tout le temps d’écran disponible par leurs excellentes performances. Mais ce titre de MVP en saison régulière est venu souligner un fait très important chez G2 Esports : la tenue de ligne quasi parfaite des joueurs européens repose bien souvent sur le travail d’orfèvre du jungler polonais qui assure un contrôle sans faille de la carte à ses coéquipiers. Attention toutefois au début de partie, où Jankos a été fébrile, notamment face à Clid contre SKT. Contre une équipe aussi redoutable dans les premiers moments de jeu comme FPX, il ne faudra pas répéter ces errements.

 

« Spartiates, quelle est votre profession ? »

Bien évidemment, comment évoquer cette grande finale sans parler du public. Nous le savons, le public français est réputé pour être le plus vocal et le plus bruyant lors des grandes rencontres, alors quelle meilleure occasion qu’une finale des Worlds à Paris pour prouver au monde entier que nous sommes le meilleur public du monde ? Les G2 joueront ainsi devant leur public européen et les chants du public les accompagneront tout au long de cette rencontre, de quoi prouver que la France reste le plus grand supporter du League of Legends compétitif.

Prenez vos drapeaux, enfilez vos maillots, préparez vos meilleurs chants et adaptez vos meilleurs messages à spam sur le chat en majuscule, nous vous attendons par milliers. Rendez-vous à ce match qui s’annonce historique.  

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.