d

01 nov. 2019 - Klackson League of Legends

FunPlus Phoenix - Invictus Gaming | Les clés du match

FunPlus Phoenix - Invictus Gaming | Les clés du match

Après être entrée en quart comme la région la moins représentée des trois restantes, la Chine en sort la tête haute, plaçant ses deux équipes encore en lice dans le carré final et s'assurant un représentant à Paris. Entre les frères ennemis Invictus Gaming à Funplus Phoenix, l’enjeu est de taille : déterminer si les champions du monde peuvent aller défendre leur titre jusqu’au bout ou si les nouveaux arrivés sur la scène internationale peuvent s’inscrire dans la légende en atteignant la finale dès leur première année aux Worlds.

Un clash de styles sur la midlane

La voie centrale verra s’opposer deux joueurs aux styles très différents lors de ce match. Doinb, leader de FPX, est réputé pour sa capacité à se rendre disponible partout où son équipe pourrait avoir besoin de sa présence. Il n’hésite pas une seule seconde à nous proposer, entre autre, des dives bot-lane à seulement quatre minutes de jeu. Ce style bien particulier se reflète également dans son champion pool tout aussi atypique ; bien que maîtrisant Ryze comme personne (ce qui lui vaudra très surement un ban d’office) il est aussi connu pour ses Sion, Kled, Renekton, Rumble, Nautilus ou encore bien d’autres. Le mid-laner de l’équipe au phénix n’a d’ailleurs pas encore partagé un seul personnage avec Rookie lors de la compétition.

Ce dernier, justement, préfère s’illustrer sur des carrys avec lesquels il brille par sa capacité à prendre d'énormes avantages en phase de lane grâce à des solo-kills et à une pression sans relâche exercée sur ses opposants tout le long de son un contre un. Il n’hésite pas non plus à prêter main forte à son équipe (notamment sur une Qiyana redoutable) mais préfère le faire après avoir déjà obtenu un avantage individuel.

La question est donc de savoir si la pression exercée par Rookie sera suffisante pour maintenir son adversaire sur place, ou si Doinb réussira à se libérer de son duel pour faire pencher la balance en faveur de son équipe autre part sur la carte.

 

Le redoutable duo mid-jungle de FPX, célébrant sa qualification en demi finale

Crédits : LoLesports

 

Les contraintes des junglers

Si avoir des laners aussi talentueux que ceux d’Invictus Gaming peut sembler être une bénédiction, cela peut aussi rendre la tâche de Ning plus ardue qu’elle ne devrait l’être. En effet, les joueurs d’IG ne reculent devant rien, pas même le danger d’un gank adverse alors que le jungler allié est occupé de l’autre côté de la carte. 

Bien que TheShy soit toujours capable des performances surhumaines qui l’ont révélé au monde il y a un an, peu de toplaners demandent autant de ressources que cette superstar coréenne. Ning passe donc beaucoup de temps sur la partie supérieure de la carte, ce qui laisse la voie du bas particulièrement vulnérable aux assauts adverses, comme on a pu le voir lors du quart de finale face à Griffin.

Les roams de Doinb pourraient ainsi se retrouver d’autant plus meurtriers face à une duo-lane laissée sans protection pour se partager les ressources avec son bot-laner, Lwx. Ce dernier, bien que s’étant amélioré depuis les phases de groupes, n’est pas encore de retour au niveau qui lui avait valu d’être considéré comme l’un des tout meilleurs AD carrys de la LPL, défaut par ailleurs partagé par son adversaire direct JackeyLove, qui peine à reproduire ses performances de haute volée du Summer Split sur la scène internationale.

 

Ning, gardant un oeil sur ses coéquipiers

Crédits : LoLesports

 

Alors que la présence de Ning est souvent réquisitionnée sur la voie du haut, c’est autour de celle du milieu que son opposant Tian doit s’attarder. Comme mentionné plus haut, Doinb est un grand habitué des personnages de corps à corps, ce qui a un coût : bien plus exposés aux risques, ils nécessitent souvent l’aide de leur jungler pour escorter les vagues de sbires sous la tourelle adverse s'il souhaite effectuer un décalage ou un retour à la base. Ces apparitions de Tian sur le radar ennemi poussent ainsi les joueurs de FunPlus Phoenix à jouer de façon encore plus défensive, ce qui peut vite créer un avantage important pour les champions du monde qui, comme dit plus tôt, n’ont que faire de telles contraintes. C'est d'ailleurs cela qui avait déjà coûté à FPX son unique défaite en saison régulière, face à nul autre que leurs adversaires du jour.

 

La posture défensive du phénix

Pendant que le monde n’a d’yeux que pour le mid-laner de FPX au style atypique, un duo travaille dans l’ombre en jouant un rôle tout aussi crucial à la réussite de l’équipe : Tian et Crisp. En effet, le jungler des FPX s’allie également à son support pour établir un impressionnant contrôle de la vision sans lequel les mouvements à travers la carte seraient rendus impossibles. 

Cette suprématie dans le domaine des balises permet également de voir venir les menaces extérieures et donc laisser les laners de l’équipe se concentrer un peu plus sur leurs vis-à-vis qui s'annoncent déjà bien assez compliqués...

 

C'est donc dès aujourd'hui, à l'issue de ce choc 100 % LPL, que nous connaîtrons notre premier invité à Paris pour une finale s'annonçant déjà légendaire.

Pour ne rien manquer de l'action (et vous ne voulez rien rater), on vous donne encore et toujours rendez-vous sur O'Gaming !

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.