d

19 oct. 2018 - Camthug League of Legends

G2 - RNG : les clés du match

G2 - RNG : les clés du match

Au terme d'une phase de groupe mouvementée, G2 s'est qualifiée pour les quarts de finale des championnats du monde. Ce samedi à Busan, les samouraïs croiseront la route d'Uzi et ses coéquipiers dans un BO5 qui s'annonce difficile. Voici les éléments qui pourraient faire basculer la rencontre d'un côté ou de l'autre.

G2, très fort sur les sides

Avec les départs de Zven et Mithy, remplacés par Hjarnan et Wadid lors de la dernière intersaison, G2 a dû modifier son style de jeu et porter son attention loin de la botlane. Désormais, c'est autour de Perkz et Wunder, arrivé lui aussi durant l'intersaison, que les samouraïs construisent leur jeu. La plupart du temps, ces deux joueurs évoluent sur des carries et tentent de prendre l'avantage sur leur lane, avec l'aide de Jankos, avant de faire peser la pression sur les side lanes. Pour la botlane, G2 fait souvent le choix de champions difficiles à déborder durant la phase de lane, en laissant à Wadid l'opportunité de se déplacer sur la carte par la suite.

Pour les Européens, le plan de jeu est donc resté sensiblement le même tout au long de la saison. Ce qui est plus surprenant, c'est qu'il s'est montré d'une grande efficacité lors de la phase de groupe, poussant les adversaires des samouraïs à revoir leur stratégie. Progressivement, des équipes comme Afreeca Freecs et Flash Wolves ont adopté à leur tour ce format en 1-3-1, mais n'ont pas atteint le même niveau d'efficacité que les Européens. Et pour cause, si G2 maîtrise ce format depuis plusieurs mois, ses adversaires n'ont parfois pas l'expérience, ni l'effectif adapté à cette stratégie.
 


Crédits : Riot Games
 

Face à RNG, ce samedi, il faudra donc que Perkz et ses coéquipiers restent fidèles à leur style de jeu et tentent de remporter le combat des solo lanes pour faire douter leur adversaire. Une tâche qui s'annonce bien difficile, car si les Freecs et les Flash Wolves n'ont pas réussi à mettre en échec la stratégie des Européens, Uzi et ses coéquipiers sont passés maîtres dans l'art d'imposer leur style de jeu.

RNG, intouchable dans les regroupements

Depuis le début de la saison, les Royal ont remporté toutes les compétitions auxquelles ils ont participé, un succès qu'ils doivent en grande partie à la qualité de leur teamfight. Souvent, les champions de LPL font jeu égal avec leurs adversaires dans les premières minutes, et profitent de la montée en puissance d'Uzi pour provoquer des affrontements et faire basculer la rencontre.
 


Crédits : Riot Games
 

Face à G2, comme contre beaucoup d'équipes, RNG cherchera donc à atteindre le milieu de partie dans les meilleurs conditions. Pour cela, la structure chinoise pourra compter sur les qualités individuelles de ses joueurs, qui sont très rarement mis en difficulté durant la phase de lane. Ensuite, Uzi et ses coéquipiers devront empêcher les Européens de se déployer sur l'ensemble de la carte, un exercice auquel les chinois excellent. Car souvent, lorsqu'ils sont en difficulté et ne parviennent pas à répondre sur l'ensemble de la carte, les Royal agressent leur adversaire et le force à relâcher son effort. Dès lors, ils reprennent le contrôle de la partie et portent leur attention sur les objectifs neutres, autour desquels ils engagent les prochains affrontements.

Le géant peut saigner

Immense favoris au début de la compétition, RNG a vécu une phase de groupe difficile et s'est inclinée face à Cloud 9 et Vitality. Pour ces deux équipes, la victoire s'est construite dans l'agressivité, en surprenant le champion de LPL pour le forcer à concéder du terrain. Dans ces conditions, Uzi et ses coéquipiers n'ont pas eu l'occasion de couper la dynamique adverse grâce à des escarmouches et se sont progressivement effondrés.
 


Crédits : Riot Games
 

Pour les samouraïs, il faudra donc continuer d'insister sur Perkz et Wunder, mais avec plus d'agressivité que durant la phase de groupe, pour réellement inquiéter le géant chinois. S'ils n'y parviennent pas, les Royal devraient contrôler la rencontre et faire un pas de plus vers le Grand Chelem.

Pour ne rien rater de cette rencontre, rendez-vous samedi à 10 heures sur O'Gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.